Fatalité [Terminé]

Aller en bas

Fatalité [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 07.01.10 23:08

Le destin… C’est quelque chose quand même ! Il y a plusieurs années de là, Febay avait confié à Jeff que dans le futur alternatif qu’il avait visité, le convoc-nature s’était proprement occupé d’Ursula Mochtapv. C’était sûrement là, la seule chose de bonne dans ce futur. Et aujourd’hui, dans ce nouveau temps qu’il s’était tant donnée de mal à construire, ce même Febay lui demandé de s’en occuper, mais cette fois ce serait beaucoup moins ‘‘proprement’’.

Rares étaient les Ellipsis qui avaient un jour réussi à supporter celle que tout le monde appelé communément ‘‘la vieille bique’’, celle qui la première avait suggérer un jour à Alek l’instauration d’entrainement obligatoire, et qui avait tout fait pour les annuler lorsqu’elle s’était rendu compte qu’elle y été aussi convié. À l’heure actuelle, seul les nouveaux devaient encore si présenter et c’était là un moyen de ne pas faire perdre la face à la section ‘‘administrative’’ des Ellipsis. En effet c’était seulement au bout de deux séances que quelques uns des plus illustres Ellipsis avaient stoppé de répondre convenablement aux convocations. Enfin par quelques uns des plus illustres Ellipsis s’entend Febay et Jeff, et par stoppé de répondre convenablement s’entend la menace qu’ils avaient faite de venir pisser sur le bureau de l’administratrice pour chaque nouvelles convocation reçu.

Tout ça pour dire que Jeff était plus qu’heureux d’avoir enfin une bonne raison de se débarrasser d’Ursula et qu’un tel acte donnerait encore une raison supplémentaire à la bleusaille de l’aduler.

L’Ellipsis observé ces deux cibles depuis le toit de la maison voisine de celle qu’occupé le couple dans un quartier résidentielle d’Alfag, non loin du QG Ellipsis et à une quinzaine de kilomètre de son propre quartier. Ursula préparait le diner dans la cuisine au rez-de-chaussée pendant que Virus pianotait sur son ordinateur à l’étage. Jeff lança une bourrasque, vers le poteau électrique le plus proche, qui défonça le boitier de commande coupant ainsi le courant dans un petit ensemble de maison.

Et c’est sous le manteau de la nuit que la fatalité s’approchait discrètement mais inexorablement d’Ursula et de Virus.


Dernière édition par Jeff Ollon le 28.01.11 13:16, édité 2 fois

_________________
Jeff Ollon se goinfre de Meuporg! Et toi à quoi tu joues?

avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatalité [Terminé]

Message  Virus VI le 21.01.10 0:43

Virus jubilait. Sur son écran défilaient des lignes de commandes incompréhensibles au commun des mortels, qui aurait semblé même à un informaticien de simples caractères alignés les uns derrière les autres dans la plus parfaite anarchie qu’on puisse imaginer. Lui, il se voyait voyager dans le temps et l’espace, à travers les multiples réseaux de Tyral, entrant et sortant des ordinateurs comme si aucune défense au monde ne les protégea, testant partout le mot de passe : « chihuahua » comme un voleur testerait une clé trouvée sur tout les coffres d’une maison dans l’espoir de trouver celui auquel appartenait la clef.

Et les chiffres défilaient, les IP, les adresses MAC, les mots de passe, les tentatives, les adresses géométriques. Il ne savait pas qui était l’ordinateur en question, mais son ordi le trouverait, sans aucun doute possible. Et dès lors qu’il le trouverait, ce serait le jackpot. Pour lui, ce serait déjà, c’est sûr, un exploit supplémentaire à son long palmarès, mais aussi l’assurance de sa survie. Pour les Inquisiteurs, ce serait bien sûr le champagne assuré. Pour les Ellipsis, ce serait certainement bien moins marrant, leur extermination pure et simple, des centaines de soldats débarquant en même temps dans toutes leurs planques, leurs moyens de communication brouillés, leurs défenses automatisées grillées, certains des leurs enfermés dans les pièces ou ils étaient par des portes blindées contrôlées par informatique… Ce serait leur fin, rapide, certaine, et sanguinaire. Mais bon, après tout, c’était eux ou lui, et il préférait sauver sa peau.

Il entendit vaguement derrière lui un bruit de porte qui couine et de plancher qui grince…

Il se leva d’un bond, aux aguets, cachant tant bien que mal de son corps frêle l’écran envahi par les données grouillantes… C’était Ursula. Il ne voulait surtout pas qu’elle sache. L’adorable femme lui apportait des gaufres cuisinées avec amour. Il ne fallait surtout pas qu’elle sache. Il lui sourit tant bien que mal, livide, faisant des efforts pitoyables pour cacher cet écran si explicite à ses yeux, en lui balbutiant de stupides remerciements. Bien sûr, pour elle, ce devait n’être que des pauvres caractères sans signification, mais sa paranoïa était poussée à son comble, alors qu’il était, pour la première fois de sa vie, en train de trahir cette femme qu’il aimait plus… Ou peut être un peu moins, tout compte fait… Que sa vie.
avatar
Virus VI
Tyralien [Contact Inquisiteurs]


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Nada
Âge: 34 balais et des poussières.
Emploi: Programmeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatalité [Terminé]

Message  Ursula Cruela Mochtapv le 12.05.10 15:00

"Laaa laa la la la laaa la la la la laaa. Laaa laa la la la laaa la la la la laaa."

Ursula chantonnait de sa voie nasillarde le célèbre générique des schtroumpf, tandis qu'elle préparait avec amour des cookies pour le Dieu qui résidait à l'étage supérieur. Elle avait su atteindre l'apogée de l'épanouissement à la seconde même où elle avait emménagé avec Virus.

Les moments d'intimité qu'ils avaient pu partager ne se dénombraient plus, tellement ils étaient devenu choses courantes. Plus jamais elle n'aurait à se soucier de ce que son apollon faisait au moment où elle se mettait à penser à lui, car elle savait qu'en gravissant une petite quinzaine de marche, elle le verrait, dans l'entrebâillement de la porte. Elle verrait ce visage concentré, cette expression de génie, soulignant cette rare fraicheur dont lui seul avait le secret.

Elle avait la chance de ne pas avoir besoin de douter de son homme, l'ayant sous les yeux à sa guise. Il n'y avait plus de soupçon ni même de confiance. La vie qu'ils commençaient était une vie sans questionnement, une vie simple et pure, sans soucis. Elle allait enfin pouvoir mettre sa jalousie de côté, elle allait enfin pouvoir ranger sa peur de perdre sa moitié. Elle ne pouvait tout simplement plus le perdre, contrairement à ce que son miroir avait pu lui laisser penser.


"Moon chéérii ? Pablynoouucheet d'amoouur ? Je t'appôrte des cookies cuisinés spécialement pour ton régime ! Pablo tu m'entends ?"


Elle monta à l'étage, son plateau de cookie dans les mains, et eut juste le temps de voir un écran bombardé de caractères les uns à la suite des autres, indescriptibles, que Virus s'était retourné, comme perturbé.

"Aww désolé mon pabynouchet si j't'ai fait peur, j'ai essayé de te prévenir pourtant. Allez, tiens, tu m'en diras des nouvelles mon sucre d'orge."

Soudain, l'écran s'éteignit, ainsi que toutes les lumières de la maison.

"Oh, une coupure de courant ! Tu te rends compte Pablo, nous sommes seuls tous les deux, dans le noir complet... Cela nous ouvre des perspectives des plus intéressantes tu ne crois pas ?"


Pour la suite, nous ne décrirons pas le déplacement furtif des différents membres en action, ni même de leur destination au contours forcément attrayants, faute d'une luminosité suffisante. On ne notera que le bruit sourd d'un plateau de cookie s'écrasant contre le sol.
avatar
Ursula Cruela Mochtapv
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Change-forme
Âge: 43 ans
Emploi: Sert à rien.

Voir le profil de l'utilisateur http://tribouilloyterminales.over-blog.com/article-22985972.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatalité [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 26.01.11 22:36

Jeff avait d’abord pensé à une exécution bien salissante, à base de gorges tranchées et de carotides arrosant copieusement les murs d’un sang rouge vif. Mais ces cibles ne méritaient pas d’apparaitre sur la première page des journaux du lendemain. Non… ils seront relégué à un article de pas plus d’une vingtaine de mots dans l’une des nombreuses colonnes qui composé les faits divers d’une ville comme Tyral.

Ursula, plus particulièrement, agaçait l’Ellipsis au plus haut point. Elle faisait parti d’une des plus pitoyables catégories d’être humain, sur l’échelle d’Ollon, les traîtres.

Non, il n’y aura rien de spécial, une mort minable pour deux minables.

Le convoc-nature passa par la petite cour, il remarqua que la porte de derrière n’étais même pas fermé à clef. Il préféra tout de même fracturer une vieille fenêtre, craignant un quelconque système d’alarme, ceux-ci étant plus difficile à éviter sur les portes. Il rentra par la cuisine et rien ne ce passa. Il était quelque peu déçu, pensant rencontrer un système digne de l’amoureux d’informatique et de gadget qu’étais Virus.

Visiblement c’était lui qui était venu s’installer chez Ursula, et rien ne trahissait vraiment sa présence ici. A part quelques affaires par-ci par-là, on était sans doute permis dans l’antre de la vieille bique.

Des clefs de voiture était posé sur la table à manger, Jeff les prit et les enfonça dans l’une de ces poches. Il ira perdre la luxueuse berline dans un coin mal famé, les flics surchargés et corrompu de la ville concluront sûrement à un vol qui a mal tourné.

C’est alors qu’il entendit du bruit à l’étage, il monta discrètement les escaliers et s’approcha doucement pour identifier la pièce où s’était retrouvé le couple. Il observa sans se montrer à travers la porte à peine entrebâillé et eut le droit à une vision d’horreur, qui soyons sincère, serait ignoble à décrire ici.

Il fît un pas en arrière, se pencha par-dessus la rambarde de l’escalier et envoya une bourrasque s’écrasait contre une sorte d’immonde vase, qui fît un bruit suffisamment fort pour couper les tourtereaux dans leurs ébats.

Allant rapidement se cacher dans la pénombre de l’autre coté du couloir de l’étage, il ne saisit pas vraiment la petite discussion qu’eurent Ursula et Pably, mais elle eût l’effet escompté.

Virus sortit de la pièce, la taille enroulé dans un drap, et commença à descendre les escaliers, sur ces gardes. Jeff en profita pour rentrer dans la chambre à sa place.

« - Mais qu’est ce qu… »

Elle n’eût pas le temps d’en dire plus, que déjà l’une des mains du convoc-nature écrasait sa bouche et que la deuxième lui enfonçait une lame profondément dans le thorax. Les yeux écarquillés par la surprise et la douleur elle mourut rapidement et sans bruit. Jeff reposa le corps sans vie et le couvrit sans un mot.

Il retourna alors, toujours silencieux, se cacher derrière la porte attendant que Virus le rejoigne, pour finir son travail.

_________________
Jeff Ollon se goinfre de Meuporg! Et toi à quoi tu joues?

avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatalité [Terminé]

Message  Virus VI le 27.01.11 21:14

Virus devint livide. Ce n’était pas une coïncidence. Le monde lui en voulait. On aller le tuer, l’arrêter, lui découper les membres un par un… Ce ne pouvait pas être une coïncidence… Il regarda dehors... Plus une seule lumière allumée dans les maisons voisines ? Peut-être que si, alors ? Il s’apprêtait à fuir à toutes jambes, dans le doute, quand la délicieuse créature qui s’avérait être son amante commença ses avances.

Le narrateur ne vous décrira pas les instants d’intense érotisme qui suivirent pour des raisons qui lui sont propres. Sachez seulement qu’elle termina dans un petit lit attenant à l’ordinateur du Geek de la maison. Cependant, quand un grand bruit se fit entendre à l’étage, inférieur, le sang de Virus ne fit qu’un tour. C’en était trop. Cela lui rappela ses doutes et il redevint livide, terrassant d’un coup la ridicule érection qui l’habitait. Il s’empara d’un drap et le mit à sa taille, faisant croire à Ursula que son preux chevalier s’en allait la sauver… S’en allait tout court, oui !

Il descendit les escaliers, craintif, mais conscient que c’était sa seule issue. Il voulut récupérer les clefs de la berline d’Ursula mais celles-ci n’étaient plus sur la table. Il stressa d’autant plus violemment et ne put se retenir de courir à toutes jambes vers la sortie, en oubliant même le drap qui continuait d’entourer sa taille…

C’est ainsi que fuit un véritable lâche, abandonnant sans même un regard en arrière son ordinateur, et accessoirement, sa femme. Y avait-il quelque chose au monde de plus important que sa propre survie, à lui, le génial et si parfait Pablo Nerudo ? Il en doutait.
avatar
Virus VI
Tyralien [Contact Inquisiteurs]


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Nada
Âge: 34 balais et des poussières.
Emploi: Programmeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatalité [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 28.01.11 13:13

Claaomb.
Un bruit au rez-de-chaussée. La porte d’entré !

« - Enfoiré ! »

Jeff ouvre en vitesse la seule fenêtre de la pièce, et se penche vers l’extérieur pour assister à un spectacle des plus ridicules. Virus, toujours enroulé dans son drap, cour pied nu à toute vitesse au milieu de la rue déserte.

Le convoc-nature descend par les escaliers et traverse à son tour la porte d’entré. Il observe sa cible, qui a déjà mit près de 400 mètres entre eux deux. Il remarque alors la berline garé devant la maison, il sort les clefs, appui sur l’interrupteur. Les clignotants… clignotent…, il prend calmement la place du conducteur et fait rugir le moteur.

En quelques secondes, il a rattrapé Virus et passé le bras par la fenêtre. Il lance une bourrasque vers les jambes de sa cible qui s’écroule lamentablement, avant d’avoir eu le temps de rejoindre le trottoir. Une dernière accélération et craaaaack, un bruit immonde, mélange d’os brisé et de chair écrasé. L’Ellipsis s’arrête, regarde la bouillie informe dans le rétroviseur intérieur, passe la marche arrière et ré-accélère, prenant soin de faire passer l’une des roues sur ce qui reste de tête au fuyard.

Une fois tout doute levé quant à la mort de Virus, Jeff reprend la route. Encore une mission mené à son terme sans accrocs, avec un peu de taule rayé, mais sans accrocs.

Oh, pour l’anecdote, voilà un extrait du Tyral Times du lendemain :

« Mort sordide – Pendant leurs ébats, une dispute éclate entre ce couple de quadragénaires, l’homme dans un élan de folie tue sa compagne avec un couteau. Affolé par son propre geste et toujours à moitié nu, il essaye de s’enfuir. Il est renversé par une voiture quelques centaines de mètres plus loin et meurt sur le coup. Conducteur toujours recherché. »

_________________
Jeff Ollon se goinfre de Meuporg! Et toi à quoi tu joues?

avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fatalité [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum