Plaisir d'achat [Terminé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Première vague.

Message  Febay Karston le 27.04.09 14:29

Febay n'aurait pas le temps d'entraîner la bleusaille de merdouille de renfort qui venait de le rejoindre. Neuf Ellipsis, en tout. Dont deux Vollipsis, comme si ça suffisait pas. Mais Febay avait appris une chose au cours de toutes ses années de combat acharné contre les Cerbers, une chose absolument essentielle, c'était que n'importe quelle équipe, qu'elle soit composée des meilleurs soldats de Tyral ou bien des pires paysans de Californie, ne valait rien lorsque la peur, la fatigue ou le stress gagnait ses rangs, lorsque son moral était au plus bas. Mais avec un bon chef, un moral en béton, et l'assurance absolue qu'ils étaient invincible, que même la plus grande armée du monde ne pouvait les terrasser, que n'importe quel Haeg Ponak qui se présenterait à eux serait liquidé plus facilement qu'une drosophile sodomisé par une batte de baseball, alors à ce moment là, n'importe laquelle de ces équipes deviendrait imbattable. Et Febay comptait bien être ce chef, Febay comptait bien montrer à ces petits nouveaux de la grande famille des Ellipsis que les Cerbers ne faisaient pas la loi absolue à Tyral, qu'il suffisait d'une poignée de résistants pour lutter contre l'oppression des tout puissants et leur rabbatre le caquet à grand coups de latte. Il allait leur montrer que s'ils s'étaient fait rabaisser jusque là par leurs généraux, ils étaient tout de même des soldats en or, des tueurs, des Dieux, simplement parcequ'ils pouvaient y croire, simplement parcequ'ils y croyaient.

Et quand Febay vit que le stress commençait à atteindre les soldats de son équipe, c'est bien là le discours qu'il leur fit. Ainsi gonflée d'orgueil, sa team attendait de pied ferme l'attaque de l'Inquisition. Enfin. Un son se fit entendre. On approchait. Des bruits de pas claquaient sur le goudron devant l'entrée.

Febay chuchota dans son micro
« Laissez les entrer. »

Ils forcèrent la porte avec une grenade, l'un d'eux se glissa à l'intérieur, puis un autre. Les soldats de Febay étaient encore dissimulés.

« Encore un peu, juste quelques secondes et ils seront à votre merci. »

Febay entendait des bruit de pas de plus en plus nombreux à l'intérieur, il attendit jusqu'au dernier moment avant de souffler dans son micro avec un sourire au coin des lèvres ce petit mot qu'ils attendaient tous.

« Go. »

Le hall d'entrée s'embrasa de part en part sous les effets combinés des armes et des pouvoirs des Ellipsis. La surprise fut totale, car aucun des Cerbers ne s'attendaient plus à une attaque, et pensaient être ceuillis bien avant par les armes de leurs adversaires.

Febay ne jaillit pas immédiatement de sa planque. Il attendit trois seconde supplémentaire après le « Go », que le déluge de feu se soient fait sentir auprès de ses ennemis. Jaillissant ainsi au beau millieu de l'épaisse fumée, tirant à vue avec un calme exemplaire, une précision de sniper et une technique de professionnelles, il disposait d'une véritable aura. Les Cerbers n'avaient pas eu le temps de comprendre ce qui leur était arrivé tellement les attaques venaient de partout. Tout ce que leur cerveau était encore en position d'analyser, c'était que leur unique adversaire se tenait là, au beau millieu des escaliers, et que sa puissance, sa tenue et son absence totale de peur faisaient de lui un Dieu, purement et simplement.

Deux secondes plus tard, ils ne pensaient même plus à contre-attaquer. Ils avaient reconnu Febay Karston, démon Ellipsis redouté de l'Inquisition, ils avaient compris qu'il était à l'origine de leur malheur. Ils avaient compris qu'il était invincible. Ils avaient compris que l'unique option qui leur restait était la fuite.

Moins de cinq secondes de débâcle plus tard, pendant les quelles des Cerbers qui avaient de puissants pouvoirs, qui étaient capable de se défendre ou d'attaquer efficacement, qui à eux seuls auraient été capable d'anéantir le groupe d'Ellipsis, n'avaient même pas eu l'idée de se battre, n'avaient même pas eu l'idée de se servir de leurs pouvoirs, et s'étaient lamentablement faits liquidés par un ange des ténèbres qui descendait calmement du paradis du mal par ces escaliers de velours pour venir les ceuillir et les amener en enfer avec lui.

Tous étaient morts. Pas un seul des treizes Cerbers n'avait réussit à fuir devant ce massacre. Et tout les Ellipsis acclamaient le nom de Febay, ce Dieu vivants qu'ils aveint crains tout autant que les Cerbers l'avait crains, qu'ils avaient vu, eux aussi, descendre les escalier alors que les teinte rouges et noires du brasier éclairaient son visage aux allures démentielles.

C'est alors seulement qu'il parla, et tous retienrent jusqu'à la fin de leur courtes vie les paroles du héros de leur coeur.


« Cette victoire, ce n'est pas la mienne. C'est la votre. Maintenant, retournez à votre poste, ce n'était que la première vague, mais ne vous inquiétez pas, vous êtes des héros, tous. Vous les réduirez en cendre comme vous avez éliminés les autres. Ces Cerbers ne sont pas invincibles, vous l'avez bien vu ! A partir de maintenant, ne laissez plus personne vous marcher sur les pieds. Vous avez vaincu. Et vous recommencerez. »

Ils nettoyèrent rapidement le hall et tentèrent vaguement de replacer la porte sur ses gonds, bien qu'elle aie été défonsée par les explosions. Le hall avait l'air d'une ruine, mais ce n'était pas bien grave. Liza et l'autre Ellipsis virent les rejoindre et se positionnèrent dans la même position que les autres. Comprenant que les unités centrales avaient désormais été correctement explosées, Febay voulut ordonner à tout le monde de prendre ses clics et ses clacs et de filer en vitesse à l'anglaise à présent que leur mission avaient été accomplie. Cependant, des bruits de pas devant l'entrée l'en dissuadèrent... C'était pas vraiment le moment de prendre ses jambes à son cou...
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Rusty Daniel Livingstone le 27.04.09 16:02

Le groupe de cerbers avait été littéralement poutré. Sans qu'aucune conviction ne se laisse aller à une quelconque espèce d'euphémisme. Mais Rusty n'en avait cure. À quoi bon avoir pitié de la chair à canon ? Cela ne ferait qu'amoindrire la rentabilité du système.

Snoop et Adeline s'étaient arrangé pour recueillir le plus d'informations sur l'adversaire. Et à partir de là, Rusty avait mis en place un plan d'action. L'idée première était d'envoyer Amosis en éclaireur. Délicate attention.

Mais le hic dans ce plan, c'est qu'avant même de le proposer, Amosis s'était assis sur un muret devant le bâtiment, et avait prétexté avoir "trop la flemme" pour continuer. Non sans déception, Rusty connaissait Amosis et savait qu'il ne fallait basé aucun plan sur un être aussi imprévisible que lui.


"Tiens toi prêt, au cas où..."

Son travail de mercenaire était au départ basé sur une complémentarité d'une équipe déjà correcte. Il ne devait faire office de "bouche-trou" en amenant les qualités là où elle manquait. Cela faisait des années qu'il était mercenaire, et il savait exactement quand on aurait besoin de lui.

Le plan B, bien plus charitable, ne se fit pas attendre. Et c'est un Rusty courageux qui entra dans la planque, suivit de prêt par Snoop. Les deux autres membres de la team devait servir à une tout autre utilité.

Tout d'abord, le premier, Damien avait pour cible une fille du groupe, visiblement sans don. Et c'est dans la tête de Liza qu'il envoyait des appels de détresse, suivi de pleures. Il avait eu pour mission de contourner le bâtiment, et d'atteindre une des personnes les plus en retrait, pour les emmener loin du combat, dans le but d'avoir un survivant parmi les adversaires.

Il avait réussit à se faufiler par une porte de derrière, et se trouvait désormais dans le dos de Liza. Il continuait à lui envoyer des appels de détresse, et Liza se retourna. À l'insu de tous, il lui prit la main, et continua à pleurer. L'instinct maternelle de Liza prit le dessus sur la combattante, et Liza ne put s'empêcher de suivre le petit. Elle n'avait pas perdu de conscience, mais elle ne voyait en ce petit qu'un être vulnérable, qu'un petit oiseau blessé. Et défendre un innocent civil était une cause noble, d'autant plus que c'était un adorable et magnifique enfant.

Adeline était passé par une fenêtre brisée, et était atterri dans une salle voisine. Elle entendait chaque battement de cœur des ellipsis, et savait donc où ils se trouvaient. Et alors qu'un fin mur séparé la cerber des ellipsis, elle envoya une batterie d'ultrason leur marteler les tympans.

Pour cause qu'ils n'étaient pas très expérimenté, nombreux furent ce qui sortirent de leur planque, tressaillant de douleur. La contre-attaque avait tout de même commencé, à l'aveuglette. Et les balles étaient toute destiné au seul adversaire en vue: Rusty. Mais les balles rebondissaient sur son armure de verre.

Et c'est au moment où Rusty fit exploser sa couche de verre en surplus que les ellipsis, même sonnés, réalisaient la puissance de l'inquisition. Les morceaux de verres tournoyaient autour de lui avec rapidité. Les balles et autres sorts étaient contré sans difficulté. Quelque fois un bout de verre fusait et transperçait un des ellipsis.

Il n'y en eut bientôt plus suffisamment pour être capable de répliquer. Toutefois, un des ellipsis semblait ne pas être atteint par le sonar de Vendredi Adams.

Rusty lui envoya une vingtaine de bout de verre qui se plantèrent en masse. Snoop sortit du sillage de l'inquisiteur et partit voir s'il était encore vivant, auquel cas il l'achèverai.
avatar
Rusty Daniel Livingstone
Inquisition / Inquisiteur(trice)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: L'Exodiate
Âge: 38 ans
Emploi: Ancien ministre de la jeunesse et des sports, actuellement scientifique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.zonegeeks.com/tutos/tutos-crack-wep-injection.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Liza Teraur le 05.05.09 19:27

Liza écoutait avec calme les bruits de pas qui se rapprochaient, les yeux posés sur les corps étendus au milieu du terrain.
*Un vrai champ de bataille…*
Alors qu’elle observait ses compagnons Ellipsis, se demandant pour le énième fois comment elle avait fait, elle Défenseur, pour se trouver là, des sanglots résonnèrent dans sa tête. Elle sursauta et chercha du regard la sourde de ces pleurs. Quelqu’un appelait à l’aide. Une voix d’enfant.

Elle fit soudain volte face et la présence d’un enfant pleuré devant la stupéfia. Elle cacha alors instinctivement son poignard aux yeux du garçon.
*Mais qu’est-ce qu’il fait ici, celui-là ?!*
Mais il lui avait déjà pris la main et l’entraînait ailleurs. Elle résista un peu, ne pouvant se faire à l’idée d’abandonner ainsi ses compagnons, mais finit par se laisser emmener.
*Qu’est-ce qu’un enfant fait ici…pauvre petit.*
Ils se dirigeaient doucement vers la sortie, Liza concentrée à la fois sur l’enfant et sur les coups de feu derrière elle. Milles questions fusèrent dans son esprit.
Que se passait-il ? Qui tirait ? Comment allaient les Ellipsis ? D’où venait cette enfant ? Ils avaient fait le tour de l’immeuble avec Febay et n’avaient vu personne… Liza fronça les sourcils. Tout ça n’était pas normal. Quelque chose clochait là-dedans…

Ils finirent par sortir du bâtiment tandis que Liza continuait à réfléchir. Les pleurs de l’enfant tonnaient encore et encore à ses oreilles et l’empêchait de se calmer. Plus il pleurait, plus elle s’énervait. Elle retint alors la main du petit garçon et l’obligea à se retourner vers elle. La jeune femme se pencha alors, espérant avoir des réponses à ses questions.
-Dis-moi. D’où est-ce que tu viens ? Pourquoi es-tu venu ici ?
Mais en guise de réponse, elle n’eut rien de plus que ne nouveaux appels de détresse. Il voulait qu’elle le suive, qu’elle l’emmène ailleurs. Mais Liza ne parvenait pas à se concentrer sur ses paroles. Les bruits venant de l’appartement s’intensifiaient de plus en plus et l’obligeaient à se retourner sans arrêt. Ne savant pas ce qui se passait, elle était inquiète. Et plus elle s’inquiétait, plus sa concentration filait.

Le garçon la pressait, la tirant par la main, mais elle ne parvenait pas à se décider à le suivre encore. La jeune femme sentit que si son désarroi s’intensifiait, elle allait finir par perdre le contrôle d’elle-même à nouveau. Elle repoussa vivement cette idée pessimiste d’un geste violent de la tête. Ses pensées commençaient à s’embrouiller dangereusement dans son esprit. Son cœur battait de plus en plus fort, couvrant progressivement les pleurs de l’enfant. Au bout d’un moment, ses appels de détresse ne furent rien de plus qu’un simple murmure mêlé aux battements féroces du cœur de la jeune femme. Elle se tourna vers le garçon. Elle devait faire vite avec que ses yeux ne virent au rouge. Elle lui indiqua une direction et lui intima l’ordre de partir. La main toujours posée sur son poignard, elle entreprit, profitant de possédant encore un minimum de contrôle, de retourner à l’intérieur du bâtiment pour se mêler au combat.
avatar
Liza Teraur
Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Force augmentée lorsque sa folie prend le dessus
Âge: 33 ans
Emploi: Prêteur sur gage

Voir le profil de l'utilisateur Http://euphoria.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Febay Karston le 12.05.09 18:43

« Salut vieux chien galeux, je vais te faire hurler à la mort jusqu'à ce que tes maîtres finissent par en avoir marre de toi. »

Saloperie de sonar. Saloperie de morceaux de verre. Saloperie d'Inquisition. La défense mise au point par Febay avait été poussée à bout, et avait craqué. Il ne restait aucun survivant à part le Dieu de la guerre, et celui-ci était couché par terre, caché derrière un cadavre criblé de morceaux de verre, et il venait de balancer une insulte de choix à l'idiot qui le surplombait.

Et ce dernier, prévisible, s'apprêta à le frapper pour l'achever. Malheureusement, il n'eut pas le temps de faire un geste avant de recevoir un coup de pied dans l'entre-jambe, puis un coup de boule, après que Febay se soit relevé en porte feuille, et un coup de poing dans le ventre. Febay posa ses mains sur les épaules du toutou inquisiteur et prit ses appuis. Avant que l'autre n'ai le temps par le saisir par les hanches pour danser un slow, Febay était déjà à la verticale, au dessus de lui, tournant d'un mouvement rotatif autour de ses épaules. Il apposa ses pieds sur son dos en retombant et poussa d'un coup sec, ce qui eu pour effet d'envoyer Snoop s'écrouler contre le sol la tête la première tandis que Febay virevoltait dans les airs,sortant son arme de sa poche en plein vol, visant et tirant une balle devant lui à toute vitesse avant de lâcher son arme, de mettre les mains au dessus de sa tête pour se rattraper contre le mur, puis tomber gracieusement sur le sol, ou son arme s'était déjà écroulée.

Snoop avait prit la balle dans l'épaule.

Febay regarda le reste de la troupe en contrebas avec des yeux remplis de haine et de rage. Il leur tira dessus en riant comme un psychopathe, pendant qu'ils amorçaient leur retraite précipitée.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 17.05.09 17:37

Rusty se sentit soudainement impuissant. D'un geste vif et précipité, il ordonna à Adeline d'aller chercher Amosis.

En moins d'une fraction de seconde, il se tenait dans l'encadrure de la porte, les mains dans les poches, une brindille dans le creux de la bouche. Il tenta de ne pas montrer sa stupéfaction lorsqu'il reconnut Febay Karston.

Rusty se rassura un peu devant l'assurance de son mercenaire.


"Allez, on va se le faire ensemble !"

L'égyptien se mit à rire crechendo, puis se calma soudainement.

"Cet adversaire est plus fort que vous !"

L'expression de Rusty en prit un choc. Ce fut tel qu'il se plaqua contre le mur, à la frontière de la tétanie.

Amosis allait devoir se battre contre Febay, une fois de plus. Il avait été engagé, et il était prêt à mériter son salaire. Cependant, l'espace d'un instant, les souvenirs d'une soirée bien arrosé lui apparurent devant les yeux comme s'il y était.


***


Febay et lui riaient aux éclats, sans se soucier du mal de ventre qu'il occasionnaient. Pour dire vrai, ils ne se souciaient plus de rien. L'ambiance étaient à la joie et à la gaité. Rien ni personne n'aurait pu prévoir un tel retournement de situation.

En effet, un peu plus tôt dans la soirée, Catalina et Febay avaient officialisé leur relation. Cela faisait déjà un certain temps qu'ils voulaient en parler à Amosis, mais Catalina était assez réticente. D'autant plus qu'à l'époque où Febay a commencé à jouer au UNO avec Catalina, il n'était plus vraiment sur la même longueur d'onde que l'égyptien. Mais Febay était confiant, et il croyait en la reconversion d'Amosis - l'ayant orchestrée pour une bonne part. Peut-être à tort même.

L'expression d'Amosis ne sera pas ici décrite, de peur d'atteindre psychologiquement ses fans. On taira également les cris, les gestes et autres preuves d'un mécontentement malintentionné. Ceci dit, après avoir eu envie de le tuer, comme il l'avait fait précédemment avec les autres copains de sa cousine, il mit un terme à sa tradition. Febay fut rapidement baptisé "seul homme". Et oui, c'était le seul homme à avoir été conquit par Catalina et dans le même temps le seul homme à survivre à Amosis après avoir été mis au courant. Et il était aussi le seul homme à avoir battu Amosis à deux reprises, le seul homme à gagner au UNO contre Catalina, et le seul homme à avoir reçu un bouche à bouche par Amosis. C'était aussi le seul homme qui avait réussi à faire boire Amosis à tel point qu'il en avait perdu toute conscience.

Et c'est un peu ce qui explique la situation actuelle, où les deux se bidonnent sans même être capable d'expliquer pourquoi, tandis que Catalina est endormi sur le parquet, dans une position super inconfortable, mais surement trop pleine pour s'en rendre compte.

Tout ce qu'on peut retenir de leur état, c'est une promesse.

Et oui, dans son inconscience, Amosis a passé son bras autour du cou de Febay, et lui a dit, entre deux hoquets:

"Hey Feb... hup... T'fait partit d'la famille maintenant... hup... T'sais qu'ça a pas toujours...hup... été facile entre nous hein... Mais t'inquiète... hup... Plus jamais... hup... je ne te frapperais... hup... même si on me paie des milliards..."

Et tandis qu'il prononçait le mot milliard, il jetait des chips en l'air afin qu'elles lui retombent dessus, à l'image de billets - ou de pièces, au choix. M'enfin, quoi qu'il en soit, il regrettera surement sa promesse.

***


Retour dans la planque. Amosis regrette sa promesse, mais il ne peut pas l'ignorer. Et malgré l'argent qu'il pourrait amasser en déculottant son beau-frère, il doit s'y tenir.

Il avança lentement vers Febay, sans un mot. Arrivé à proximité, il s'arrêta et le fixa droit dans les yeux, pendant un long et silencieux instant.

Puis il se positionna aux côté de Febay et se retourna pour faire face à l'inquisiteur.


"Désolé patron !"

Suite à ces mots, un grondement sourd retentit à l'extérieur du bâtiment. Le ciel s'était assombri, parsemé de grosses masses nuageuses. La pluie commença à tomber, suivit d'un orage imprévu.

Mais le plus effrayant fut ce qui se passa du côté des deux mercenaires. Febay était entouré d'une aura enflammée et ses yeux étaient d'un rouge flamboyant, tandis que des voluptes de fumée noirâtre tournoyaient autour d'Amosis avec ses yeux d'un noir de jais.

Rusty balbutia:


"Quel est ce nouveau maléfice ?"

Un des cerbers vaincu un peu plus tôt releva la tête et lança, dans son agonie:

"Un balrog de Morgoth... Un démon de l'ancien monde...... Fuyez ! Pauvres fous !"

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Febay Karston le 26.05.09 22:10

Et le pauvre Cerber se fit marcher dessus par un de ses collègues.

Ainsi finit la triste et lamentable histoire de Gérard Lambert, le Hells Angels maudit. Hé bha ouai, l’grognon, c’est l’bon Dieu qui t’as puni ! T’aurais pas du, Gérard Lambert, aller ce soir taper d’l’Ellipsis, t’aurais du rester chez ta mère, comme un bon fils.

Et après avoir visiter les loingtains rivages du Mordor, notre imbécile comateux eu une tout autre vision. A ce moment là, un mec arrive, un p’tit loubard au cheveux blond, et qui lui dit comme dans les livres « S’te plaît dessine moi un mouton… une femme à poil ou un calibre, un cran d’arrêt une mobylette… Tout c’que tu veux mon pote, t’es libre !... Mais dessine moi quequ’chose de chouette !

Alors d’un coup d’clé à molette bien placé entre les deux yeux, Gérard Lambert éclate la tête du petit Prince de mes deux. Faut pas gonfler Gérard Lambert quand y vient d’se faire rétamer la gueule par un Ellipsis. Seul.


[ Paroles de la musique « Les aventures de Gérard Lambert », de Renaud. Tous droits réservés. ]

Revenons d’ailleurs à ce fameux Ellipsis, qui, par une promesse grotesque, vient d’être rejoins inopinément par un acolyte de fortune, un mouchoir de poche, une andouille assermentée, bref, un ami quoi.

Tout les deux, en haut de l’escalier, ils contemplent les Cerbers en contrebas, les yeux écarquillés et les sourcils si levés qu’ils en ont disparu derrière leurs racines capillaires.

Ils fuyaient, les pauvres fous. Tous autant qu’ils étaient. Parce que cet ennemi là était plus fort qu’eux, parcequ’ils ne pouvaient pas vaincre le duo réunis. Parce que deux des meilleurs hommes des plus grands ennemis de l’Inquisition venaient de s’allier. Pour le meilleur comme pour le pire. Et ça aller décatiller du pingouin transgénique nourris aux OGM sur-vitaminés à la petite cuillère à café transylvanien par lot de 15. Bref. Ils allaient en chier dans leurs bermudas.

Qui donc ? Mais les quelques équipes de Cerbers qui venaient d’arriver, et qui déjà, commençaient à reculer sous les assauts combinés des deux Agents. Une grenade éclata près de la porte, ce qui eu pour effet de repousser la plupart des Cerbers qui comptaient entrer par là. Febay fit exploser un pan de mur pour bloquer l’entrée et se retourna vers Amosis.


« Il vaudrait mieux trouver Liza et quitter ce maudit trou à rat en vitesse avant que ça devienne un enfer de guêpier. Tu me suis ? »
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Liza Teraur le 28.05.09 12:55

[hrp] Vive le Seigneur des Anneaux !! xD [/hrp]

Liza s'était rapproché du combat, quidée plus par les bruits que par sa raison. Désireuse d'effacer ce regard de dégénérée au plus vite de son visage, elle frappa du poing sur le mur le plus proche. Elle frappa jusqu'à s'en faire saigner. La douleur la rammena alors à la réalité.

La jeune femme avança dans l'immeuble, écoutant attentivement. Ils étaient différents de lorsqu'elle était partie. Il s'était apparement passé quelque chose et elle accéléra alors l'allure.
Un bruit un peu plus fort lui chatouilla l'oreille. Elle n'avait même pas eu besoin de se concentrer pour l'entendre. Il surpassait même les battements sonores de son coeur. Intriguée, Liza se pencha vers une fenêtre.
-Le temps se couvre, très chère...
Sans même réfléchir à son acte, elle explosa la vitre d'un coup de coude. Elle agrandit le trou pour pouvoir y passer son bras.
-Il pleut...ah ! Ca me donne envie de me baigner !
Sursautant soudain, elle se rendit compte qu'elle était là à profiter de la pluie alors que d'autres se battaient.
-Ma pauvr' vieille. Tu perds de plus en plus le contact avec la réalité...Ah ?...et comment veux-tu que j'arrange ça hein ?
Agitant la tête, elle lança un regard peiné à son reflet. Puis elle partit cette fois-ci en courant. Les bruits se firent plus intenses et une voix l'obligea alors à s'arrêter.

« Il vaudrait mieux trouver Liza et quitter ce maudit trou à rat en vitesse avant que ça devienne un enfer de guêpier. Tu me suis ? »

Elle réfléchit quelques secondes puis dit:
-Cette voix...c'est celle de Febay, non ?...oui.
Elle s'avança encore et jeta un regard derrière les deux hommes présents. Ils avaient visiblement fait sa fête à ce pauvre mur...
*Deux...deux ? Pourquoi ils sont deux ?*
Liza tourna alors les yeux et aperçut un visage connu. Elle pencha sa tête sur le côté comme le ferait un chien.
-Mais je te connais toi...Amosis ?...bref, on verra plus tard. Si vous voulez sortir d'ici, il y a une sortie plus loin.
Elle indiqua du pouce un point invisible derrière elle et partit la première, sans même prendre le temps de savoir si les deux hommes la suivaient.
avatar
Liza Teraur
Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Force augmentée lorsque sa folie prend le dessus
Âge: 33 ans
Emploi: Prêteur sur gage

Voir le profil de l'utilisateur Http://euphoria.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 01.09.09 17:47

Tandis qu'un Rusty dépité couraient le plus loin possible de la planque, des torrents de larmes dégoulinant sur ses joues de re-noi mal luné, ses acolytes pansaient leurs blessures dans le vieux 4x4 de leur boss...

Pis de l'autre côté, la jap faisait pareil, elle courait, percutant au passage le pauvre demeuré de gamin qui servait à rien si ce n'est à faire chier son monde, le faisant bouffer sa waxe face contre terre...

Pis y'avait aussi le Balrog, qui en fait avait eu la flemme de courir et qui avait préféré boire un ptiot coup en se remémorant les meilleurs moments de la mission. Feb', assis sur le cadavre du plus ahuri des abrutis, trinqua son schweppes agrum' avec Amo', affalé dans les marches de l'escalier...

J'adore les dénouements heureux !

[topic clos !!!]

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Plaisir d'achat [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum