Comme quoi... [Terminé]

 :: Alfag :: Le parc :: Les sentiers

Aller en bas

Comme quoi... [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 24.02.09 17:09

Depuis quatre ans, Amosis se sentait perpétuellement observé. En réalité, cela datait de l'instant même où il avait décidé de participer à la traque d'Anderson. Cet homme possédait des ressources qui paraissaient inépuisable. A chaque instant Amosis se sentait menacé, et à chaque fois il l'était. Le nombre de tueur à gage envoyé contre lui, le nombre d'attentat ciblé sur sa personne et le nombre de fusillade auquel il a été étrangement impliqué relève de l'invraisemblable.

Il fallait être fou pour ne pas abandonner. Mais Amosis y voyait une infime chance d'atteindre son idéal. Et pourtant, il est toujours là. A la différence qu'en cet instant où il se promène dans les sentiers d'Alfag, il ne sent pas observé, et il n'est pas observé.

Il continue d'avancer, paisiblement, un bouquet d'hortensia à la main. Des hortensias qu'il a cueillit chez Alek, soit dit en passant.

De sa position, il aperçoit déjà les cheveux radieux de Meggan qui vacille dans le vent avec mélancolie. Il a envie de courir pour rejoindre sa déesse, mais il s'est arrêté, désireux de contempler cette femme qui, de dos, n'est pas consciente de sa présence. Il se demande ce qu'elle peut bien penser, là, à cet instant, assise sur ce banc de bois très prisés des touristes.

Il se remet à avancer. Il accélère soudainement, et se met à courir comme il n'a jamais couru. Il n'avait encore jamais totalement réalisé qu'il était enfin libéré de la chasse à néo. Mais maintenant il le sait, car il ne ressent plus le besoin de se retourner, de parler en langage codé, de surveiller ses arrières, ou encore d'angoisser à l'idée qu'Alexander ne le bip pour partir en mission.

Cette toutefois la vie qu'il s'est donné, et il ne sent plein pas, car il aime cette vie. Mais il aime aussi les moments privilégiés qu'il peut passer en bonne compagnie. Il n'a pas eu beaucoup de ces moments avec Meggan ces dernières années, car ils étaient tout deux très occupé.

Chaque fois qu'Amosis entrait dans une période de latence, attendant qu'Alexander lui envoit de nouveaux ordres, il s'arrangeait pour passer cette période avec Meggan. Elle n'était pas toujours disponible, ce qui fait qu'ils n'ont pu se voir que quelques fois.

Alors qu'il allait percuter le banc où reposait l'ellipsis, Amosis exécuta un saut périlleux vrillé au dessus de sa tête. Au passage, il déposa son bouquet dans ses bras, et atterit dans le lac dans un plongeon contrôlé.

Comme quoi même les mercenaires psychopathes peuvent avoir le sens du romantisme...

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme quoi... [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 25.02.09 16:48

Le silence…
Le vent…
Le soleil…
Meggan poussa un soupir de soulagement. La, elle n’avait plus mal a la tête, et elle était seule avec ses propres pensées. Pas de supplications qui lui raisonnait douloureusement dans la tête et encore moi de questions inutiles du genre : qu’est-ce qu’on mange, ou encore : Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter çaaaaaa ! Non, pas cette fois.

Quelqu’un approchait. Elle le savait. Un bourdonnement encore très faible se faisait entendre dans sa tête, comme un chuchotement incompréhensible. Elle ne se retourna pas, mais elle savait que la personne s’approchait rapidement. Une attaque ? Peut-être… Un simple passant ? Peut-être aussi. Au moment où elle se décidait a tourner la tête, une ombre passa au dessus d’elle. Elle poussa un cris, et savait qu’elle n’aurais pas le temps de se concentrer pour attaquer la tête de l’inconnu, puis, quelque chose tomba sur ses genoux.

Elle regarda bouche bée le bouquet de fleur auquel elle s’était agrippée par surprise. Elle leva lentement les yeux jusqu'à ce qu’ils se posent sur le regard moqueur d’Amosis Opilion. Elle sera les poings et ses dents en le foudroyant du regard. Meggan bouillait intérieurement, puis elle explosa et se mit à hurler tout en le rouant de coups de poing – sachant qu’elle ne lui ferait même pas mal- :

- Non mais ca ne va pas ? T’es complètement fou ! Qu’est-ce que tu crois que j’allait penser !? Que j’étais attaquée bien sur ! Tu veux me faire faire une crise cardiaque ?! Arrrgg ce que t’es con !

Puis elle se r’assit fixant le sol d’un air boudeur, mais elle souriait intérieurement. Ca faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus. En fait durant ces quatre années ils ne s’étaient vu qu’environ une cinquantaine de fois. Elle avait décidée de se chercher un autre emploi, pour lorsqu’elle serait devenue trop vieille et trop moche, mais elle n’avait rien trouve encore qui lui plaisait vraiment.

-Alors, qu’est-ce qui vous amène a Tyral, Mr Opilion ?


[dsl j'ai eu quelques probleme au cours de l'ecriture, comme tu le sais et la, jdoit partire sinon jvais manquer mon bus et ce soir je ne crois pas etre la, alors jveux pas trop te faire attendre ;D ]
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme quoi... [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 25.02.09 19:53

Alors qu'Amosis était en plein saut périlleux vrillé, Meggan le maltraita de coups, et tandis qu'il riait, il retomba dans l'eau. Il émergea à la surface de l'eau dans un éclaboussement, réfléchissant le soleil avec ses cheveux doré. Il passa sa main sur son visage pour enlever le surplus d'eau qui coulait encore dans ses yeux.

Il pouffa de rire en voyant Meggan qui boudait, assise sur le banc. Cela lui donnait un certain charme. Cela faisait réellement longtemps qu'il ne l'avait pas vu. Non pas une cinquantaine de fois, mais exactement 47 fois, soit quasiment une fois par mois, si ce n'est le mois dernier. Pour cause que les préparatifs de l'attaque du bastion se faisaient lourdes et pressantes.


"Je viens prendre des nouvelles du monde des vivants... Il est parfois si magnifique."

Il se redressa, faisant couler l'eau sur lui en de petites cascades miroitantes (ptain d'écolo). Il avança, le regard plongé dans celui de Meggan, le sourire aux lèvres.

Une fois sortit complètement du lac, il détourna le regard, et s'avança de quelques pas vers un arbre à proximité. Il ôta sa chemise et l'essora avec force, faisant contracter tout les muscles de son bras (ptain de macho), avant de l'accrocher à l'arbre pour qu'elle sèche.

Son corps n'avait pas beaucoup changé, si ce n'est le fait qu'il arborait de nouvelles cicatrices. Leur nombre était aussi impressionnant que leur variété. La plupart reflétait avec autant de distinction la cruauté de leurs auteurs que l'eau reflétait les petites libellules qui déniaient se promener auprès d'elle. Son torse faisait peur à voir, d'autant plus que certaines plaies étaient encore rougeâtre, sinon suintante, comme celle qu'il possédait au niveau cou, et à laquelle il avait survécu grâce au secours de Febay.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme quoi... [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 05.03.09 0:19

Meggan réprima une grimace en voyant la nouvelle cicatrice qu’Amosis avait dans le cou. A la place de lui demander ce qui c’était passé, elle explora ses pensées et ses souvenirs. Avant même d’avoir trouver la réponse a ce qu’elle cherchait, elle trouva un souvenir qu’elle n’aurait pas voulu connaître. Une vague de haine la fit frissonner et elle jeta un regard noir a celui qui l’observait avec un sourire.

La mange songe se leva et détacha le devant de son jean. Elle sortit l’arme qu’elle gardait en tout temps, au cas ou. Elle le chargea et tira deux coups dans les airs,- faisant fuir plusieurs oiseau et quelques passants- puis le plaça brutalement sur le banc, entre elle et Amosis.

-Jamais je n’aurais cru que tu tomberais si bas mais si tu veux te tuer, alors fait le. Je te regarderai, et ne ferme pas les yeux !

Ses yeux brûlaient et elle refoulait ses larmes de rage du mieux qu’elle pouvait, mais elle gardait son regard impitoyable posé sur Amosis. Elle ne se souciait plus du calme ou di silence, puisque de toute façon ils étaient partit. Elle se bombardait elle même de questions auxquelles elle n’avait évidemment pas de réponses.

Elle ne pouvait pas comprendre pourquoi, et en même temps, elle ne voulait pas savoir. Elle songeait à ce qu’elle aurait pensé, ce qu’elle aurait ressenti si elle avait appris, probablement par Jeff ou Febay qu’Amosis s’était tué. Elle ne l’aurait pas cru, inévitablement.

A ce moment la, elle aurait souhaiter avoir un autre pouvoir que le sien. N’importe lequel pourvu qu’il lui permette de détruire tout ce qu’elle avait envi de détruire. Elle en avait assez de ne pas pouvoir exploser de rage et d’être obligée de se contenir. Tout ce qu’elle aurait pu faire si elle s’était libérée de ce poids, c’est faire souffrir des gens, chose a laquelle elle ne tenait pas particulièrement.

Remarquant qu’Amosis n’avait toujours pas bougé, elle se mit a hurler, mais dans sa tête pour ne pas trop attirer l’attention :

**ALLEZ ! BOUGE ! A MOINS QUE TU NE VEUILLE QUE JE LE FASSE MOI-MEME ! **

Bien sur, elle ne le souhaitait pas vraiment, et jamais elle n’aurait été capable de tuer cet homme. Pas Amosis Opilion.




[hj: dsl pour le temps d'attente :/ (et bien sur il fallait que je parle de ce post xDD]
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme quoi... [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 08.03.09 23:51

Meggan venait de faire un petit plongeon dans l'esprit d'Amosis. Quelle idée ! Depuis le temps, elle devait savoir que c'était une chose très risquée.

"Je pensais que tu me connaissais bien maintenant, je pensais que c'était clair pour toi, que tu accepté ma... différence."

Elle aurait vraiment pu faire preuve d'intelligence. Il était un peu déçu qu'elle ait réagi de cette manière. Elle aurait du comprendre son acte, ou tout du moins essayer.

Il avait tenté de se tuer dans le seul but de s'assurer qu'il pouvait mourir. Mais il était persuadé qu'il n'allait pas réussir. Dès l'instant où il veut mourir, il survit. C'est un fait incontestable.

Elle devait comprendre qu'Amosis n'a pas l'intention de mettre fin à ses jours. Il veut seulement être maître de son destin. Et pour cela, il faut qu'il meure au combat. C'est son objectif. Il n'y décrochera pas. Il doit y parvenir, car il doit prouver au monde que l'on peut déjouer une malédiction.

Il doit y parvenir, en hommage à ses collègues. Depuis le jour de cette fichu malédiction, sa vie a basculé, entièrement. Elle a ruiné sa vie, mais elle n'y mettra pas fin.

Amosis s'était approché. Il s'était emparé de l'arme, et d'un geste vif, il se tira une balle dans la tête. Il n'avait pas cherché à viser ou éviter un point vital. Ce qu'il voulait, c'était prouvé qu'il n'allait pas mourir.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comme quoi... [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Alfag :: Le parc :: Les sentiers

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum