Back Home (suite) [Terminé]

Aller en bas

Back Home (suite) [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 02.07.08 16:37

Jeff entra dans le hall de l’aéroport, alla à l’accueil acheter son billet pour l’Irlande, puis il s’assit sur un banc en attendant Febay. Celui-ci arriva seulement 2 minutes plus tard. Une fois son billet acheté il rejoignit Jeff sur le banc en attendant l’heure d’embarquement. L’Ellipsis profita de se temps de battement pour expliquer la suite des événements à son ami :

« - Bon alors le vol part à 13h30 et on arrive à15h15, une fois à l’aéroport on prend le taxi jusqu’au sud de Dublin, chez ma tante Mary qui nous héberge. C’est là-bas que sont aussi les dossiers, mais je ne pense pas qu’on aura le temps de les regarder ce soir. Demain matin il y a l’enterrement, et l’après-midi je n’échapperais pas facilement à ma famille, après tout je ne les ai pas revu depuis la mort de mon père, et d’autre depuis encore plus longtemps. Par contre après demain on devrait être tranquille. Oh ! Une dernière chose, j’espère que t’as un costume, connaissant ma tante tu n’aura aucune chance d’échapper à l’enterrement toi non plus. »

Sa phrase était à peine terminé lorsque l’appel pour l’embarquement sa fit entendre, dans tout l’aéroport, à traves les haut-parleurs dispersé dans tout l’endroit. Les deux Ellipsis se dépêchèrent d’arriver les premier à la porte d’embarquement, sachant que les contrôles à l’entrée peuvent tellement long et fatigant. Jeff déposa son portable, son anneau et sa montre dans un petit bac à côté du détecteur de métaux, qu’il passa sans problème. Sa valise passa au rayon X sans problème non plus, il récupéra immédiatement ses affaires et se retourna pour attendre Febay. Febay lui avait plus de difficulté, après un premier passage au détecteur, qui s’était mis à sonner avec un son hurleur des plus stressants, il réalisait un streep-tease des plus comiques. Il posa d’abord sa ceinture, la chaine qu’il portait autour du cou et ses chaussures, qui étaient renforcé à l’avant avec deux petit morceaux de métal. Il passa le détecteur, sans qu’il sonne, en chaussette et tenant son pantalon avec les mains pour ne pas qu’il tombe. Les agents de sécurités fouillèrent ses affaires en profondeur, et un chien entrainé à la recherche de drogue vint le renifler de nombreuses secondes. Ce n’est qu’au bout d’une dizaine de minutes qu’il put se rhabiller et les deux Ellipsis embarquèrent.

L’avion décolla avec 5 minutes de retard, mais le vol fut tranquille et sans embuche. Jeff profita du vol pour dire à Febay que personne ne savait pour ses pouvoirs ou pour les Ellipsis en général, et qu’il faudra faire attention à ne rien dire à ce sujet. 1h45 après le départ, l’avion atterrit à Dublin. À peine rentré dans l’aéroport, Jeff commençait à entendre partout cet accent irlandais qui le rendait heureux, mais qu’il avait finit par perdre à Tyral. Une fois dehors, les deux Ellipsis prirent un taxi, qui avait l’habitude de venir chercher des clients aux heures d’arrivé des avions.

Après une demi-heure de route, ils arrivèrent enfin hors de la ville, et ils s’arrêtèrent devant un grand portail entouré de végétation, empêchant de voire vraiment la maison de l’autre coté. Le taxi payé et parti, Jeff ouvrit le portail, laissant voire ainsi un manoir ancien, mais qui gardait une parfaite tenue, grâce au majordome de sa tante qui s’occupait aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur du manoir, il était même aidé par un jardinier de temps à autres pour s’occuper du petit parc autour de la maison. Devant l’air étonné de Febay, Jeff lui dit :

« - Une très vieille maison familiale, qui s’est agrandie au fil des générations successives. Pas si extraordinaire que sa. »

Jeff sonna à la porte, que le majordome ouvrit :

« - Bonjour monsieur Ollon, votre tante m’as prévenus de votre arrivé. Elle a malheureusement dut partir, elle reviendra dans moins d’une heure, et s’excuse de ne pas pouvoir vous accueillir. Je suis bien heureux de vous voire, cela faisait si longtemps.
- Bonjour Francis, répondit Jeff, heureux de revoir le vieux majordome qui exercé déjà lorsqu’il était petit, Je vous présente Febay, l’ami qui m’a accompagné. Pourrait-on s’installer dans nos chambres ?
- Madame Ollon ma demandé de vous dire de l’attendre dans le salon avant de monter dans vos chambre. »

Devant cette réponse, Jeff et Febay se dirigèrent dans le salon. Cela faisait bizarre pour l’Ellipsis de revenir après si longtemps. Revoir tout ces endroits dans lesquels il avait vécu lui donna l’impression d’avoir de nouveau 10 ans. Il s’approcha de la cheminé où des photos de famille était posées. Il se reconnu plus jeune avec ses parents, mais ce qui l’intéressé était les photos plus récentes, savoir si il reconnaitrait les membres de sa famille.

« - Qui est cette femme ? demanda Jeff à Francis, qui leur emmené de quoi boire
- Oh c’est Lucy, votre cousine, dit-il en repartant à son travail. »

Sa cousine avait bien changé, rien de bien étonnant après 14 ans sans la voire. Elle était devenue une belle jeune femme. Jeff se retourna vers Febay en souriant :

« - Pas touche OK, je tien pas vraiment à t’avoir dans ma famille ! »
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Febay Karston le 04.07.08 19:04

[Pourquoi tu diiiis ça ? C'est pas comme si Febay était capable de draguer une fille en moins de 24 heures... xDD]
[PS : J'adore le mec qui veut direct aller dans sa chambre dès qu'il arrive xD]

« Pas mal. » Dit Febay en souriant, après avoir jeté un regard appréciateur à la photo.

Febay s'assit dans un luxueux canapé, qui devait dater un peu, mais qui n'avait pas prit une ride. Il apprécia le travail du majordome, qui devait beaucoup travailler pour tenir cette demeure en état.

Ils attendirent le retour de la tante en discutant de tout et de rien, tout les trois assis sur des fauteuils, au coin du feu. Jeff s'informait du sort des membres de sa famille pendant que Febay faisait force sur lui-même pour garder les yeux ouverts. Il avait eu une nuit courte, et la douceur de ce canapé et la chaleur du feu ne faisait rien pour le tenir éveillé.

Enfin, la fameuse tante Mary arriva. Elle se présenta à Febay, puis lui demanda :


« Alors Monsieur Karston, comment avez vous connu notre cher Jeffrey Liam ? »

« Heu... Excusez-moi ? Qui ça ? »

« Mais Jeffrey Liam ! Votre ami ! Ho ! Jeffrey ! Ne me dis pas que tu te fait encore appeler Jeff ! »


Febay avait enfouit son visage dans ses mains pendant que Jeff marmonnait quelques excuses incompréhensibles en lui jetant quelques regard inquiets. Febay réprimait au maximum son éclat de rire. Il respira deux bons coups avant de répondre.

« Je l'ai rencontré pour des affaires de boulot. Hum... Nous travaillons tout les deux pour.. Hum.. Une compagnie de livraison de Tyral. »

Febay s'était retenu de parler des Ellipsis, se rappelant que Jeff ne voulait pas dévoiler ce détail.

Ils discutèrent encore un moment, puis Jeff et Febay suivirent le majordome pour aller dans leur chambre. Il les amena dans un couloir du deuxième étage, leur indiqua leurs chambres puis repartit. Febay attendit un moment pour qu'il ne puisse plus les entendre, puis il éclata de rire.

« Ho putain ! Jeffrey Liam ! Quel prénom ! »

Il continua à rire pendant que Jeff lui répondait :

« Ho, c'est bon, tu comprends maintenant pourquoi je me fait appeler uniquement Jeff ! »

Febay le laissa et entra dans sa chambre en rigolant.

« Ho mais je ne voulais pas vous embêter, monseigneur Jeffrey Liam ! »

Il ferma la porte et ne pu entendre la réplique de Jeff, ou plutôt, Jeffrey. Il fit le tour de sa chambre, qui était un véritable appartement à elle seule, contenant un lit à baldaquin, des meubles de l'époque de la renaissance, et un lustre orné de pierreries, ainsi qu'une salle de bain adjacente, et un petit salon.

Le lendemain, ils se rendirent à l'enterrement. Febay avait sortit un costume noir pour l'occasion, qu'il avait orné d'une chaîne en or, et de lunettes de soleil à la dernière mode de Tyral.

Les invités étaient très nombreux, et Febay vit Jeff en saluer plusieurs. Bien que ce soit souvent les autres qui venaient d'eux même le voir, avec de moult
« Ho ! Comme tu as grandit ! Tu le reconnais ma chérie ? C'est Jeff ! ». Febay remarqua que le nom dépendait presque de l'âge des gens à qui ils parlaient. Les plus vieux l'appelant Jeffrey Liam, et les plus jeune Jeff. Et les conversations s'allongeait ainsi, alors que Febay se voyait contraint de signaler à chaque fois que non, ils ne pouvaient pas le reconnaître, car il était de Tyral. Febay et Jeff rigolèrent bien quand quelqu'un les salua tout les deux en faisant mine de les reconnaître et de parler du « bon vieux temps », sans sembler se rendre compte qu'il n'avait jamais rencontré Febay de sa vie.

Arriva enfin l'oraison funèbre, qui sauva la mise des deux hommes. Febay appela Jeff, qui s'était un peu éloigné du groupe pour parler à l'une de ses cousines, alors que Febay parlait à sa sœur, avec un petit « Jeffrey Liaaam ? ! Viens par là, tu voudrais pas manquer l'enterrement ! ». Le prêtre fit une belle description de l'oncle lointain de Jeff, triste à pleurer, mettant en valeur toutes les qualités qu'il avait comme si c'eût été un homme parfait, et réconfortant quelque peu la famille. Puis on passa à l'enterrement proprement dit.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 05.07.08 22:23

« Ho mais je ne voulais pas vous embêter, monseigneur Jeffrey Liam ! »

*Tu payeras ! Tu payeras ! Tu payeras !* pensa Jeff en rentrant dans sa chambre.

Sa chambre… Oui, Francis l’avait conduit dans la même chambre que celle qu’il occupait 14 ans plus tôt. Rien n’avait changé, sauf ses affaires qui n’étaient plus là, il les avait emmenés à Tyral. Cette chambre avait dut être utilisé par de nombreuse personne depuis son départ, mais il s’y sentait comme chez lui. À la manière d’une chambre dans un grand hôtel, on a toujours l’impression de la retrouver comme on la laissé, alors qu’en y regardant de plus près, on voit le travail de fourmis effectué pour donner cette impression.

Apres avoir sortit ses affaires de son bagage, Jeff s’allongea sur son lit, et il s’y endormi presque immédiatement, bercé par les souvenirs de la vie paisible qu’il avait eu là, ou bien peut être simplement à cause de la fatigue occasionné par le voyage et le décalage horaire.

Le lendemain, Jeff se leva tôt se prépara, mis un costume et retrouva Febay. Ils prirent un café et ils partirent à l’enterrement dans la voiture de la tante Mary. Une fois arrivé, beaucoup vinrent saluer Jeff, mais sa l’importait peu, certes il était heureux de les revoir, mais ils n’étaient plus vraiment proche après toutes ces années.

Jeff s’était écarté et discutait avec l’une de ses cousines, enthousiasmé par son récit de la vie quotidienne à Tyral. Il remarqua plus loin Febay qui parlait avec la cousine de la photo.

*J’en étais sûr*

Lorsque leurs regards se croisèrent, Febay ne put s’empêcher d’en rajouter :

« Jeffrey Liaaam ? ! Viens par là, tu voudrais pas manquer l'enterrement ! »

Jeff se jura de se venger et rentra dans l’église, accompagné de Febay. Le discoure du prêtre commença, il fut long et banal bien que beau. Puis toute la foule se leva d’un geste presque identique et suivit le cercueil porté par quatre membre de la famille, les plus proche du mort. Le défilé arriva bientôt dans le cimetière, à l’emplacement réservé pour cet homme, une choral chantait déjà.


Découvrez Hortus Musicus!


Jeff s’approcha de Febay pour lui expliquer, il devait se poser des questions, il n’est effectivement pas courant de voire une choral dans un cimetière.

« - C’est un Te Deum. Il y a longtemps, on chantait sa à la fin des batailles, en l’honneur des mort et pour remercier Dieu de la victoire obtenue. C’est une très vieille tradition familiale d’en faire chanter aux enterrements. »

Jeff reprit ensuite sa place dans le cortège, en pensant qu’ils auraient dût en faire jouer un après la guerre de Seedorp. L’enterrement, ne dura pas longtemps, et une fois finit, après avoir présenté leurs condoléances, Jeff, sa tante et Febay rentrèrent.

À peine arrivé, Jeff demanda à sa tante les dossiers de son père. Elles leurs indiqua, à lui et Febay, un bureau où elle les avait placé. Les deux Ellipsis s’enfermèrent dans le bureau, à la recherche des informations qu’ils étaient venu chercher. Ce n’est qu’après plusieurs heures de lecture, de recherche, de décodage, et de déduction, qu’ils arrivèrent à un début de vérité.

Ils avaient d’abord découvert que le père de Jeff ne travaillait pas directement pour les Inquisiteurs, il travaillait pour une entreprise en Irlande, où les Inquisiteur menaient des recherches, et lorsqu’il était venus vivre à Tyral il était devenu une sorte d’agent de liaison entre ces deux bureaux. Les Ellipsis s’étaient ensuite intéressés aux travaux commandé par les Inquisiteurs, et avait découvert des expériences étonnantes. Apparemment ces recherches avaient été effectuées pendant les prémices des expériences d’amélioration humaine. Un travail sur l’ADN et le cerveau, qui théoriquement permettait à l’homme de développer de nouvelles capacités. Mais toutes ses expériences s’étaient soldées par de échecs. Les Inquisiteurs eux commençaient à avoir de petit résultat, alors le centre de recherche en Irlande fut fermé, pour leur offrir un maximum de ressource.

Les deux investigateurs pensaient avoir tout appris de ce centre de recherche lorsqu’ils ouvrirent le dernier rapport, un rapport postérieur à la fermeture, dont ils ne purent comprendre que quelques passages :

« …Centre toujours actif malgré les ordres … expérience enfin concluante… humain modifié… pouvoir étonnant… réitération de l’expérience avec nouveaux variables… maladie inconnue attaque les modifiés… dégénération direct de l’ADN… mort inévitable… lancement du projet H »

Les deux hommes étaient déconcertés par leur découverte. Jeff leva la tête vers Febay et lui dit :

« - On doit visiter ce laboratoire, découvrir ce qu’est le projet H. »
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Febay Karston le 10.07.08 12:32

« Passe moi les chips. »

Deux heures… Deux heures qu’il étaient en observation devant ce labo. Il semblait que de nombreuses personnes aux allures de scientifiques un peu timbrés y entraient et en sortait par la porte principale, après avoir inséré une carte magnétique dans une boite à l’entrée, et mis leur doigt sur un détecteur d’empreinte digitale. Des camions de marchandises pouvaient aussi entrer par une porte de garage connexe. Tout était complètement clos, on ne pouvait rien distinguer à l’intérieur.

Febay ôta les jumelles de son nez et mangea les quelques chips qui lui avait passé Jeff.


« Bon… On apprendra rien de plus en restant ici. Je propose qu’on entre, on improvisera. On a l’habitude. »

Jeff opina et ils descendirent de l’immeuble où ils étaient campés. Ils se cachèrent non loin de l’entrée et attendirent qu’un scientifique arrive. Ils en trouvèrent un et l’assommèrent. Après quoi ils lui prirent sa carte et l’obligèrent à appuyer sur le détecteur La porte s’ouvrit. Ils entrèrent.

« On a du bol que ce labo soit pas plus modernisé et sécurisé… » se dit Febay à voix basse.

Ils étaient arrivés dans une salle rectangulaire, avec une porte par mur.


« On va où ? »

« A gauche. »

« A droite. »


Ils avaient parlé en même temps. Febay trancha.

« Bon, hé bien on va tout droit ! »

« Non ! Pas en face ! »

« Pourquoi donc ? »

« Tu sais bien, les aventuriers ne vont jamais tout droit ! »

« Pas grave brisons les règles »
, répondit Febay en haussant les épaules et en souriant à Jeff.

Ils allèrent donc en face.

Ils entrèrent dans une gigantesque salle, remplies d’appareils en tout genre. Il se cachèrent derrière une vieille machine non utilisée, à côté de l’entrée, et observèrent. Des scientifiques pianotaient sur des pc à côté des appareils. Des humains aux allures étranges patientaient dans des sorte de cages, patientant derrière des vitres, qui ressemblaient, et devaient être, des champs de force. Un gros générateur vibrait dans un coin de la pièce, certainement pour produire la quantité d’énergie nécessaire à faire fonctionner tout ça.

Dans les cages, certains humains paraissaient normaux. D’autres s’énervaient contre les murs de leur prisons en utilisant des pouvoirs semblables à ceux des Ellipsis. Certains s’entretuaient. D’autres encore semblait vide de toute volonté, regardaient les scientifiques avec des airs béat. Enfin, dans la dernière cage, un spectacle affreux s’offrait aux yeux des deux Ellipsis. Des modifiés perdaient peu à peu leurs membres, agissaient comme des zombis, et avaient une peau lépreuse peu ragoûtante.. Certains étaient déjà réduits à l’état de cadavres. Il devait y avoir environ 3 ou 4 énergumène par cage, l’usine devait tourner à plein régime. Il semblait à Febay que les humains de la première cage étaient les cobayes encore pas modifiés et il commença à prévoir un plan pour les libérer.


« Il faut arrêter tout ça. » dit-il en frémissant.

La porte s’ouvrit à côté d’eux. Trop tard pour aller plus loin pour se cacher. Inévitablement, le scientifique les repéra. Il courut vers les autres en criant :

« Des intrus près de l’entrée ! Des intrus ! »
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 10.07.08 23:13

Les deux Ellipsis s’étaient fait repérer, ils se levèrent rapidement et partirent vers la sortie. Ils revinrent dans la salle carrée.

« - On se sépare, dit Jeff, chacun un coté et on se retrouve après. »

Febay acquiesça et prit la porte de gauche, Jeff celle de droite. Ils avaient à peine traversé leur porte que les scientifiques arrivaient déjà, équipé d’armes, dans la salle carrée.

« - Les idiots, ils n’auraient jamais dut se séparer, dit l’un des scientifique, envoyez leurs les modifiés n°26 et n°63.
- Monsieur, dit un second, ces deux sujets montrent déjà des signes de dégénérescence, leurs pouvoirs sont réduits.
- Alors libérez aussi les incontrôlables enfermés dans ces couloirs, et verrouillez les portes du labo pour notre sécurité. »

Les scientifiques retournèrent dans le labo pour exécuter les ordres à distance, derrière eux les portes se verrouillèrent dans un bruit de verrou mécanique.

Jeff courait dans son couloir, lorsqu’il se rendit compte qu’il n’était poursuivit par personne, il prit alors le temps d’observer le décor autour de lui. Il se trouvait dans un couloir d’une quinzaine de mètre, avec un virage en son milieu. Les murs étaient ornés de portes, espacé d’environ un mètre cinquante, et une dernière porte au fond du couloir.

Toutes les portes s’ouvrirent d’un seul coup. Jeff vit sortir un homme étrange d’une de ces portes. Il était pâle, chauve et frêle. Ses yeux étaient exorbités et injectés de sang. Il ressemblait à certain des spécimens enfermés dans les labos. C’était sa qu’ils appelaient « les dégénérés », les modifiés qui avait été atteint par la dégénérescence, qui agissait sur le cerveau et sur l’ADN.

D’autres dégénérés sortirent par toutes les portes qui venaient à peine de s’ouvrir. Ils se regardaient entre eux, avec un visage mou, sans expression. Jeff recula doucement d’un pas, il préférait partir par la porte au bout du couloir, avant que les dégénérés ne se décident à faire quelque chose. À peine avait-il fait un pas, que tous les regards se portèrent sur lui, leurs expressions molles se transformèrent en expressions de souffrances et de colères. Le premier qui était sorti émis une sorte de rugissement inhumain, et tous les dégénérés se lancèrent sur Jeff.

L’Ellipsis effrayé couru le plus vite possible vers la seule porte qui lui permettait de fuir. À l’aide de bourrasque, il projeta les dégénérés, qui étaient sur son chemin, contre les murs. Il atteint finalement la porte, il l’ouvrit, rentra et verrouilla derrière lui. Il se trouvait dans une petite salle qui ne contenait qu’un peu de matériel, les scientifiques semblaient vouloir construire une cellule plus « puissante » ici. Aucune autre sortie que la porte que les dégénérés essayaient de défoncer. Ils faisaient un bruit incroyable, comme si un troupeau se lançait contre cette porte. La porte céda finalement, mais au moment où les dégénérés allaient rentrer, tous se turent. Ils étaient maintenant effrayés, et faisaient place.

Un homme parcouru alors le chemin que les dégénérés formaient, et fut le seul à rentrer dans la salle où se trouvait l’Ellipsis. L’homme qui était entré, était un « modifié », qui commençait seulement à avoir les premiers symptômes de la dégénérescence. Il portait un masque de fer qui recouvrait entièrement sa tête, une dizaine d’épine de métal le parcouraient. Une plaque de métal recouvrait également son épaule droite, sur laquelle était inscrit le numéro 63.

Un dégénéré sorti alors du couloir pour foncer sur Jeff, mais avant qu’il n’ai eut le temps d’agir, le dégénéré était figé. Le modifié au casque, le fixé. Une expression d’horreur apparu sur le visage du dégénéré qui mourût quelque seconde plus tard. Les autres dégénérés, complètement affolé, partirent se réfugier dans leur cellule.

Le modifié fixé maintenant Jeff. Tout devint noir autour de l’Ellipsis, il avait l’impression de chuter dans un trou sans fond. Il entendit alors la voie du modifié résonner dans cette étrange caverne.

« - Je suis là pour t’apporter la mort. Je me suis introduit dans ton esprit, et vais faire renaître ton pire cauchemar. »

Le décor changeait autour de Jeff, d’un fond noir, se dessina la plage de Seedorp. Le golem de sable était là. La voie du modifié se fit réentendre :

« - Non pas celui-là, il y a encore de pire horreur dans ton esprit »

Le décor se modifia encore plusieurs fois. À chaque arrêt dans un lieu, l’un des pires ennemis que Jeff avait eut à affronter apparaissait. L’Ellipsis connaissait son pire cauchemar, et savait que si le modifié le trouvait, il ne pourrait pas y survivre. Jeff se rappela alors des paroles du modifié.

*Dans mon esprit… Il est dans mon esprit… Je sens son étreinte sur ma tête… *

La colère commença à monter en Jeff, une colère contre ce modifié qui allait le tuer, ressortir son pire cauchemar, mais aussi une autre colère encore plus forte, une colère contre lui-même et son impuissance.

*Mon esprit ? J’en suis le seul maître !!!*

Sa pensée retentit dans tout son esprit. L’étreinte du modifié se desserra. Le décor redevint complètement noir, mais cette fois Jeff était posé sur un sol bien ferme. Devant lui se dressait le modifié, ou tout au moins son esprit.

« - Tu as réussi à te libérer, dit-il, mais pas à me chasser. Si je n’étais pas atteint par cette fichue dégénérescence, tu serais déjà mort ! Mais ce n’est qu’une question de temps, je ne prendrais plus aucun risque, se sera long et douloureux pour toi…
- Non c’est toi qui va mourir, répondit l’ellipsis, seul un fou pourrait penser pouvoir contrôler mon esprit mieux que moi, j’ai déjà faillit mourir à cause d’un mange-songe, et sa n’arrivera plus jamais ! »

À la fin du dernier de ces mots, le sol disparut sous le modifié, qui chuta. La situation s’était inversée. Maintenant l’Ellipsis contrôlait parfaitement son esprit, et le modifié était à sa merci.

« - Tu voulais voir mon pire cauchemar, tu vas l’affronter. »

Le décor se fixa sur une petite ruelle de Seedorp. Le modifié qui était complètement affolé, essayé en vain de reprendre le contrôle, lorsqu’il entendit une voie stridente dans son dos.

« - HAHAHA, on me sert directement mon repas aujourd’hui, HAHAHA »

De l’ombre sortit une étrange créature, mi-araignée mi-humain. C’était le Cerber qui avait presque tué Jeff pendant la guerre de Seedorp, jamais il n’avait été si proche de la mort, et il y serait resté sans les soins apportait par la poudre verte apposé par Meggan.

Le monstre fonça sur le modifié, celui-ci n’avait aucune chance face à se monstre de puissance et d’agilité. Une patte du monstre s’enfonça dans le torse du modifié, qui mourût sur le coup.

Les pouvoirs de l’homme au casque arrêtèrent de faire effet, et Jeff se réveilla. Il était toujours debout dans la salle, le modifié s’était effondré sur le sol. Son esprit avait été « tué » dans l’esprit de Jeff, le corps ne pouvait plus vivre sans esprit, le modifié était mort.

Les dégénérés, toujours cachés dans leurs cellules, n’osaient pas sortir, ne sachant pas que la personne qui les effrayait tant, était morte. Jeff en profita pour parcourir rapidement le couloir et retourner dans la sale carrée, où il décida d’attendre Febay.
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Febay Karston le 28.07.08 19:19

Febay prit la porte de gauche. Il rencontra quelques cadavres ambulants des plus malodorants et qui n'avaient aucun sens de « la classe » que l'Ellipsis chérissait tant. Par peur de se salir les mains en touchant des êtres aussi infectes, il se sait d'un morceau de bois qui servait à cloisonner une fenêtre pour éviter la pénétration de la lumière, puis il mit le feu grâce à son briquet fétiche à une extrémité du bâton. Les monstres, effrayés, reculèrent quelques peu. Febay put traverser le couloir sans encombre, en effet, comme beaucoup d'autres animaux primitifs, ces bêtes craignaient le feu, d'instinct.

L'Ellipsis arriva dans la salle au bout du couloir, espérant trouver ici quelque chose qui puisse l'aider. Mais ce fut tout le contraire. Il tomba nez à nez avec un noir d'une trentaine d'année, affublé d'un costume blanc de grande coupe qui contrastait avec sa couleur de peau.


« Tu ne m'échappera pas ! »

Febay leva un sourcil puis répondit :

« Ouai ouai, arrêtons là les discours de super-méchant à la mord-moi-l'noeud et battons-nous, qu'on en finisse ! »

« Tu l'aura voulu. Que les ombres sur ce dément s'abattent ! Que la glaciale nuit tout entier l'engloutisse ! »

Aussitôt, la torche de Febay s'éteignit mystérieusement. Des ombres noires filèrent partout sur le sol et convergèrent vers lui. Il les sentit monter sur ses pieds et engloutir peu à peu ses jambes. C'était froid, c'était bon. Febay n'arrivait plus à réfléchir, tout son corps était peu à peu emporté dans cette torpeur glaciale...

Il fallait qu'il atteigne son couteau. Il réussit à le prendre à force de volonté. Il l'approcha de son bras gauche et se fit une entaille à travers la chair. La douleur réveilla ses sens et fit reculer l'obscurité. Febay s'approcha de son ennemi, effrayé, et coincé dans un angle de la pièce, et, après, un rapide combat, il lui planta le couteau dans le cœur. L'homme s'effondra au sol, mort. Aussitôt, la lumière revint, et la torche se ralluma sur le sol.

« Tu ne méritais pas de mourir, je suis désolé. Mais la dégénérescence aurait été plus terrible que la mort. Je t'ai fais un cadeau. »

Il traversa le couloir infesté de cadavres ambulants grâce à sa torche et alla rejoindre Jeff, sans un autre mot.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 30.07.08 19:54

Febay revînt dans la salle carré peu de temps après Jeff, il tenait dans sa main, un morceau de bois enflammé, qu’il jeta au sol, plus besoin de torche. Les deux Ellipsis avaient pris le temps de verrouiller les portes par lequel ils étaient revenus. Seul deux portes étaient encore accessibles. L’une d’elle menait dans un couloir au bout duquel se trouvait le labo où ils s’étaient fait repérer, et sur le mur opposé, la porte qui leur avait permis de rentrer dans le bâtiment.

« - Alors prêt à retourner dans le labo ? » Demanda Jeff

Après la réponse positive de Febay, les deux ellipsis avancèrent en direction du labo. Ils traversèrent le court couloir, mais ne purent ouvrir la porte maintenant verrouillé. Apres quelques essais, plutôt bourrin, de Febay, qui n’eurent aucun effet, Jeff se décida à intervenir.

Il s’approcha de la serrure, espérant pouvoir y trouver un point faible, mais le tout était électronique, et seul un panneau de commande semblait pouvoir ouvrir cette voie. Mais en s’approchant de la sorte, il put entendre les voix de quelques scientifiques.

« - D’après les derniers relevés, ils ont tué les deux modifiés de haut niveau encore vivant. Et d’après le boucan qu’il y a à coté, s’est à nous qu’ils veulent s’attaquer maintenant…
- C’est chien de l’Inquisition n’ont jamais aimé la concurrence ! Ils ont dut découvrir que les expériences continuait, et veulent récupérer nos résultats. »


*Ils nous prennent pour des agents de l’inquisition…* pensa Jeff en faisant signe à Febay de venir écouter.

« - Mais il nous reste encore H, ils n’ont aucune chance face à lui…
- Ils n’avaient aucune chance ! Maintenant que H est atteint de la dégénérescence, même s’il reste encore contrôlable, ses pouvoirs ne sont plus rien…
- Plus rien ! N’exagère pas, ils sont encore au moins 700 fois plus grands que ceux de 26 et 63 réunis.

- Stopper ces conversations !, Jeff reconnu alors la voie du chef des scientifiques, Les sujet sont agités, j’ai déjà gazé à distance les ailes Est et Ouest, tout les incontrôlables sont mort, sauf ceux qui sont ici. Je commande l’explosion des générateurs, cela devrais suffire à tuer ces derniers, nous nous allons nous réfugié dans la salle réservé à H. »

La phrase à peine prononcé, Jeff entendit les scientifiques se déplacé, puis il tourna la tête vers Febay. Les deux Ellipsis se firent un signe de tête, et se mirent à courir vers la salle carré pour s’y réfugier. À peine soixante secondes après, une explosion retentit, faisant également sauter la porte.

« - Tu vois, dit Jeff, fallait encore plus bourrin que toi ! »

Les deux compagnons entrèrent dans le labo dévasté, de toutes les créatures qui y avait était enfermé, pas une seule n’avait survis à l’explosion. Une dernière porte faisait face aux ellipsis, mais celle-ci n’était pas verrouillée, au vu de cette constatation, Jeff indiqua :

« - Ils nous attendent. »

Les deux hommes continuèrent leur route jusqu’à une salle ronde avec en son centre un énorme tube de verre, dans lequel flottait un homme dans une liquide étrange. Au dessus de ce tube était gravé un énorme « H ».

Les scientifiques entourés ce tube, et leur chef parla :

« - C’est lui que vous êtes venus chercher chien de l’Inquisition ! C’est bien pour cela que l’on vous appelle Cerber, vous êtes des chiens à la botte de ces idiots ! Ces idiot qui n’ont jamais put réussirent notre exploit de créer un être complet, ils ne font que modifier des humains ! »

Le scientifique essayait de gagner du temps avec ses paroles, les Ellipsis le savaient, mais le faire parler comme sa était aussi une source d’information inespéré. Derrière lui s’activaient les autres scientifiques, leur but était apparemment de réveiller « H » de sa torpeur.

« - Nous avons réussi là où ils ont échoué ! Nous avons créé « H » ! L’homonculus, l’homme créé par la main de l’homme ! Un être parfait pouvant accepter bien plus de pouvoir que les humains normaux… Si seulement il n’y avait pas eu cette fichue dégénérescence… Alors nous vous aurions déjà tous détruit ! Mais cette fois c’est vous qui l’attaquait ! Et vous allait le regretter ! »

Le liquide avait était évacué du tube, et «H» maintenant sur ses pieds, ouvrit les yeux. Il retira d’abord le masque qui lui permettait de respirer, puis il effleura la vitre de son index. Le verre qui composait le tube se changea alors en une fine poussière qui se déversa sur le sol. Le scientifique reprit alors la parole :

« - Ces homme sont là pour te tuer, fait leur regretter leur pensé ! »

H tourna délicatement la tête vers le scientifique :

« - Avait vous trouvé le remède ?
- Nous verrons sa plus tard, répondit gêné le scientifique, occupe toi d’eux d’abord. »

H leva alors une main dans la direction des autres scientifiques. En moins d’une seconde, des épines géantes complètement noires, sortirent de sa paume et grandirent jusqu’à traverser le crâne de tout les scientifiques, excepté leur chef. La seconde qui suivit, les épines retournèrent sous la peau de l’homonculus. Avec son autre main, il saisit le col du dernier chercheur encore en vie, et le leva à une cinquantaine de centimètres du sol.

« - Avait vous trouvé le remède ?
- Non… non désolé, répondit le scientifique beaucoup moins rassuré qu’avant, la dégénérescence n’a encore aucun point faible, mais nous le trouverons…
- Vous ne trouverais pas… »

Une autre épine sortit de la paume de H et vînt traverser le crâne du scientifique, avant de retourner sous la peau de son propriétaire.

Tous les scientifiques morts, H se retourna vers les deux Ellipsis.

« - La mort est proche pour moi, mais avant de mourir, on dirai que je vais avoir le droit de me mesurer aux rats de laboratoire des Inquisiteurs. »

Les deux Ellipsis se mirent en garde, inutile de discuter. H lui fit un pas vers les deux hommes, une sorte de matière noire brillant, se mit à recouvrirent tous son corps, à la manière d’une armure. Lorsque la matière atteignit le haut de sa tête, ses cheveux se dressèrent, prirent une teinte orangé, et devinrent aussi coupant qu’une lame de rasoir. Ses pupilles prirent une teinte rouge, rouge sanguin…
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Febay Karston le 05.08.08 19:54

« Dis-moi Jeff… J’ai oublié… Pourquoi on est ici déjà ? Ah… Oui… Pour buter ce molosse.. Et comment on va s’y prendre ? »

L’homonculus leur jeta un regard condescendant, puis fit tournoyer son poing en l’air et frappa le sol à ses pieds. L’onde de choc fit tomber les deux Ellipsis.

« Pour vous, je vais prendre mon temps… vous souffrirez… Longuement ! »

« Ça m’étonnerais ! »


Febay tira trois balles sur la cuve au dessus du tube, qui était remplie d’un liquide verdâtre.

« C’était bien visé, mais c’est raté ! » Signala le monstre, qui se croyait le nombril du monde.

Le liquide gluant se déversa sur lui et lui boucha la vue. Pendant ce temps , Febay et Jeff fuyaient à toutes jambes dans la salle principale, où ils se cachèrent derrière une machine.

« Prépare quelque chose pour faire sauter le bâtiment, je vais l’occuper. »

Febay sauta en dehors de sa cachette et traversa a salle en courant. Derrière lui les piques fusaient et allaient s’écraser sur le mur d’en face. H occupait tout l’encadrement de la porte, pourtant grande de trois mètres de haut, qui menait dans la salle où il avait été conçut. Les deux battants de la porte métallisée étaient repliés de chaque côté du mur. H vit ou se dirigeait Febay, vers la sortie.

« Non petit, tu reste ici. »

Trois pointes orangées se plantèrent sur le mur et le plafond autour de la porte.. Puis explosèrent. Febay se jeta à terre derrière une cuve métallique pour survivre à l’explosion.

Febay se tourna vers H et sourit, prit d’une idée un peu folle. Il courut vers le monstre.

*Dépêche-toi, Jeff *, pria-t-il inutilement.

Des points fusaient vers lui en sortant des paumes de son adversaire, et il s’agitaient pour les éviter le mieux possible, il lui semblait que certaines déviaient parfois légèrement pour l‘éviter. Jeff devait assister au combat. Il sauta sur le côté en un superbe salto, se retrouva pendant un très court instant la tête en bas, ce dont il profita pour saisir l’épine qui passait juste sous lui et l’envoyer valdinguer à tout allure contre le mur le plus proche lorsqu’il ré atterrit sur le sol, légèrement accroupit. Elle se planta dans le mur et se consuma en poussière. Il la regarda disparaître, eut un petit sourire en coin, fier de son succès, puis tourna de nouveau sa tête vers l’adversaire. Son regard brillait d’adrénaline et de fureur. Il était en pleine transe de combat. Il se remit à courir en hurlant :

« Pour Tyral ! »

Il sauta sur le côté gauche. Une épine le rata de peu. Entendant un sifflement derrière lui, il agit d’instinct et de réflexe et sauta en avant les bras écarté, étendu. Il épine passa juste en dessous de lui. Il la regarda passer à toute vitesse, à quelques centimètre de son ventre, avant de retomber en une roulade sur le sol. Il était resté anormalement longtemps en vol, comme si un courant d’air l’avait légèrement porté pour le faire tenir un peu plus longtemps. Il ne s’arrêta pas et continua à courir vers H, un sourire dément accroché au visage. Ils n’étaient plus loin l’un de l’autre.

H fit un lourd mouvement de sa tête en se penchant en avant pour balayer de ses cheveux orangés tout ce qui était devant lui. Febay sauta, s’accrocha de deux mains aux pointes acérées et se servit du mouvement de balancier pour passer sous le corps de son ennemis et lui mettre un double coup de ses pieds joins en plein sur le visage, qui grimaça. Febay retomba lourdement sur le sol après un salto pour se remettre dans le bon sens. Il était à présent derrière H. Ce dernier se retourna agilement et saisit Febay par le corps.

Celui-ci vit se vêtements commencer à disparaître en poussière alors qu’une épine sortit de la paume du monstre pour venir se placer juste sous le cou de Febay, qui leva légèrement la tête pour éviter d’être transpercer sur le coup. L’épine s’arrêta dès qu’elle eu enfoncée légèrement sa pique sous son menton. Febay, lui avait le malheur de voir le visage de H, à quelques centimètres du sien.

« Tu as beaucoup de trempe petit, mais ça ne te sauvera pas.. »

« Peut-être que si ! »
cria Febay en penchant rapidement sa tête sur le côté. La pique fut propulsée de la paume de l’homonculus, mais elle ne traversa donc pas la tête de Febay, qui avait déjà sortit un couteau pour le planter dans la peau de son ennemi. La lame ripa sur la peau du monstre, protégée par le liquide noirâtre. Celui-ci ria au nez de Febay, qui sortit un grenade, et cria :

« Avale-ça ! »

Il l’envoya dans la bouche béante de H, après l’avoir dégoupillée, puis il de laissa glisser de sa veste, qui resta dans la main de l’homonculus, surpris et en train de s‘étouffer avec la grenade, alors que Febay était déjà en bas, torse nu. L’Ellipsis courut à toute vitesse pour s’éloigner du monstre, qui explosa alors de l’intérieur.

Des épines volèrent de partout, comme le monstre en était en fait constitué. Febay se jeta à terre. Trop tard. Il venait d’être transpercé par une pique juste sous les côtes gauche. Il resta un moment sur le sol à gémir. Il se servit de ses dernière forces pour ôter la pique et se tenir la plaie pour empêcher trop de sang d’en couler.

Il vit Jeff approcher et lui souffla du mieux qu’il le pouvait :

« La salle de… L’Homonculus… Trou.. Coup de poing de… H… Pouvons sortir.. Par là… Vite.. »

Il sentit que Jeff le portait tandis qu’il tentait de s’empêcher de sombrer dans l’évanouissement, mais s’y enfonçait chaque seconde un peu plus. Il concentra ses pouvoirs de soin sur sa plaie. Il en avait hérité lors de son passage chez les Cerber, mais l’expérience avait été un échec quasi-complet… Quasi… Seulement. Avec un peu de chance…

Toute sa force psychique et ses réserves d’énergies étaient en train d’y passer. Il sentit les tissus les plus important reprendre leur place et se reformer peu à peu… Il était en train d’y arriver…

*Allez, encore un petit effort… C’est ça… Ou la mort…*

Les muscles reprirent forme, l’organisme se soya et les vaisseaux sanguins les plus important furent bouchés. La peau commençait à se reformer… Lorsqu’il s’évanouit, à bout de forces, encore agité de quelques tremblements.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 21.08.08 22:50

Le combat avait commencé fort. Après une feinte de Febay, les deux Ellipsis profitèrent d’un moment d’inattention de H pour retourner dans le laboratoire explosé. Là Febay exposa son plan à Jeff :

« Prépare quelque chose pour faire sauter le bâtiment, je vais l’occuper.
-OK, meurt pas Blondie. »

Febay s’élança et traversa la pièce, occupant ainsi le monstre. Jeff lui commença à chercher un explosif assez puissant pour détruire le bâtiment entier. Il s’intéressa d’abord u générateur que les scientifique avait fait surchargé et explosé, mais il ne restait rien d’utilisable. Jeff se rappela alors avoir vu les mêmes générateurs dans la pièce ronde, destiné à H.

L’Ellipsis s’élança alors dans la salle ronde, où le sol était encore couvert du liquide poisseux qui avait servit à aveugler H. Jeff se dirigea vers le terminal de contrôle, et commença quelques manipulations. À ce moment de petites aiguille orangé, lancé par H, traversèrent l’entrée de la pièce et se plantèrent dans le sol. La première explosa dans une petite explosion. Mais lorsque la deuxième, planté dans le liquide visqueux, explosa, la puissance fut amplifiée par le liquide, apparemment fortement inflammable. Jeff trouva ainsi son explosif.

Le maitre du vent se servit du terminal pour démarrer la machine qui fabriqué le liquide du tube de H, après quelques secondes, le liquide commença à couler de plus en plus rapidement par le plafond au dessus de l’emplacement de l’ancien tube. Avec le terminal, il put aussi débrancher quelques sécurités et résistances, provoquant ainsi une surchauffe et une surcharge des générateurs.

L’explosion maintenant enclenché, Jeff courra vers la salle où le combat faisait toujours rage. Mais à peine arrivé dans la salle, il dut faire une roulade pour se protéger des piques qui fusaient de la paume de H. La créature trop occupé par Febay, n’attaquait pas Jeff directement, ce qui lui permettait d’aider tant bien que mal son ami à distance. À l’aide de ses bourrasques, Jeff fit dévier autant de pique qu’il put.

*Faut faire vite, je sais pas quand explosera le mélange.* pensa Jeff toujours en train de faire dévier les piques.

« Pour Tyral ! »

Jeff tourna la tête et vit Febay courir vers son adversaire, puis sauter. Mais l’Ellipsis remarqua qu’une pique était prête à accueillir Febay sur son point de chute. Il concentra alors son énergie pour créer un couloir s’aspiration suffisamment puissant pour pousser Febay un peu plus loin, ce qui fut un effort anormal pour Jeff dont les couloirs habituelle ne pouvait que transporter sa lame de jet.

Febay arriva finalement près de H, et continua son combat au corps à corps. Mais l’homonculus prit vite le dessus en attrapant et soulevant Febay par le cou. Jeff ne sachant quoi faire, il commença à compresser un maximum d’air dans sa main droite espérant avoir le temps de préparer sa plus puissante attaque avant que H n’en finisse avec Febay. Mais contre toute attente Febay réussi à se défaire de l’étreinte de H, et à lui porter un coup fatal.

Le monstre ayant avalé une grenade de Febay, explosa de l’intérieure dans une pluie d’épine. Jeff se protégea derrière les restes d’une imposante machine. Une fois toutes les épines planté, l’Ellipsis se releva pour voire son ami. Mais Febay était gravement blessé, Jeff le vit retirer une épine de son torse nu. Le maitre du vent, toujours de l’air en train de se concentrer dans sa main, couru vers Febay.

«- La salle de… L’Homonculus… Trou.. Coup de poing de… H… Pouvons sortir.. Par là… Vite…
-Non, impossible la salle est un explosif géant ! »

Mais Febay, à moitié évanouit, n’entendit pas les parole de Jeff. Le convoc-nature regarda alors autour d’eux espérant trouver une issue dans la salle où ils étaient, mais la seul chose qu’il vit, s’est l’homonculus se relever. H était accroupi, ses blessures se refermé toute seul, et son armure se reconstruisait par-dessus. Jeff ne sachant quoi faire d’autre, lança tout l’air qu’il avait concentré depuis déjà plusieurs minutes. H, qui n’était pas encore totalement régénéré, ne put se protéger, et fut projeter dans la salle ronde.

*Au cœur de l’explosif, pensa Jeff, c’est notre meilleure chance contre lui.*

L’Ellipsis souleva son ami, et commença à courir dans le couloir jusqu’à la salle carré. La porte qui leur avait permis de rentrer, n’était verrouillé que à l’extérieur, Jeff put donc l’ouvrir sans problème, et courir le plus loin possible du labo. Sur le chemin, Jeff remarqua que la blessure de Febay s’était légèrement refermé, mais n’ayant pas le temps de se poser la question, il la garda pour plus tard.

L’explosion derrière eux fit un vacarme terrible. Comme l’avait pensé Jeff, le liquide avait suffisamment amplifié l’explosion pour détruire le bâtiment et, l’espérait-il, l’Homonculus.

Jeff déposa alors Febay sur le sol, à bonne distance du labo, pour appeler des secours. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de faire la moindre chose, l’Ellipsis entendit du bruit dans son dos. En se retournant il reconnut H, mais il avait changé. Soigner les blessures occasionnées par l’explosion du bâtiment, lui avait coûté beaucoup d’énergie. Il n’y avait plus d’armure sur son corps, sa peau était blanchâtre et ses cheveux gris. Ses muscles avaient aussi perdu du volume et ses yeux se recouvraient d’un voile blanc comme ceux d’un aveugle.

« - Je vous aurais tous tué ! » dit-il en faisant un pas en avant.

« - Je vous aurais tous eut… » Souffla t-il dans un dernier pas tremblant.

« - S’il n’y avait pas eu de dégénérescence, vous n’auriez eut aucune chan… »

H s’écroula sur le sol. Ses yeux se retournèrent dans leurs orbites, et Jeff remarqua que des blessures s’ouvrirent sur tous son corps blanc. Les blessures fait par les deux récentes explosions, mais encore bien d’autre, plus profonde et plus ancienne.

*Mais que lui ont fait ces fous ?!* pensa Jeff choqué

Le corps de l’homonculus termina par prendre feu et se consomma entièrement, dernière sécurité inclus dans H, par les scientifiques qui l’avait créé, pour ne pas que leurs recherches tombes dans de ‘‘mauvaise main’’.

Dans les heures qui terminèrent ce jour, Jeff emmena Febay dans un hôpital où il fut soigné. Le lendemain Febay se réveilla et expliqua à Jeff pourquoi les organes internes ne semblait pas s’être fait toucher.

« - Un nouveau pouvoir ! Sans avoir besoin de retourner chez l’Inquisition…, s’écria le convoc-nature, Franchement je suis jaloux. Mais va falloir t’entrainer si tu veux pas t’évanouir à la moindre coupure soigné ! »

Une fois Febay sortit de l’hôpital, les deux Ellipsis restèrent encore quelque jour chez la tante Mary. Puis après un long au revoir à l’aéroport, ils reprirent la route vers Tyral où encore beaucoup de problème les attendaient. Meggan n’était pas encore sauvé, et la reconstruction de Seedorp s’annonçait mouvementé.
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Back Home (suite) [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum