Assassinat d'un traître. [Terminé]

 :: Seedorp :: L'aéroport

Aller en bas

Assassinat d'un traître. [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 26.06.08 21:22

Haeg repéra l’aéroport bien avant d’y arriver, de par les multiples explosions qui en émanaient. Au milieu de la nuit et des lumières habituelles des immeubles, les explosions de lumières étaient magnifiques. Elles éclairent les immeubles alentours, comme une grande fête, à laquelle Haeg venait tout juste d’être invité, alors que le combat durait depuis plusieurs heures déjà.

Le pilote, inquiet, demanda :


« Vous croyez que les troupes Inquisitrices ont pu prendre l’aéroport à temps ? Ou au moins neutraliser les tourelles aériennes ? »

« Je n’en sais rien. Mais nous allons tout de même atterrir nous ne sommes pas venus jusqu’ici pour faire demi-tour maintenant. »


Le pilote hocha la tête et se prépara à avoir à faire quelques acrobaties aériennes. Virus, qui avait entendu l’échange, prépara les mécanismes de défense et les attaques.

L’avion descendit d’altitude et ralentit sa vitesse. Ils arrivaient près de la piste et n’avaient encore vu personne dans l’aéroport, tout le monde semblé concentré sur l’avant de l’aéroport pour le défendre ou l’attaquer. Personne n’avait jugé nécessaire d’attaquer l’avion. Personne ne répondait non plus lorsqu’Haeg tenta de contacter la tour de contrôle.

Il sortirent le train d’atterrissage. Dans le même instant, une des trois tourelle anti-aérien se tourna vers eux et commença à les fusiller. La tourelle tiraient des petits missiles provoquant des explosions semblables à celle d’une grenade. Les deux premiers tirs les ratèrent, mais le troisième toucha la queue de l’avion, puis une autre les frappa sur le flanc, faisant exploser une vitre, formant un appel d‘air où s‘engouffrèrent quelques composants électroniques, mais heureusement trop faible pour attirer un humain, à cette vitesse.


« Bouclier d’énergie ! Vite ! »

« Il recharge chef ! »

« Atterrissez ! »


Trois projectiles explosèrent sur l’aile, les explosions ravageaient l’avion, le réacteur droit était H.S. L’aile était nettement cabossée. Tout le monde entendait les chocs à répétition.

« On ne contrôle plus rien ! »

L’avion toucha une première fois terre et rebondit. La queue de l’avion explosa complètement. Un trou se forma dans la salle où se tenait virus, faisant exploser plusieurs écrans sous le coup. L’avion se posa de nouveau et resta à terre, mais fit de multiples têtes à queue, alors que la tourelle faisait exploser le béton à côté d’eux, n’arrivant plus à les viser. Le train d’atterrissage craqua et lâcha, l’avion glissa sur la piste, sans contrôle, alors que les personnes à l’intérieur cherchaient vainement un endroit où s’accrocher.

Il virent le mur d’un bâtiment sur lequel ils fonçaient approcher rapidement. L’avion ralentissait vite. Ils reçurent un nouveau choc sur l’aile droite, ce qui termina sa destruction. L’avion fit encore un quart de tour et s’écrasa contre le mur. L’aile gauche prit la casi totalité du choc, rentrant en partie dans l’avion. Tout le monde descendit alors qu’un incendie commençait à se propager dans l’avion. Ils sautèrent puis s’éloignèrent. L’avion explosa et forma une épaisse fumée noire. Ils se réunirent tous derrière un mur d’où la tourelle ne pouvait pas les atteindre. Toutes les unités avaient prit leurs armes, excepté ceux qui n’en avaient pas besoin.

Haeg prit le lance missile d’un militaire. Il marmonna.


« Toi, tu es mort. »

Puis il se déplaça dans le champ de vision de la tourelle, mit l’arme sur son épaule gauche, et visa, avec l’arme hyper évoluée. Il regarda dans le cadran digital. L’image se forma à l’endroit qu’il regardait, près de la tourelle. Le détecteur de mouvement se chargea alors automatiquement de zoomer sur la tourelle et la sélectionna avec un cadre vert, alors que des données défilaient sur les bords de l’écran : distance, force du vent, taille de l’objectif, et tout un tas de données inutiles. Pendant tout ce temps Haeg avait continuait à se déplacer pour éviter d’offrir à son adversaire une cible fixe.

Il tira. Le missile se dirigea en direction de la tourelle, puis explosa sur sa cible dans un éclair de lumière. Jason pourrait au moins atterrir en paix, contrairement à eux. Il fit rapidement le compte des troupes, personne n’était mort pendant l'atterrissage.

_________________






" Toute époque riche en discordes et en dangers de toutes sortes semble donner naissance à un dirigeant fait spécialement pour elle, un géant politique dont l'absence, rétrospectivement, serait inconcevable au moment d'écrire l'histoire de cette période. "
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat d'un traître. [Terminé]

Message  Jason Mickael Belham le 27.06.08 10:40

Le décor du canyon se déforma, laissant paraitre des zones de couleurs vertes, bleues, rouges et jaunes, aux formes indistinctes. Un fond d'immeubles familiers transparent se superposait par dessus le canyon, retrouvant peu à peu son opacité.

Jason avait mal à la tête, la lumière lui brulait les yeux. Il était totalement perdu, il ne comprenait pas, il tentait désespérément de discerner la véritable composition du lieu. Il aurait pu voir la scène comme sur un écran de télévision aux branchements sédentaires.

Il ne se rendit même pas compte que son avion perdait de l'altitude, il avait lâché les commandes et sombrer dans la confusion.

Un rire diabolique vint s'ajouter aux précédents troubles. Le rire narquois d'un homme lui susurrait à l'oreille des complaintes depuis longtemps oubliés. Jason revit sa mère, dans les flammes de de l'incendie, et son père, partant pour la venger. Il pleurait sans s'en rendre compte.

Il pensait que cela durait depuis trois ou quatre heures, alors que la désorientation sensorielle ne durait que depuis seulement cinq minutes.

Le bruit sourd d'un craquement brutal fit taire le rire et les complaintes. Jason retrouva peu à peu sa vue. Il n'avait plus mal qu'à son index gauche, qui possédait une phalange pliée à 90°. Il avait du se casser le doigt pour sortir de l'emprise. Il se le replaça à la hâte pour ne pas être gêné.

Il remarqua l'arrivée rapide du sol, et réussit quasiment à la dernière seconde à redresser l'appareil, reprenant le contrôle. Désormais le paysage n'était plus que composé des immeubles de Seedorp.

Jason venait de subir une prise de contrôle par un mange-songe très doué. Il ne savait pas de qui il s'agissait, ni comment avait-il fait ? Mais il se jura de lui faire payer.

À son grand étonnement, Il n'avait pas perdu de temps sous son contrôle, il avait continué à avancer. Cette partie de sa journée, dans le canyon, était réelle, mais il était ailleurs, tout simplement.

Il reconnut au loin l'aéroport de Seedorp, entouré de dégâts irréversibles. Alors que la tourelle de défense le ciblait pour l'empêcher de s'infiltrer, un missile téléguidé vint percuter le bastion, la mettant hors service sous le choc.

Il put entrer sans encombre et vint atterrir doucement prêt du cadavre de l'avion d'Haeg. Il en descendit.


"Veuillez m'excuser du retard, j'ai eu... un imprévu...", dit-il souriant.
avatar
Jason Mickael Belham
Inquisition / Cerber


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: change-forme
Âge: 29
Emploi: agent de protection

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat d'un traître. [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 30.06.08 1:16

[Ho putain, AC/DC derrière, là, ça va être beau, accrochez-vous bien !]

Haeg hocha la tête, puis se retourna.

« Deux commandos. C'est beaucoup trop. J'espère bien pour vous que vous vous rattraperez. Vous venez de faire perdre à l'Inquisition bien plus que vous ne valez vous même. »

Il passa à côté de ses troupes, sans leur jeter un seul regard. C'était le seul commando restant, mais heureusement de très loin le plus doué. Il s'était préparé à une attaque de ce genre, même plus forte, de la part des corrompus, et avait préféré garder dans son avion les meilleurs des vétérans, et laisser des bleus dans les deux autres. Même des bleus avaient beaucoup d'importance dans les commandos d'élite, mais la mission en valait largement la chandelle. Ils le suivirent. Virus resta à l'aéroport, il ne leur serait d'aucune aide dans leur tâche, il allait donc aider les Inquisiteurs présents.

Ils marchaient ainsi, en formation. Haeg devant, calme, le regard à l'horizon. Jason légèrement en retrait, sur sa droite. Et derrière eux, tout le commando d'élite, armé jusqu'aux dents, marchant tous d'un pas déterminé, soulevant un nuage de poussière derrière leurs pas.

Ils contournèrent la zone de combat. Ils croisèrent plusieurs commandos de corrompus, dont certains comptaient plus d'hommes qu'eux. Tous furent anéantis dans la minutes qui suivit. Aucun homme d'Haeg ne perdit la vie. Il n'existait pas d'équipe plus organisée. Chacun connaissait son rôle, sa fonction, et celles des autres. Ils se connaissaient tous intimement, ils avaient conscience des points forts et des points faibles de chacun. Ils s'organisaient tant et si bien à chaque combat qu'il était presque impossible de les vaincre, de les prendre par surprise, ou simplement de les approcher. Et si tant est qu'un tel événement se produisit, une équipe d'assaut au corps à corps était toujours prête à reprendre le combat au corps à corps, pendant que leurs alliés continuaient à tuer à distance. Le rues, plus loin, étaient désertes, ils durent rentrer parfois dans des immeubles pour éviter un convoi d'armement trop important allant rejoindre les combats, gagnant ainsi un temps précieux.

Ils arrivèrent enfin à proximité de l'immeuble principal. Ils prirent rapidement possession de l'immeuble voisin, réduisant à néant toute défense possible par la rapidité et la furtivité de leurs actes. Ils débarquaient dans une pièces, et dans le même instant, tous les ennemis présents tombaient à terre, sans vie.

Ils se rassemblèrent en haut de l'immeuble, car ils s'étaient séparés pour aller plus vite. Quelqu'un alla regarder par une fenêtre la situation d'à côté, grâce à des jumelles ultra sophistiquées. Il revint faire son rapport. Tout le monde put connaître la position exacte des sentinelles, la quantité et la qualité des forces terrestres rassemblées dans la cour, qui étaient très faibles. L'effet de surprise était total. Personne ne s'attendait à une attaque ici pendant la guerre. Mais ils se trompaient. Très vite, chacun connu son rôle, sans qu'aucun mot ne fut échangé. Ils avaient vécu tant de missions ensembles qu'ils savaient tous comment cela s'organiserait, cette fois aussi. Ils devaient être une centaines de corrompus, contre les vingts Cerber. Un contre cinq. Il avaient vu pire.

Les tireurs à distance, brises-matière, convoque-nature et autres manges songes seraient disposés dans l'immeuble, plus ou moins haut selon leur rayon d'action, tandis que les change formes les plus furtifs serait chargés d'infiltrer la base et d'éliminer rapidement les sentinelles. Peu de gens tiraient en effet sur les rats. Dommage, il fallait être méfiants lorsqu'on exerçait le métier de sentinelle, surtout à Tyral. Il y avait même un peau-roc dans le lot, capable de manipuler la lumière d'une telle sorte qu'il pouvait se rendre invisible. Un des rares Cerber pouvant se vanter d'avoir servit Osnel personnellement. Mais pour le moment, il travaillait pour Ponak, comme tout les autres. Enfin, tout les autres peau roc et les change-formes plus gros comme les ours ou les tigres attendaient en bas de l'immeuble. Ils attaqueraient en dernier après « le déluge de feu » et nettoieraient les restes.

« Le déluge de feu », c'était l'étape la plus importante du combat. Les quelques secondes, dix, tout au plus, pendant lesquelles chacun éliminaient les ennemis qu'ils s'étaient assigné. Bien sûr, il arrivait à présent extrêmement rarement que deux Cerbers s'occupent de la même cible, car chacun avait conscience de son rôle, excepté lorsque cela était nécessaire, bien sûr, pour un char d'assaut, par exemple. « Le déluge de feu », c'était la clé de la réussite, l'effet de surprise dans son état le plus condensé.

Le signal fut donné par un mange songe. Tout explosa. Littéralement. Feu, glace, sable, eau, éclairs, explosifs, balles, tirs de couteaux dirigés et accélérés par télékinésie, tout était bon pour faire des dégâts. Les changes formes attaquèrent les sentinelles en assassinant plusieurs d'affiler, avant même qu'ils n'aient pu réagir, le peau roc invisible apparut dans le dos d'un Cerber et le poignarda, enchaînant un autre à la mitraillette, puis en terminant deux autres à la grenade, les hommes dans la cours et les tanks subirent un déluges d'attaques diversifiées et organisées de manières à ce qu'elles ne s'annulent pas entre elles. Certains corrompus se retournaient contre les autres, dirigés par des manges songes, puis se suicidaient. Les peau roc commençaient déjà à attaquer. Pour eux, le déluge était finit, bien que cela faisait à peine quelques secondes à peine qu'il avait commencé et que les explosions ravageaient encore la cours. Le plus résistant au feu traversa une explosion pour aller achever un blessé, un autre résistant aux balles acheva des tuer un homme planqué derrière une jeep en feu avec son AK-47, un autre termina un soldat au corps à corps.

La cours était nettoyée. Totalement et radicalement. Plusieurs Cerber restèrent dans l'immeuble pour tuer ceux qui apparaissaient aux fenêtres d'en face, ayant réagit au bruit, les autres escortèrent Haeg et Jason jusque dans l'immeuble, où ils les firent entrer après avoir nettoyé correctement le hall.

Haeg était impressionné par la force de ce commando de vétérans, dont on lui avait dit beaucoup de bien, mais dont il croyait la force beaucoup moins grande. Il n'en montra rien, et fit tout du long comme si cela était normal. Après tout, cela l'était. L'Inquisition avait toujours était la plus forte, et après ces quelques années d'existence, elle avait gagné en plus la force de l'entraînement. Et ce n'était pas les corrompus étendus dans la cours qui allaient les contredire. A cinq contre un, ils n'avaient pas réussit à tuer un seul Cerber.


Dernière édition par Haeg Ponak le 22.04.09 18:48, édité 2 fois

_________________






" Toute époque riche en discordes et en dangers de toutes sortes semble donner naissance à un dirigeant fait spécialement pour elle, un géant politique dont l'absence, rétrospectivement, serait inconcevable au moment d'écrire l'histoire de cette période. "
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat d'un traître. [Terminé]

Message  Jason Mickael Belham le 30.06.08 13:28

Haeg faisait un merveilleux stratège. Jason n'avait même pas besoin de lui donner son avis, le plan était parfait naturellement. Et pourtant, Jason est plus souvent sur le terrain que ce multimilliardaire harcelé de conférences ayant pour but d'enrichir son image. Malgré cela, le résultat était présent.

En peu de temps, Haeg Ponak avait sur ce qu'il lui reste de conscience la mort de pas moins cents hommes. Et cela, seulement avec ses cerbers secondaires, ses pions. Jason, sa pièce maîtresse, soit celle qu'il sacrifiera en dernier, n'avait pas combattu. Les combats jugés spectaculaire sont réservés à la fin, pour marquer le coup. Haeg Ponak a toujours eu ce côté hollywoodien de metteur en scène incomblé.

L'inquisiteur, le cerber et l'escorte marchèrent d'un seul mouvement. L'immeuble était taillé dans la même esthétique que les autres de la ville, si ce n'est qu'il inspirait une particularité. L'odeur du sang.

Cette sensation fit trembler Jason, d'excitation. Il avança plus vite encore, allant jusqu'à presque doubler son patron, mais il se résigna. Les commandos n'accélèrent pas l'allure, l'inquisiteur ne leur en avait pas donner l'ordre. Jason avait atteint le chef et lui susurra dans l'oreille:


"J'espère que vous avez prévu quelque chose de grandiose, de plus divertissant..."

Un bruit sourd gronda derrière eux, ils se retournèrent, le toit s'effondrait. Haeg eut habilement le temps de rejoindre le fond du couloir, Les commandos durent reculés, et Jason se laissa écraser.

Jason s'était transformé, et se faufila à l'arrière pour voir l'état du commando.


"Contournez des deux côtés, ne déblayez pas le chemin, c'est ce qu'ils veulent que l'on fasse..."

Jason était parfaitement conscient qu'en quelques instants le couloir serait propre, mais l'ennemi qui les avait repéré s'en douter aussi. Il reprit son chemin à travers les débris et rejoignit Haeg Ponak, qui était désormais tout seul. Il était difficile d'imaginer avoir pu arriver là en un saut, mais Jason n'avait pas pu voir comment son patron s'y était pris. Malgré la séparation avec son commando, Haeg Ponak n'en souffrait pas le moins du monde.

En contre-partie, Jason était beaucoup plus impressionné. Il ne s'était jamais trouvé seul avec un inquisiteur de cet envergure. Il fallait un début à tout. Il accélérèrent le pas, courant le long des couloirs, franchissant plusieurs portes, ne trouvant aucune résistance. Ils étaient attendus s'en était sur.

Ils arrivèrent enfin à une porte couleur cuivre aux écritures en dorure. Jason n'eut pas le temps de lire l'inscription qu'une porte adjacente s'ouvrit et une femme leur fonça dessus, plaquant Jason contre le mur.


"Partez je sais ce que j'ai à faire"
, lança Jason à son l'inquisiteur.

La femme était la première conseillère du chef des corrompus, le dernier obstacle. Jason avait était engagé spécialement pour ce moment, il devait y survire, tout du moins jusqu'à ce qu'Haeg accomplisse sa mission.

La femme commençait à enfoncer ses ongles dans les épaules de Jason. Elle était dotée d'une force bien masculine. Elle n'allait pas être facile à gérer. Elle lui lécha la joue avec sa langue longue et visqueuse. C'en était trop.

Jason se métamorphosa, et passa au travers de son adversaire, pour finir sa course dans son dos. Il se retransforma rapidement et envoya un coup de pied arrière rapide. Elle esquiva, se jeta au sol, roula et se releva, indemne. Elle se mit à tournoyer et danser autour de lui tel un prédateur sur sa proie. Puis, au bout de quelques instants, ellesortit une dague dégoulinante d'un poison inconnu, lécha sa lame et lança un rire diabolique. Jason restait impartiale devant ce spectacle décevant. Il se déplaçait circulairement autour d'elle, copiant ses déplacement, mais en restant un tant soit peu présentable. Elle alternait les positions debout et accroupi, usant d'un jeu de jambe caractéristique des êtres primitifs.

Jason sortit un pistolet et tira sur l'amazone. Celle ci explosa en une nuée de scarabée qui foncèrent sur lui. Il se transforma en fumée et prit de l'altitude pour observer. Trente secondes après, elle avait repris sa forme humaine, elle ne semblait pas pouvoir se contrôler. Il fallait l'attaquer physiquement pour activer la capacité, qui ne dure que trente secondes. Il retomba sur le sol, fort de cette découverte. Pour l'empêcher de réfléchir tranquillement elle lui envoya en pleine tête un couteau empoisonné. La tête du cerber disparu en des volutes de fumée, pour laisser passé le projectiles. D'autres fusèrent, et le cavaliers sans tête les esquiva l'un après l'autre, rendant intangible chaque point du corps ciblé. Il utilisait déjà beaucoup mieux la transformation partielle. Et pourtant, cela n'impressionner pas son ennemie.

Ça y est, il avait son plan d'attaque. Il tira une nouvelle balle sur son ennemie, celle-ci se retrouva en une centaine de scarabée. Il se matérialisa aussitôt et enfuma la nuée. Les scarabée s'agitaient, tentant de s'en aller. Alors que la masse partait d'un même côté, un unique scarabée partit de l'autre. Jason ne put le tuer. L'amazone n'eut besoin que de lui pour reprendre sa forme humaine. Ce qu'elle fit. Alors Jason fit jaillir de la fumée son bras droit, son bras le plus fort, et dégaina une dague à la ceinture de la conseillère. D'un geste vif et précis il lui trancha la gorge. Les scarabées conservés dans le nuage finirent par mourir. Jason reprit sa forme humaine complète. Le corps d'un scarabée décapité jonchait le sol, à une cinquantaine de centimètres de ses homologues asphyxiés.

Il marcha gauchement en direction de la porte qu'avait prise Haeg quand il entendit soudain le même rire sauvage et diabolique. Cela faisait trente secondes qu'il l'avait décapité. Il se retourna, le corps sans tête de l'amazone s'était relevé. C'était une des spécificités génétiques des scarabée: pouvoir vivre sans tête pendant des semaines. Elle finirait par mourir d'ici-peu. Mais pour le moment, trois couteaux fusaient vers le garde du corps. Celui-ci se jeta en arrière et vida son chargeur sur le corps à demi-nu qui lui faisait face. Les armes blanches frôlèrent juste Jason, sauf une, qui réussit à lui faire une entaille à l'épaule.

Il tomba lourdement au sol, tout comme son adversaire. Elle était désormais bel et bien morte. Et ça ne tarderait pas non plus pour le cerber, dont les veines se gonflaient d'un venin méconnu.

Il avait réussi, et ne pouvait qu'espérer le même résultat pour son patron.
avatar
Jason Mickael Belham
Inquisition / Cerber


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: change-forme
Âge: 29
Emploi: agent de protection

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat d'un traître. [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 01.07.08 2:35

[ Trois pages Word. Vous vouliez un combat ? Vous l'avez eu, le voilà. :p ]

Haeg n'eut aucun mal à éviter que le plafond ne lui tombe sur la tête, étant donné qu'il n'eut rien à faire, car un Cerber qui avait vu l'explosion de déclencher au dessus s'était téléporté sur lui et l'avait directement emmené au fond du couloir, avant de disparaître. Il l'avait fait si rapidement que Jason, lorsqu'il revint, cru certainement qu'Haeg s'était déplacé jusque là tout seul. Il le laissa se faire des illusions.

Il vit l'amazone s'attaquer à Jason, il n'avait pas eu besoin de l'accord du Cerber pour continuer, et avait déjà appuyé sur la poignée de la porte suivante. Jason devait s'arrêter là. Haeg allait faire son boulot. Un homme regardait pas la fenêtre, dans le fond de la salle. Il se retourna précipitamment en entendant Haeg arriver.

Un visage fin, tout en angles, triangulaire. Des yeux perçant, aux pupilles minuscules. Des cheveux coiffés par une simple coupe au bol. Des joues creuses. Des sourcils fins, presque inexistants. Des lèvres disparaissantes. Un coup long semblant une lance sur laquelle aurait été planté ce crane pourrissant. Des membres frêles, fragiles. Des doigts longs et mal articulés, se mouvants pas saccades. Une colonne légèrement tordue, provoquant une posture des plus cocasses.


« Nous y revoilà, Hellion. »

« Nous y revoilà, Haeg... »

« Je suis désolé. Mais cela ne peut plus durer. Je me dois de t'éliminer.. Pour de bon, cette fois. »

« Ne t'excuse pas. Tu es venu te jeter tout droit dans mon piège. Seul. Tout cela,
dit-il en montrant la guerre d'un geste vague de la main, n'avait pour but que de te faire venir ici. Je voulais t'affronter un dernière fois. Mais cette fois, tu perdra. Une bonne fois pour toutes. »

« Nous étions tout les deux Juste-Fureur quand ce duel a éclaté. Tu n'as toujours pas passé l'éponge ?.. »

« Je ne supporte pas de vivre dans ton ombre. Mais bientôt, tu ne fera d'ombre qu'à la terre sous ta tombe. J'ai été amélioré. J'ai subit des expériences des Inquisiteurs. Plutôt que de devenir Inquisiteur, comme j'avais toujours rêvé de l'être, j'ai préféré devenir Cerber. Pour mieux t'éliminer. J'ai subit énormément de modification. Je ne les compte plus. Elles furent longues et douloureuses. Personne ne croyait que c'était possible. Mais j'étais déterminé. Au plus haut point. Et pendant tout ce temps je ruminais ma vengeance ! Alors que toi tu grimpais les échelons de l'Inquisition, tu te faisais connaître, je te voyais à la télé, j'entendais parler de toi partout ! Haeg par ci, Haeg par là ! Et pas un fois, il ne parlèrent de l'autre fils Ponak. Hellion Ponak. Mais tout cela va changer grand frère ! Aujourd'hui, j'ai des pouvoirs. Et tu n'a que de vulgaires gadgets. Tu mourras aujourd'hui, ou ce sera moi. Mais je ne supporte plus ta vue. »


Haeg était exaspéré par son frère, qui tournait en rond dans la salle tout en racontant sa misérable existence de raté. Un reste de conscience tenta de le dissuader de le tuer. Mais c'était peine perdue. Il ne tenait pas à garder un tel ennemi vivant.

Il sortit un revolver et lui tira deux balles en plein torse. Du sang gicla de la plaie et son ennemi s'écroula par terre. Mort.

Haeg, presque déçu d'en avoir finit si vite, se retourna pour sortir et aller aider son garde du corps. Il mettait la main sur la poignée lorsqu'il entendit un bruit derrière lui. Son frère venait de se relever. Régénération. Il allait devoir l'achever directement, sans passer par la case évanouissement. Il ignorait que Hellion s'était en réalité servit de la poudre d'Emelinda, dérobée au défenseur. Son pouvoir était tout autre.

Haeg n'avait jamais été un homme de terrain. C'était un scientifique pur et dur qui quelques années encore auparavant avait horreur de se servir d'une arme et se débrouillait toujours pour éviter les combats ou envoyer d'autres hommes se faire tuer à la place. Haeg réfléchissait, les autres agissaient. Il en avait toujours été ainsi. Mais ce combat devait être, depuis toujours. Et Haeg le gagnerait.

Haeg remonta sa manche droite et on put voir un écran tactile accroché à son poignet. Il appuya sur deux touches et tendit son bras en direction de son frère. Trois shuriken partirent dans sa direction en volant à travers la salle. Ils étaient équipés d'un système de ciblage qui empêchait son adversaire de les éviter, quoi qu'il arrive. Hellion les pointa de l'index, puis pointa la fenêtre. Les shuriken dévièrent subitement de leur trajectoire et filèrent faire un tour à l'extérieur.

Haeg avait déjà dégainé son pistolet modifié. Il tourna trois fois le canon, pour faire charger le laser. Au moins ceci ne pouvait être dévié par de quelconques pouvoirs de télékinésie. Son frère se jeta sur le côté juste à temps, et un miroir se leva du bureau derrière lui. Haeg se jeta à terre à son tour, et le tir réfléchit par le laser percuta le mur de plein fouet.

Haeg fit une roulade puis se releva. Il vit alors Hellion le regarder avec un étrange sourire. Il vit un étrange portail spatio temporel s'ouvrir au milieu de la salle. Une vieille voiture toute cabossée en surgit, toute droite sortie de la casse la plus proche. Haeg tira sur le plafond en mode missile et fit écrouler plusieurs mètre carrés de bétons sur la voiture qui s'était mise à foncer sur lui à toute vitesse.

Les blocs de pierres et la voitures filèrent alors tous en direction d'Haeg. Mais le tir était imprécis car Hellion ne voyait pas Haeg. Celui-ci avait eu le temps de se déplacer de plusieurs mètres sur sa droite. Les débris firent voler plusieurs fenêtres et tout un pan de mure en éclat dans un fracas épouvantable.

Haeg lâcha discrètement trois araignées mécaniques sur le sol pour qu'elles aillent attaquer Hellion sans aqu'il s'en rende compte, puis il attaqua en posant sur le sol un fort émetteur électrique. Ses semelles étant parfaitement isolées face à l'électricité. Hellion eu le réflexe de quitter le sol et de faire léviter son propre corps lorsqu'il vit Haeg se baisser. L'émetteur envoya des décharges dans tout les sens et Haeg crut entendre quelques cris à l'étage en dessous. L'attaque était seulement prévue pour faire souffrir l'adversaire et ne pouvait tuer, il n'était donc pas inquiet pour son commando, ou Jason.

Haeg vit un bureau lui foncer dessus. Il tira un missile. Tout explosa au centre de la pièce, provoquant un nouveau trou dans le plafond, qui commençait sérieusement à se fissurer. Haeg eu subitement une idée en voyant ces fissures. Il appuya sur quatre boutons de son clavier tactile puis tira plusieurs missiles partout sur le plafond dans la pièce . Les explosions se répercutèrent un peu partout alors qu'on entendait d'affreux craquements. Haeg courut à tout vitesse alors que derrière lui tout le plafond s'écroulait au fur et à mesure de son avancée, des blocs de béton s'effondrant avec vacarme et poussière juste dans son dos.

Il sauta dans le vide. La tête la première. Il se retourna en plein saut et atterrit sur une surface plane et métallique, quelques mètres plus bas, amortissant le choc en pliant les genoux. Il se tenait à présent sur un surf argenté, à des centaines de mètres au dessus du sol. Il se retourna et vit plus loin Hellion se diriger vers lui en volant. Toute la ville devait être en train de voir leur duel.

Haeg tira une dizaine de roquettes à tête chercheuse à partir du surf, celles-ci firent demi tour à mi chemin, mais s'auto-détruisirent aussi net dans un véritable feu d'artifice multicolore. Haeg tira plusieurs fois au laser, mais sa cible se déplaçait trop vite. Il fit plusieurs acrobaties aériennes, multiplias les attaques, les diversifiant à chaque fois. Son adversaire, lui, ouvrit plusieurs fois des portails pour faire apparaître divers objets et les envoyer sur Haeg qui du faire de véritables prouesses de commandement de son appareil pour les éviter, parfois de justesse, car les munitions les suivaient, allant jusqu'à faire demi-tour pour le pourchasser.

Haeg fonça sur un lampadaire volant, alors qu'il était poursuivit par un frigo fou. Au dernier moment, il remonta en piquet à la verticale. Les objets se heurtèrent dans une formidable explosion. Son ennemi ne perdit pas de temps et ouvrit un portail au dessus de lui, tout droit ouvert sur une tempête des caraïbes d'où surgirent plusieurs éclairs dont Haeg réchappa uniquement grâce à un faible champ de force absorbant l'électricité, intégré à son bolide. Il n'eut pas le temps de freiner et traversa le portail.

Ils continuèrent ainsi leur combat et leur poursuite au dessus d'un île perdue des caraïbes. Passèrent ensuite sous une tour Eiffel encore en construction, car les portails déphasaient manifestement autant le temps que l'espace. Une explosion manqua d'en faire éclater un pied, mais alla provoquer un incendie sur un bâtiment proche. Le légendaire sphinx d'égypte eut cependant moins de chance, et en perdit son nez. Ils se déplaçèrent ensuite en plein ciel au dessus des états unis, Haeg manqua de percuter un avion et ne s'en tira que grâce à un missile qui fit exploser un réacteur avant le choc. Il en fut de même pour un deuxième avion, qui lui se prit une « balle perdue » d'Hellion, qui était en réalité une colonne d'un temple grec, qui lui effleura le réacteur. Plus tard, les deux avions s'écrasèrent sur les deux tours jumelles de New York, mais Haeg et Hellion n'en savaient rien, ils étaient déjà partit en Afrique, où il firent mourir toute une tribu d'indigènes dans leur combat, en laissant par mégarde tomber un immeuble aux allures extrêmement futuriste sur leur village. Ils passèrent par les rues de New York, faisant là aussi de nombreux dégâts, et provoquant une légende urbaine. Hellion était habillé en rouge et Haeg Ponak en vert. On les appela plus tard "Spiderman" et le "Bouffon vert", mais ceci, mes enfants, est une autre histoire.

Il visitèrent ainsi de nombreux autres lieux, avant d'enfin retourner à Tyral, dans le ciel bleu de la capitale mondiale. Ils se virent eux même disparaître à un kilomètre de là dans le portail, mais n'eurent le temps de regarder le spectacle, trop occupés à s'entretuer. Haeg envoya de multiples boomerangs de métal tranchant sur Hellion, qui les transféra par un portail à plus d'une centaine de mètres, où ils percutèrent un dirigeable de plein fouet, qui alla s'écraser plus loin sur un immeuble. Haeg fonça en piquet dans les rues de Tryal, slalomant à tout allure dans les rues, entre les immeubles, les lampadaires et les tableaux publicitaires, prenant des virages à 90° à plus de 250 km/h, espérant qu'Hellion commettrait une erreur et percuterait un obstacle, ce qui ne fut malheureusement pas le cas.

Ils provoquèrent des dégâts colossaux dans Seedorp, alors qu'Hellion faisant de grands gestes pour envoyer toutes les voitures et les camions qu'il voyait sur Haeg, qui les évitait, et ceux-ci allaient naturellement s'écraser sur les immeubles. Haeg, lui, envoyait des missiles partout pour faire écrouler de grandes partires d'immeubles en travers de chemin d'Hellion. Mais rien y fit, le Cerber évitait tout. Haeg remonta en piquet au dessus de la ville.

Ils se firent face, à une dizaine de mètres de distance. Haeg sentit son surf s'avançait tout seul en direction d'Hellion, qui l'attirait. Il ne pouvait rien y changer. L'autre souriait machiavéliquement, fiers de son idée. Haeg attendit d'être à deux mètres de son frère puis mit les gaz à fond. Son ennemi, surpris, croyant son insecte de frère prit dans sa toile, n'eut pas le temps de réagir. Haeg fit monter un peu son surf et les lames tranchantes qui en ornaient le bord avant coupèrent net la tête de son défunt frère, le tuant net, sans aucun risque de régénération. Le cadavre chuta dans Tyral, ainsi que la tête. Un peu de sang ornait le bijou de technologie d'Haeg. Mais il avait accomplit sa tâche.

Il se posa dans la cours de l'immeuble où Jason et le commando l'attendaient. Un petit nuage se forma alors qu'il descendait en douceur. Il sauta du surf alors que celui ci n'était plus qu'à 10 centimètres du sol. Il hocha la tête.


« Hellion Ponak a été éliminé. Nous pouvons rentrer chez nous. »

_________________






" Toute époque riche en discordes et en dangers de toutes sortes semble donner naissance à un dirigeant fait spécialement pour elle, un géant politique dont l'absence, rétrospectivement, serait inconcevable au moment d'écrire l'histoire de cette période. "
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassinat d'un traître. [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Seedorp :: L'aéroport

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum