La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

 :: Seedorp :: L'aéroport

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 22.09.08 20:30

Le commando "Phœnix" allait entrer en action.

"Bon, c'est à ce moment que je tank..."


Découvrez Claude François!


Amosis posa son ipod sur un rocher et lança une chanson, s’assurant que le volume était à fond.

« Mais d’abord, je doit mettre un peu d’ambiance… »

La musique démarra et il fonça vers le groupe de mange-songe.

Aussitôt un lieutenant lui barra la route, et deux autres complétèrent le triangle. Le défenseur sortit sa dague habituelle et se racla la gorge tranquillement.


Le cerbère lui faisant face était de forte carrure, le crâne chauve, avec une balafre lui parcourant le visage. Il commença la chorégraphie de la macarena devant lui, le narguant du regard.

Au moment où il du changer de côté, conformément aux pas de danse super célèbre, il tourna de 60° au lieu de 45. Cela lui permettait de faire face à un nouvel ennemi. Le suivant donc, était blond, de taille moyenne et portait une dague à la main. En réalité, il était identique, et ce en tout point, à Amosis. La copie parfaite. Il n’en fut pas le moins du monde étonné, sachant que se poser des questions était le but recherché.

Il se tourna de nouveau, et put observer le dernier adversaire. Celui-ci paressait très jeune, et Amosis aurait parier qu’il n’était rien de plus qu’un adolescent à la sortie de l’enfance. Mais ce détail ne l’empêcha pas de parcourir son poing de flammes.


« Haaaaahhh ! »

C’était le mot de trop, le déclencheur. Les trois lui bondirent dessus, en une attaque vive, précise et sans appel. Amosis réagit au quart de tour, sautant l’étape « analyse de la situation ».

Le gros avec la balafre voulut lui asséner un coup de poing plongeant, mais Amosis lui bloqua avec sa main gauche. Le faux Amosis allait le trancher sans distinction, mais la dague originale la bloqua en pleine course. Le convoc-feu, derrière lui, allait lui coller un poing enflammée, mais Amosis le bloqua habilement avec le pied, faute d’une troisième main.

Ils tinrent la position quelques secondes. Le balafré voulut faire un chassée à la jambe d’équilibre d’Amosis, mais celui-ci sauta pour l’esquiver. Il se servit de son saut pour envoyer son pied dans la gorge du gros, puis il se retourna rapidement, tranchant le poing enflammée du convoc-feu et atterrit avec classe sur le sol, accroupi. Il se releva en se retournant, pour faire face à son faux, et engagea un duel de sabre. Il fut un instant plus rapide, et en profita pour lui trancher la tête.

Il voulut achever les deux autres, mais il ne les voyait plus. Un aigle royal fonça en piquet sur lui. Au fur et à mesure qu’il se rapprocha, il put distinguer une longue cicatrice sur la joue du volatile. Celui-ci lui tomba sur le visage et entra ses énormes griffes dans ses joues. Il voulut le trancher, mais un trait de feu lui brûla les doigt, le faisant lâcher son arme. Il fit un saut périlleux avant, se mettant dans une position en l’air pour retomber sur sa tête. Il n’eut aucun de mal à faire cela, car ça consistait plus à faire un saut périlleux loupé. Le rapace se détacha de sa proie la seconde précédant l’écrasement. Le défenseur tomba lourdement sur son visage, avant de s’étaler de tout son long.

Difficilement il se releva.


Amosis se rendit bien vite compte que sa danse, son sourire et autres attitudes inappropriées, n’avaient aucun effet sur ces cerbers. Eux avaient déjà prévu à l’avance leur combat. Le déploiement exploitable, la première attaque décisive n’était en faite que la première étape. Amosis y avait survécu, grand bien lui fasse. Désormais, l’étape deux devait consister à jouer avec lui.

L’aigle fonça de nouveau, il allait le repousser encore une fois, prévoyant même une attaque de feu, mais son faux s’était incrusté dans son esprit. Il le torturait intérieurement. Amosis serrait les dents, refusant d’hurler. Le rapace le saisit par les épaules, et le monta dans le ciel, à 3 mètres de hauteur.

Amosis se battait toujours avec l’intrus dans sa tête. C’était donc un mange-songe, depuis le début il modifiait son imagination, par un plaisir sadique.

Amosis s’énerva plus qu’il ne l’avait jamais été. Le choc occasionné devait être conséquent, car son esprit lui fut rendu, et d’un geste vif, il rompit le coup de l’oiseau. Celui-ci mourut et laissa sa proie tomber. Le défenseur s’écrasa sur le sol.

Il commença à se relever douloureusement, mais il se rendit bien compte qu’ils étaient passer de deux à neuf. Amosis avait eu le malheur d’en tuer un. Désormais il était encerclé par tout les lieutenants survivants.

Cette fois, il devrait être créatif pour survivre à l’attaque décisive. Les neufs lui bondirent dessus, si rapidement qu’il n’eut pas le temps de découvrir leur pouvoir respectif. Il se jeta lui-même sur un ennemi, prétextant une tentative de percée. Ils y étaient préparés, et le cerbère ciblé n’eut aucun mal à réagir. Il envoya un uppercut si puissant qu’Amosis retourna à son séjour céleste, si on peut dire.

Il fit tomber deux grenades au centre de l’encerclement.


*Finalement, c’est Dwight qui avait raison… *


L’explosion fut sans appel. Le souffle provoqué envoya Amosis à plusieurs mètres au-delà des ennemis, couché sur une beine à ordure.

En un instant, les neufs étaient de nouveau autour de lui, indemne. Il virent Amosis, inconscient, la tête penché sur le côté, comme pour regarder dans la direction indiqué. L’un des cerbère suivit ses yeux clos, et vit le groupe des manges-songes.

Les lieutenants se dispersèrent vivement pour réagir, laissant le corps inerte d’un martyr de la guerre, d’un héros, d’Amosis.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 23.09.08 21:16

La bataille faisait rage de tout les cotés, Jeff était encore en retrait avec Alexander et la femme, mais Amosis avait foncé dans le combat. L’Ellipsis s’adressa à ses coéquipiers.

« - Je suis celui qui a surement la meilleur attaque à distance d’entre nous, je vais essayer de me trouver un angle d’attaque pour éliminer un mange-songe maintenant qu’ils ont commencé leur ‘‘rituel’’. Essayez-vous aussi de les attaquer de votre manière. Et pour Amosis, essayé de faire en sorte qu’au moins il meurt utile… »

Après un signe de tête, l’Ellipsis partit au combat. Il essaya de s’approcher un maximum sans se faire repérer par les cerbers et encore moins par l’un des 10 généraux, chargé de la protection rapproché des mange-songes. Pour cela, le convoc-nature s’écarta un peu sur le coté gauche où il profita du faite qu’il était derrière la majorité des cerbers pour lancer quelques petits vents astucieux, tout en restant discret.

*Un angle, enfin !*

Jeff se précipita en concentrant de l’air dans son poing droit. Mais à mi-course, il fus stoppé et repoussé en arrière. En relevant la tête, l’Ellipsis remarqua, à l’endroit où il était quelques secondes plus tôt, un homme grand et à la musculature développé. Son bras gauche était recouvert de métal. Ce cerber faisait partit des 10 généraux, et sans faire un pas de plus il s’adressa à Jeff.

« - Tient, un combattant intéressant ? »

L’Ellipsis se releva tout en remarquant que des symboles verts défilaient à grande vitesse sur la pupille gauche de son adversaire. Jeff ne compris que bien plus tard que le cerber le ‘‘scanné’’ pour récupérer des informations dans sa base de donnée.

« - Ohoh, un Ellipsis… Enfin plus trop ces temps-ci apparemment. Jeffrey Ollon. Jeff. 25 ans. Convoc-nature du vent, étonnant c’est plutôt rare. À pris part à la dernière guerre… Téléchargement des techniques et stratégies… terminé. Téléchargement du profil psychologique… terminé. »

*Mais c’est qui lui…*

« - Ok je comprends mieux tu voulais juste t’approcher assez pour envoyer ta lame… ridicule. »

Sa phrase terminé, le cerber fonça sur Jeff pour engager le combat au corps à corps, le point faible de Jeff, il devait l’avoir deviné. L’Ellipsis se concentra, comme il avait finit par prendre l’habitude, pour ressentir les mouvements d’air proche. Il réussi ainsi à esquiver la plupart des coups de son adversaire. Pourtant petit à petit certain coup devinrent inévitable comme si le cerber avait toujours un tour d’avance.

Le combat dura de longue minute, et Jeff commencé à fatiguer, il lui fallait agir rapidement. Le cerber qui connaissait maintenant parfaitement Jeff, n’attendais que cela. Le convoc-nature concentra un peu d’air dans sa main, et au lieu de paré simplement, il envoya l’air sur le point du cerber, ce qui permis à l’Ellipsis d’être ‘‘propulsé’’ en arrière.

Jeff saisit rapidement une de ses lames de jet, à l’arrière de sa ceinture, et l’envoya vers la tête du cerber. Mais le bras métallique du général stoppa l’objet dans son élan.

« -Hahaha comme prévus, toujours les mêmes coups Ellipsis. Tu n’innoveras donc jamais ! »

Le cerber fonça de nouveau vers l’Ellipsis. Mais celui-ci récupéra une deuxième lame de jet dans son dos, et l’envoya se caler directement dans l’œil du cerber.

« - Met tes fiches à jour, connard ! »

Le récent présent de Mike n’avait apparemment pas était ‘‘répertorié’’, et lorsque Jeff partit récupérer ses deux lames, une expression de surprise était encore figé sur le cadavre du général qu’il venait de tuer.
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Alexander Löbner le 25.09.08 22:26



Un clin d'oeil à la caméra. Un sourire super "dents blanches". Un regard à faire frémir toutes les groupies du fan-club d'Haeg derrière leur écran. Alexander partait au combat. Et derrière sa démarche assurée, son regard à faire fondre le marbre, ses cheveux bien coiffés, on ne pouvait que discerner la silhouette d'un mort. La silhouette d'Haeg Ponak, d'un héros.

L'illusion ne dura qu'un instant, mais elle fut sublime et transcendante. Haeg redevint Alexander, le moment n'était pas encore venu. Amosis partit Faire diversion pour que les trois autres puissent attaquer sans rencontrer de résistance. Jeff partit vers les manges-songes.


" Viens Cily. On va aider ce boulet. "

Cette dernière le suivit sans résister, en marchant calmement, tout comme lui. Il valait mieux laisser Amosis se débrouiller seul, pour pouvoir ensuite prendre les Cerbers à revers.

* * *

" Salut les gars. "

Les Cerbers se retournèrent. Sur la benne à ordure, un couple hétéroclite venait de faire son apparition, juste derrière l'endroit ou se tenait Amosis, avachit.

" Tu sera vengé, Opilion. " murmura Alexander entre ses dents.

Déjà, quatre Cerber étaient partit pour tenter d'intercepter Jeff qui fonçait vers les Manges-Songes. Il en restait cinq pour Alexander et Cily.

* Beaucoup trop pour deux. Mais on s'en contentera. Jeff, s'il te plait, dépêche toi de tuer un mange songes avant qu'ils te tombent dessus, et tire-toi... *

" J'prends ceux de droites, tu prend ceux de gauche. "

" Y'en a cinq, comment veux-tu qu'on se les sépare ? ! "


Alexander envoya une grenade,tira trois rafales de mitraillettes, sauta de la benne à ordure, déaigaina et tira 5 balles de revolver, se releva. Un des Cerbers était couché au sol, inconscient.

" J'en compte quatre moi. "

" Effectivement. J'ai du me tromper dans mes calculs. " Répondit Cily avec un sourire.

Alexander de déporta sur la gauche et envoya un fumigène rouler sur le sol. Aussitôt, une brume épaisse se propagea. Alexander dégaina un sabre courbe et scruta la pénombre. Dans de telles conditions, gagner tenait du réflexe, et non du pouvoir, ce qui permettait d'annihiler quelques avantages.

Une silhouette apparut brusquement sur sa gauche pour lui sauter dessus. Alexander sauta à terre, roula et se releva, il avait déjà perdit sa cible, qui lui était passé par dessus. Le silence était oppressant, tout comme le manque de toute vision au delà d'un mètre. Tout était lugubre et froid.

Alexander fit sauter sa lame dans sa main gauche et tendit le bras. Aussitôt après, un homme sortit de la pénombre et vint s'y empaler. Ses mains brûlantes avaient fournit un avertissement non négligeable à Alexander.

Mais déjà, une silhouette à peine dessinée apparaissait dans la brume, juste devant Alexander. Elle était lente et coulante, sans un sul mouvement brusque elle glissait jusqu'à lui. Alexander n'arrivait pas à bouger, ses muscles étaient comme empêtrés par un volonté plus forte que la sienne. Sa peur grandissait. La peur de sa mort prochaine, sans aucun doute.

Il discerna enfin le visage de son agresseur. C'était lui, Alexander Löbner... Son double identique. Soudain, deux évènement se produisirent à des instants si proches qu'ils auraient semblé à un oeil non avertit se produire en même temps, mais l'un découlait de l'autre, c'était indéniable.

Alexander sentit comme une barrière se briser dans son esprit, comme si quelqu'un venait d'en forcer la porte. Aussitôt le Mange-Songe en face de lui perdit totalement le contrôle de lui même. Sa surprise avait été telle qu'il n'arrivait plus à se contrôler. Il avait découvert sans aucun doute possible qu'Haeg Ponak était encore vivant, et qu'il était en face de lui. S'en était suivit un terreur telle que son pouvoir s'était affolé et qu'Alexander avait vu défiler devant ses yeux les portraits de Virus, de Jason, d'Amosis, de Hypar, d'Anderson, et enfin, de lui-même, Haeg Ponak.

Il avait alors sourit, et recouvrant le total contrôle de ses membres, coupé la tête d'un Cerber qui l'avait déjà servit de nombreuses fois... Mais qui n'était désormais plus dans "son" camps.
avatar
Alexander Löbner
Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Aucun.
Âge: 28
Emploi: Cadre supérieur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 27.09.08 0:33

L’accès vers les mange-songes était libre, enfin libre. Apparemment les autres avaient réussi à retenir les cerbers chargé de leur protection suffisamment longtemps. Jeff marchait tranquillement vers la ronde de cinq personnes. Une fois à une distance suffisamment courte pour être sur de ne pas louper sa cible, l’Ellipsis s’arrêta et pris l’une de ses 4 lames de jet dans sa main droite.

Le mange-songe le plus proche était à 15 mètres. Impossible de le louper avec le pouvoir de Jeff. Il se concentra et envoya sa lame dans le couloir d’aspiration qui la conduisit directement dans le crâne de l’ennemi. Le cerber était mort, mais son esprit, toujours relié aux autres, essayé tant bien que mal de s’accrocher à un corps. Cinq esprits pour quatre corps… Sa ne pouvait se régler paisiblement. Les cinq esprits essayer en vain de rejoindre un corps, même celui d’un autre. Mais tous se bousculer, chassant l’autre d’une place convoité par les quatre restants. Le passage, à tour de rôle, dans le corps décédé du cerber, laisser une empreinte indélébile de peur et de folie sur ces esprit affolés. Mais finalement le poids du corps mort fut trop lourd, il tomba au sol, rompant ainsi la ronde des cinq mange-songes. Quatre esprits retournèrent violement dans le corps de leur propriétaire, alors que le dernier s’éloigna à jamais.

Jeff regardait intrigué les cinq corps au sol. L’un immobile, une lame plantée dans le crâne. Et les autres, pris de spasmes inquiétant, se secouaient dans tous les sens comme s’ils étaient parcourus de puissants courants électriques.

Le regard du convoc-nature s’éloigna un peu plus loin vers le groupe de quatre mange-songes encore dans leur rituel, lorsqu’une sensation étrangement familière se fit ressentir. La sensation des vents modifiés, la sensation si particulière de la déformation de leurs courants paisible. Jeff se retourna, et d’un geste souple du bras il repoussa la bourrasque d’air qui fonçait sur lui.

Il vit alors en face de lui trois personnes… trois généraux. L’un d’eux, plus avancé que les autres, était à l’origine de cette attaque. Jeff compris alors qu’il devrait faire face à trois généraux, dont un convoc-nature. L’Ellipsis comprit également que ce combat risqué fort d’être le dernier, et que suite à son précédent affrontement il n’aurait sûrement jamais la force de les battre tout les trois, et aussi qu’il ne pourrait pas atteindre le dernier groupe.

*J’ai eu l’un des groupes, j’espère que les autres auront le dernier… Ce combat va être mémorable, autant mourir avec classe.*



Découvrez Johnny Hallyday!



Jeff fit un pas en avant et s’adressa au convoc-nature de vent qui lui faisait face.

« - Plus souple tes mouvements, et des gestes plus amples ! Et puis un peu de discrétion, tu fais plus de bruit avec ta ridicule petite bourrasque qu’un A380 au décollage ! »

Les paroles de l’Ellipsis eurent tout à fait l’effet voulu. Le cerber, plus jeune que les autres, fonçât sans réfléchir sur Jeff, en concentrant un maximum d’air autour de lui. Jeff, fort de ses nombreuses expériences en entraînement, n’eut aucun mal à renvoyer tous l’air concentré par le jeune homme, sur lui-même. Le jeune cerber fut projeté une dizaine de mètres en arrière comme sous l’effet du souffle d’une explosion.

L’Ellipsis monta ses mains, au niveau de sa poitrine, et concentra de l’air dans chacune d’elle, avant de s’adresser aux deux cerbers encore debout.

« - Alors on commence par qui ? Maintenant que le gosse est à la crèche. »

Les cerbers, plus mature, qui se fichaient des provocations, avancèrent d’un même pas vers le héros de l’Exode. Le cerber de droite, contracta ses muscles faisant apparaitre le long de ses bras, des poignets jusqu’aux coudes, une fine bande de métal aussi tranchante qu’une lame de rasoir. Celui de gauche, lui, fit se recouvrir tous son corps d’une fine pellicule argenté augmentant fortement sa résistance.

*Des expert du corps à corps, bien ma veine !*

Jeff se lança dans la bataille, laissant exploser le peu d’air, qu’il avait concentré dans ses mains, sur la ‘‘carapace’’ du cerber de gauche, qui ne ressentit rien.

Dans ce combat, qui dura de longue, très longue, trop longue minutes, l’Ellipsis ne tentait presque jamais d’attaquer, trop occupé à esquiver, chose que son pouvoir rendait possible a si haut niveau.
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Alexander Löbner le 27.09.08 12:07

Un cri de femme sur sa droite. La brume commençait à se dissiper. Alexander courut dans la direction du cri. Comme il s'y attendait, il trouva cily... Couchée sur le sol... Mais elle était vivante. Elle avait du sang qui coulait de son flanc gauche, un Cerber mort à ses côtés. Alexander sourit. La brume leur avait finalement permis de remporter le combat. Même s'ils devaient maintenant fuir en laissant un Cerber en vie dans la brume.

Il saisit Cily par la main et l'amena hors de la fumée. Il vit alors les Manges songes anéantis, dont un avait réellement vécu la mort, et dont les autres l'avaient ressentit au plus profond de leur être à tour de rôle... Comme si chacun d'entre eux étaient mort.. Plusieurs fois. Ils ne se relèveraient pas avant un moment.

Jeff se battait contre trois Cerbers un peu plus loin, bien que l'un d'eux semblait nettement à la ramasse. Il regarda ensuite en direction du groupe de 4. Ils étaient encore en transe. Il courut à toute jambe dans leur direction. Soudain, ils ouvrirent tous les yeux. Des yeux sans pupilles, brillant d'une affreuse lueur jaunâtre.


Alexander se maudit et saisit immédiatement son Talkie Walkie.

" Sylmar Tighz ! Replis immédiat vers les ruines ! La mission 275a est une réussite, mais la 275b est un échec ! REPLIS ! "

" On voit ça d'ici ! Bord*l de m*rde ! On compte 120 convertits... Et déjà 40 morts par surprise dans notre camp ! C'est la folie ! La débendade ! On contrôle plus rien ! Jack, envoi un ordre de replis, Silvain, prépare toi à fermer toute les entrées de la planque quand ils seront à l'intérieur, Ernest, ton groupe doivent absolument retenir ces enfoirés d'merdeux ! "
Il arrêta de crier des ordres autour de lui et revint à son talkie Walkie. " Alexander, on t'évacue sous peu, essaye de tuer ces putain d'manges-songes ! "

" Compris. "


Alexander vit de ses propres yeux l'anarchie qui régnait dans les rangs des Rois des Ruines et de l'exode. Il se prépara à tirer sur un mange-songe. Il enfonça la gâchette... Mais sa balle ne parvint jamais à terme. Un mur de glace s'était formé entre lui et les manges-songes. Pendant ce temps, plusieurs Cerbers s'approchaient dangereusement du centre de la route où se tenait les manges songes, eux même, et les derniers hommes du haut commandement.

Alexander se retourna, derrière lui, le chef absolu du haut commandement. Des piques de glace tout autour de lui, immense. Lui même placé sur un promontoire glacé, intouchable, dans une bulle glacée. Alexander le maudit. Ce Cerber était doué. Affreusement doué. Mais il n'avait pas d'yeux dans son dos.

Alexander vit loin derrière le Cerber quelque chose qui faillit le faire sourire. Sylmar Tighz approchait à très grande vitesse, monté sur un astéroïde. De chaque côté de lui, ainsi qu'au desus et en dessous, des comètes, par dizaines. Nombreuses furent celles qui s'écrasèrent avant son arrivée sur le Cerber, s'écrasant avec une vitesse considérable et un immense fracas sur le goudron manquant souvent d'écraser des Cerbers qui réussissaient à survivre grâce à leurs pouvoirs, bien que tous n'eurent pas cette chance.

Alexander devait gagner du temps.


" Tu crois vraiment pouvoir nous tuer misérable ? "

Le Cerber ricana et haussa les épaules.

" Et qu'est-ce qui m'en empêche ? "

" Ça. "


Alexander continua à le fixer des yeux sans bouger. L'autre le regarda d'un air incrédule. Avant d'entendre derrière lui une grande explosion, comme si une comète s'était écrasée non loin.

Et c'était le cas.

Sylmar'Tighz arriva, revêtu comme à l'accoutumée de son costume de héros. Les météorites s'écrasèrent partout, dégommant allègrement le promontoire glacé du commandant, faisant se briser en mille morceaux son mur de glace, et finalement, brisant sans pitié sa bulle de glace.

Mais l'homme s'était déjà jeté à terre et formait des pics de glace tout autour de lui pour se protéger. Même les nombreuses météorites de Sylmar'Tighz n'arrivaient pas à en venir à bout, et ne faisait que s'écraser dessus en les fissurant de toutes part.

Deux météores filaient droit vers Alexander et Cily, mais elles s'arrêtèrent environ deux mètres avant eux, alors qu'Alexander mettait le bras devant lui en signe de protection, et que ses genoux tremblaient de peur. Il se ressaisit et fit monter Cily sur un astéroïde, puis grimpa sur l'autre. Il se retourna pour voir s'il pouvait encore atteindre les Manges-songes, mais ils s'étaient déjà enfui dans la foule, intouchables.

Les deux météorites filèrent à toute vitesse vers Amosis et Jeff. Cily fit monter Amosis sur le sien, et Alexander détourna l'attention de Cerbers avec une grenade éclairante avant de foncer en rase motte sur Jeff et de le saisir par le bras pour le faire monter à son tour sur l'énorme rocher. Il se replièrent alors vers la base, tandis que Sylmar'Tighz, qui avait orchestré le sauvetage de Jeff et amosis à distance, et maintenant la fuite du commando "Phoenix" vers la base, continuait à se battre sans relâche contre le commandant. Un combat de titan opposant deux héros aux puissances exceptionnelles.

Il se retrouvèrent enfin dans la base, avec beaucoup de leurs amis qui entraient au fur et à mesure dans la base. Les alliés de Cily qui étaient arrivés quelques instants auparavant, avaient été directement envoyés dans le QG pour s'y défendre. Le Qg étant organisé pour une telle attaque, le combat s'annonçait une véritable "guerre de position". Mais il allait être très difficile, voir impossible, pour des Rois des Ruines ou des hommes de l'Exodes, de tirer sur leurs amis. Le combat s'annonçait perdu d'avance.

Les alliés étant enfin réunis dans la base. On fit sauter les entrées pour les dissimuler, et on attendit. Longtemps.

Enfin, une entrée fut percée et un combat s'engagea. Puis un autre. Et encore un. Bientôt, toute la base fut en mouvement. Les combats étaient rudes et les Rois des Ruines peinaient à garder l'avantage malgré leur forte position stratégique. Le coup de grâce fut alors porté aux rois des Ruines.

Des ennemis les attaquèrent de l'intérieur, à partir de la cours centrale. Le Cerber téléporteur Cerber avait en effet déplacé des troupes dans la cours à partir d'un immeuble voisin. Les Rois des Ruines n'avaient ainsi plus aucune chance, pris à revers par les Cerbers.

Mais c'est à ce moment précis qu'un autre évènement signa l'arrêt des combats.

En effet, tout les soldats corrompus furent remis à eux même, mais plus personnes dans les deux camps n'avaient envie de continuer à combattre. Comme si toute idée de violence les avaient quitté. Ils se rendirent tous dans la cours intérieur sous un ordre étrange de leur volonté collective. Alexander vit que Sylmar'Tighz et le commandant des Cerbers étaient là aussi. Ils n'avaient donc pas réussit à se tuer mutuellement.

Ils comprirent alors ce qui se passait. Un Cerber se tenait sur l'un des rempart, en hauteur, tout en puissance. Il portait un grand "trench-coat" noir qui semblait légèrement porté par la brise, tandis que l'homme restait parfaitement immobile. Le mange-songes parla dans l'esprit de chacun.


" Je suis ici car j'ai été envoyé par le Conseil. Nous souhaitons que tout les combats cessent immédiatement. Nous allons négocier avec les chefs des camps présents. Je prie chacun de garder le calme et de ne pas chercher à combattre, s'il ne veut subir ma colère. Merci à vous. "
avatar
Alexander Löbner
Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Aucun.
Âge: 28
Emploi: Cadre supérieur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 28.09.08 13:45

À l'article de la mort, les hommes traversent les âges afin de revoir les instants les plus mémorable de leur passé dévolu. Amosis, lui, n'était préoccupé que par le futur.

N'ayant plus la force de se défendre, il était prêt à accueillir la mort, mais ses alliés le sauvèrent, plus ou moins indirectement grâce à des actions suffisamment conséquentes pour avoir un effet positif sur la survie du défenseur.

Il avait du mal à rester éveillé, et debout. Il croulait sans cesse contre les murs alentours, se déversant de son sang à demi souillé. Des blessures, il en avait partout. Il n'avait jamais été dans un tel état, ou presque. Car les moments de souffrances intenses étaient monnaie courante chez lui, mais rares étaient les situations où ces blessures étaient indénombrables.

À ce qu'il put comprendre, ils avaient échoué.

Tous les survivants étaient réunis, surplombés par une silhouette fière et imposante.


" Je suis ici car j'ai été envoyé par le Conseil. Nous souhaitons que tout les combats cessent immédiatement. Nous allons négocier avec les chefs des camps présents. Je prie chacun de garder le calme et de ne pas chercher à combattre, s'il ne veut subir ma colère. Merci à vous. "

L'heure était grave.

D'instinct, Amosis se redressa difficilement et avança gauchement vers l'envoyé du conseil. Ni John mcClane, ni Angelina Opilion n'osèrent avancés. Chacun savaient qu'Amosis ferait très bien l'affaire, même blessé aussi grièvement.

Personne ne s'y opposa. Durant la guerre de Seedorp, Amosis avait été le seul commandant de l'armée défenseur a remporter une victoire. Certains pensaient déjà que l'avoir retiré à ce post était une erreur. Ce sentiment était légitime, car dans l'adversité, il est normal de rechercher des coupables, des changements sur lesquels appuyer les critiques.


Et même si laisser de la distance entre un défenseur extrêmiste et les hautes sphères de l'organisation était une nécessité sécurisante, personne ne pouvait s'empêcher de penser qu'au moins, avec lui, ils avaient gagné.

L'égyptien n'était pas de cet avis. Car, selon lui, le commando "Phoenix" avait échoué, lamentablement échoué. Mais il n'avait ni la force ni l'envie de se démener pour abattre cette vague de valorisation.

D'autres se levèrent et avancèrent, à peu près en même temps que lui. Chacun représentant le chef d'un des clans.

Il lança, essoufflé par ces quelques pas de marche oppressante:

"Que nous proposez-vous ?"

Il voulait en finir vite, pour être soigner dans les règles, car les bandages grossiers que lui avaient attribués quelques volontaires motivés étaient déjà imbibés d'un liquide rougeâtre.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 29.09.08 21:43

L’envoyé du conseil et les différents chefs de camp débattaient dans la salle de réunion depuis près d’une heure. Jeff, et le reste du commando Phoenix, attendaient dans l’antichambre. Excepté Amosis, conduit à l’infirmerie, apparemment il n’avait même pas réussi à mourir et son dernier coup d’éclat ne lui avait permis que de tomber de plus haut. L’Ellipsis se leva pour rejoindre la fenêtre de la pièce qui donnait vers la cour intérieure. Ils étaient toujours là. Près d’une centaine de soldat étaient debout au milieu de la cour. Aucun ne bougeait, comme des robots « mis en veille ».

« - On a perdu la guerre, dit Jeff dans un soupir.
- Non, la guerre n’a jamais eut lieu. Répondit l’Haïtien qui était rentré dans la pièce au moment où Jeff parlait. Et la guerre de Seedorp n’aura pas lieu… »

Jeff se retourna vers l’homme qui venait de parler, attendant de connaître la décision du conseil. Mais aucune n’avait encore était prise, les deux camps devaient se réunir individuellement pour prendre une décision. Sylmar’Tighz, l’Haïtien, le commando Phoenix et quelques haut représentant, se réunirent alors ensemble.

« - Soyons clair, dit le chef des Rois des Ruines™, ils tiennent plus d’une centaine de nos hommes sous leur contrôle, ils n’auront aucun mal à les faire nous attaquer, ou s’entretuer. Le choix qui nous est laissé n’est qu’une façade.
- Soyons claire sur un autre point, enchaîna l’Haïtien, le marché qu’ils proposent n’est en aucun cas discutable. La seule chose que l’on a à faire est de répondre oui, ou… non.
- Quel est exactement ce marché ? Questionna Jeff
- D’abord, répondit le chef de l’Exode, la fin de cette bataille. Ensuite la reconstruction dirigée par le conseil…
- On n’a pas déjà donné dans le genre ? dit ironiquement un défenseur.
- Oui et puis l’arrêt de la bataille, on peut toujours rêver, une fois les armes posés, ils en profiteront pour tous nous tuer. Rajouta un membre de l’Exode.
- Les cerbers sont sous les ordres direct du conseil, et on reçu pour ordre d’obéir à l’émissaire. Expliqua Sylmar’Tighz. Et pour la reconstruction…
- Oui, la reconstruction, repris l’Haïtien, ils se sont déjà excusé pour les désagréments du première essai… Et cette fois un plan a été conçu, des ingénieurs et des architectes engagé par le conseil on pondu un plan qui, je dois l’avouer, est très bon. Les réfugiés de nos différentes organisations, seront relogés. Et recevront une… indemnisation… »

La solution proposée par le conseil semblait magnifique et inespéré. Un retour vers la normale, tant de temps après. Le représentant présent ici ne devait pas oublier que s’ils sont là aujourd’hui ce n’est pas comme représentant d’une armée, mais bien de groupe de réfugié civil. Des réfugié dans le rêve le plus grands est de retourner à une vie normale.

Après un silence de quelques secondes, le chef de commando Phoenix parla :

« - Alors si je comprend, le vrai problème qui se pose, c’est de savoir si oui ou non nous allons faire confiance au conseil. »

Tous se retournèrent vers lui, voyant en ses mots le noyau dur de leur problème. Allait-il faire confiance à ce conseil qui n’avait rien fait d’autre que de les laisser aux mains des mafias, gangs et autres malfaiteurs, car aucun n’avait été capable de prendre de bonne décision.

« - Et les QG ? Questionna l’un des bâtisseurs reconnus des Rois des Ruines™
- Rasé. Remplacé par des immeubles d’habitations. Les architectes ont pris soin d’effacer la moindre trace de nos QG sur leurs plans. »

Un lourd silence s’installa pendant plusieurs minutes, laissant chacun délibérer au plus profond de son esprit. Finalement l’Haïtien reprit la parole.

« - Sylmar’Tighz et moi, nous nous sommes mis d’accord. Rien ne se fera sans l’unanimité de ce conseil. Que ceux qui sont prêt à tenter le coup et donner une chance au conseil enfin ‘‘réveillé’’ lève une main. Que les autres, prêts à ce lancer dans une bataille perdu d’avance pour défendre la situation actuelle, la garde baissé. »

L’Haïtien leva sa main, Sylmar’Tighz fit de même presque instantanément. Les autres représentants des Rois des Ruines, prêt à suivre leur chef jusqu’en enfer, et même dans l’enfer de la politique Tyralienne, suivirent sont mouvement. Jeff qui ne voyait d’autre alternative, leva la sienne. Le reste de l’Exode, voyant le choix de leur chef et celui de leur héros, levèrent tous leurs mains. Les défenseurs, rapide au combat mais lent à la discussion, finirent aussi par lever leurs mains.

Petit à petit la vingtaine de mains se leva, Alexander et Cily accompagnèrent se mouvement de groupe plutôt rapidement. Et en moins de cinq minutes, la dernière main fut levée. L’accord du conseil était accepté.

Dans les yeux des personnes qui avaient levé leurs mains jusqu’au ciel, on pouvait voire une étrange lueur, celle de l’espoir. L’espoir qu’ils confié au conseil de Tyral, espérant que cette fois le travail serait bien fait…
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 04.10.08 22:50

[ Ce topic vient de clôturer l'épisode de la "reconstruction". Mise en place du marché noir sur le site de l'ancien aéroport. Remise à neuf de Seedorp : En cours pour environ un mois IG, ellipses temporelles fortement recommandées.]

_________________






" Toute époque riche en discordes et en dangers de toutes sortes semble donner naissance à un dirigeant fait spécialement pour elle, un géant politique dont l'absence, rétrospectivement, serait inconcevable au moment d'écrire l'histoire de cette période. "
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de Seedorp n’aura pas lieu… [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Seedorp :: L'aéroport

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum