Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 03.07.07 13:19

[je n'avais pas cacher un autre portable dans ma manche mais un bout de portable, car je te rappelle que tu as explosé le mien dans ma main]

Amosis connaissait son oncle depuis longtemps mais ne l'avait plus vu depuis des années. Il ne pouvait donc plus prévoir à cent pour cent ses réactions. Il fut assez déçu des réponse de celui-ci, car elles étaient classiques, beaucoup de personnes auraient répondu ainsi. Il remonta tout de même dans son estime en le menaçant de brûler sa carte d'identité.

*Je ne peux pas le laisser faire, il a raison, je serais expulsé. Je ne peux pas me le permettre, je n'ai plus aucune motivation à part m'interposait dans cette guerre, et la nationalité tyralienne m'est indispensable. Il veut une raison, eh bien donnons-en lui une*

Amosis décida de jouer au con jusqu'au bout. Il se rassit, son pied allongé sur sa cuisse [vous m'excuserez, ça peut paraître bizarre mais c'est une position courante ^^]. Il voulut répondre qu'il était son neveu et que cela devrait suffire pour l'en empêcher mais son oncle avait abandonné sa famille sous prétexte qu'il n'en avait plus besoin. Ce serait donc une erreur de lui répondre cela.

*Récapitule vite: Ton oncle s'en fiche de la guerre et de sa famille. Tout ce qui compte à ses yeux c'est ses recherches et tu ne peux rien lui donner. Alors tu n'as plus qu'a gagner du temps!*

"Je vois que tu n'as pas perdu de ton intelligence. Tu me pose une colle! Je n'ai rien à t'offrir que tu n'ai déjà, si ce n'est des embêtement!"

Il avait dit ça très lentement, pour que chaque parti du message soit imprégner dans les têtes de ses interlocuteurs. Il tourna sa tête vers sa carte. Désormais elle noircissait à vue d'oeil. L'avantage est que son oncle avait du poser son arme pour pouvoir brûler son droit de séjour dans ce beau pays (c'est à ces moments là que l'on est nostalgique ^^). Amosis ne savait vraiment pas comment se sortir de cette situation. Il ne pouvait compter que sur la chance désormais. Depuis qu'il s'était assis, il ne cessait de faire basculer sa chaise, il fit exprès de se faire tomber en arrière et d'essayer de se rattraper à une table qu'il fit tomber ainsi que la pile de document qu'elle supportait Le raffut ne serait pas passait inaperçu. Amosis ne pouvait qu'espérait que quelque un vienne. Il se releva, un sourire aux lèvres, lorsqu'on frappa à la porte. Tous les regards se tournèrent vers celle-ci.

"Je vais ouvrir!, dit-il ironiquement"

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Mathias Osnel le 03.07.07 14:28

Amosis ne semblait pas se rendre compte qu'il devenait, en plus du ridicule, de plus en plus irritant.
Une bien piètre manière de se défendre à son goût.
Osnel montra au Cerber un coin de la pièce. Celui-ci comprit, et saisit Amosis pour le plaquer au coin. Puis, il disparut, et ainsi cacha son désagréable neveu aux yeux de la personne qui avait frappé à la porte.
Osnel lacha le briquet et la carte, et alla ouvrir au curieux.
Après une très rapide explication, il referma la porte, et retourna s'asseoir. Le Cerber réapparut. Amosis avait l'air d'avoir voulu se défendre contre le Cerber sur-entrainé.

"Assis, Amosis."

Amosis s'éxécuta, forcé par le Cerber.

"Bon, où en étions nous ?"

Osnel savait très bien où ils en étaient, mais ce sont des petites phrases comme ca, imprévisibles, qui déstabilisent sa victime.

"Ah, oui, c'est vrai."

Osnel reprit le briquet et la carte. Il doutait que son pauvre neveu ne lui trouve une raison valable d'arrêter l'irrésistible voyage de la carte.

"Au fait, si tu bouges encore, je la brûle tout de suite. Alors, toujours rien ?"

Osnel fixait Amosis. Il n'allait pas perdre son temps longtemps encore.
avatar
Mathias Osnel
Ex chef Inquisiteur - Porté disparu


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Capteurs bioniques
Âge: 32
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 11.07.07 13:21

[Un peu plus long que prévu, et pas d'accès à internet possible. Et je vais avoir de la peine à répondre dans les prochaines semaines.]

Haeg trouva qu'Amosis avait quelque peu raison lorsqu'il avait traité son oncle de gros dur... En effet Osnel ne s'était pas donné la peine de soutirer ses informations par la ruse, mais par la force, à part au moment ou il avait préféré brûler sa carte, et non s'en débarrasser seul. Mais la technique marchait, et certainement bien plus qu'un combat d'escrime en paroles. Il lui donna donc raison. Mais pour le moment, Amosis se taisait. Il décida d'engager la parole. Et de satisfaire plutôt ses propres questions.

- Hum... Monsieur Opilion... J'aimerais savoir pourquoi avez vous prit le risque de venir jusqu'ici trouver votre oncle, juste pour lui dire... cela. Que vous ne lui faite pas plus allégeance à lui qu'à son ennemi... Vous avez le goût du risque et de la franchise au point de venir ici même pour le lui dire ? Le courage ne sert à rien s'il vous jette dans la gueule du loup. Mais c'est vrai qu'une simple lettre ou un coup de fil ne vous aurait pas fait prendre au sérieux. Quoi que se faire respecter par un ennemis potentiel mène parfois à l'extinction.

Il regarda la carte noircir au dessus du briquet.

- Quels sont donc vos fins, monsieur Amosis ? Vous n'avez maintenant d'autres choix que de les révéler. Parvenir aux fins de l'Inquisition et des Ellipsis signifie simplement et purement l'extinction des deux camps. Comptez vous vous imposer avec un nouveau groupe après cette guerre ?

Haeg savait qu'il risquait beaucoup à dire cela, il était peut-être totalement passé à côté de ce que voulait dire Amosis, certainement aussi qu'Osnel connaissait tout d'Amosis et que ses questions n'amèneraient nul part pour eux... Mais au moins serait-il fixé.
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Mathias Osnel le 11.07.07 18:51

[Amosis est parti en vacances 10 jours. Il revient lundi prochain je pense.]

Enfin un peu d'action. Osnel s'ennuyait.
Ponak avait pris la parole. Osnel allait voir ce qu'il vallait.
Ses tortures n'avaient pas vraiment fonctionné, tout simplement parce que son neveu était trop stupide. Il n'avait pas l'habitude de cela, mais il devait reconnaître qu'Amosis n'était pas à la hauteur de son art.
Ponak avait bien fait de lui demander ses plans. Il n'aurait pas obéit si c'était lui qui l'avait demandé.

A présent Amosis allait pouvoir exposer au chef de l'Inquisition et à un nouvel inquisiteur ses plans machiavéliques qui feront chuter les deux plus grosses organisations du monde en deux temps trois mouvements. Puis, il leur apprendrait comment ensuite il comptait rebatir un monde meilleur sur Tyral, où tous vivront dans le bonheur et l'épanouissement.

"Bon, tu as dix secondes pour prendre la parole, pour une fois qu'on te la donne, et répondre aux questions de M.Ponak. 10... 9..."

La carte noircissait de plus en plus.
avatar
Mathias Osnel
Ex chef Inquisiteur - Porté disparu


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Capteurs bioniques
Âge: 32
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 17.07.07 16:58

Le client de Mathias venait de prendre la parole. Amosis voulut un instant ne pas l'écouter et se servir du temps qu'il parlerait pour réfléchir a un moyen de se sortir de là, car écouter son interlocuteur avait le même effet pour Amosis que s'il ne parlait pas, malgré le fait que la carte brûlerait plus encore. Il décida donc d'écouter malgré ses doutes car peut-être allait il lui fournir la porte de sortie dont il rêve.
Ce ne fut malheureusement pas la cas, Amosis n'en fut pas déçu, il était évident qu'il n'allait pas l'aider.

"Je vous rassure monsieur, ce' n'est pas une question de courage, je qualifierait plus ça par de la confiance aveugle. Cela faisait longtemps que je n'avais pas prit le thé avec mon oncle. Je constate donc qu'il n'a pas perdu de sa légendaire hospitalité. Je ne le blâmerait pas, je suis assis c'est déjà ça!"

Il avait décidé de parler comme s'il était indifférent face à sa carte d'identité, dont l'on ne distinguerait bientôt plus son visage.

"Vous voulez savoir ce que je compte faire pour vous stoppez, eh bien... euh... excusez moi mais si on pouvait en parler un peu plus tard ça m'arrangerai, disons... euh ... dès que vous aurez fini de brûler mes affaires, parce que si on compte aussi ma carte électorale, la carte de fidélité du vendeur de kebab de ma banlieue et la photo de madame Ponak on en a pour longtemps encore..."

Amosis explosa de rire face à ce qu'il venait de dire...

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Mathias Osnel le 17.07.07 20:16

Amosis était vraiment de plus en plus impressionant. Par son ridicule bien sur.

"Manifestement nous n'avons pas le même sens de l'humour."

Ponak et lui étaient restés impassibles.
Amosis n'avait toujours pas saisi l'ampleur de la situation. Il n'était d'aucune utilité à Osnel, contrairement à d'autres de ses ennemis. Il allait en finir.

"Eh bien, mon cher neveu, puisque tu ne sais pas quoi faire de ta vie à Tyral, peut-être que tu saurra quoi en faire ailleurs, par exemple... en Inde. Très beau pays s'il en est, l'Inde."

Osnel plongea la carte d'Amosis dans la flamme, puis tous les regards la virent se consumer lentement, sans que personne ne bouge. Puis Osnel la jeta par terre et l'éteignit de son pied.

"Tu prend le premier vol pour Bombay. Euh, non Calcutta, c'est moins chaleureux tu verras."

Osnel appuya sur le bouton "Sécurité" de l'interphone. Une voix ferme le salua.

"Bonjour, j'ai un ressortissant indien qui est venu m'importuner dans mon bureau, pourriez-vous venir le chercher s'il vous plaît ?
-Euh... bien sûr Monsieur ?
-Osnel. Mathias.
-Euh... b... bi... bien Monsieur Osnel."

A présent, les quatre hommes allaient pouvoir attendre quelques secondes le vigile qui emmenerait l'un d'entre eux...
avatar
Mathias Osnel
Ex chef Inquisiteur - Porté disparu


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Capteurs bioniques
Âge: 32
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 18.07.07 17:56

Amosis venait de perdre sa carte d'identité, en même ,temps que la menace de son oncle. Désormais Amosis n'était plus tyralien officiellement. Mathias téléphona à la sécurité pour qu'il vienne chercher un soi-disant ressortissant indien qui s'était introduit dans son bureau. Amosis savait que c'était de lui qu'il parlait et que s'il ne réagissait pas vite il partirait pour l'inde pour un long séjour. Amosis lanca sa chaise sur son oncle pour faire diversion et courut vers la porte. Il sortit de la salle comme un dératé sans même prendre le temps de voir ce qu'en était de son projectile et de la personne visé. Il longea les murs de l'étroit couloir et bifurqua soudainement dans l'ascenseur lorsqu'il apercut un homme de la sécurité. Il ordonna a l'ascenseur de descendre jusqu'au rez-de-chaussée. Arrivè en bas, deux hommes armés se tenaient devant la porte.

"Vous êtes en état d'arrestation pour acte de clandestinité, veuillez nous suivre sans plus tardez"

Amosis ne voulut pas jouer les innocents malgrès le fait qu'il en était un. Il rétorqua donc:

"hy en-ek"

En égyptien actuel, c'est une manière de saluer. Il souria en voyant les deux hommes se regardaient bouche-bée. Il ne devait surement pas s'attendre a un tel comportement. L'homme de droite s'adressa à son collègue sur la gauche.

"Qu'est-ce qu'il vient de dire là?
-j'en est aucune idée!, répondit-il
-Bon ba on l'emmène et on verra!
-ouais, ba je le prends il a pas l'air méchant, toi va plutot voir Osnel!
-nan il en est pas question, toi va voir osnel!
-pourquoi t'en as peur?
-ba oui... comme tout le monde!
-pff! ba je vais y aller moi!"

L'homme repartit et Amosis resta face à l'autre garde.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 21.07.07 20:39

Haeg en entendant les pauvres répliques d'Amosis, les traita par le mépris, ne laissant transparaître aucun sentiment sur son visage. Il n'y avait rien à tirer de lui. Il ne révélerait même pas ses plans alors qu'il était à présent condamné à partir et à ne pas pouvoir les exécuter, croyant qu'en gardant sa langue il s'éviterait de plus gros ennuis. Tant pis, il ne ferait plus de mal avant quelques années, et Haeg n'avait plus à se soucier de cet ennemis potentiel. Il attendit donc patiemment que le vigile vienne le chercher. Il n'avait que faire d'un téméraire qui venait braver Osnel jusque dans son bureau. Il se doutait, en conséquence de cette témérité, qu'il allait tenter de fuir, même sans sa carte d'identité. Ce serait dur de la refaire faire, mais on était à Tyral, et il ne mettrait pas longtemps à trouver quelqu'un pour lui en imprimer une nouvelle... Encore fallait-il qu'il s'échappe... Avec une arme braquée sur lui, un Cerber le surveillant de très près...
Il trouva une faille. Menacer Osnel pour occuper le Cerber. Une chaise envoyée en pleine face. Simple... Mais efficace. Le Cerber réussit à faire dévier la chaise en sautant sur le côté, s'interposant. Il fut projeté à terre, à moitié assommé. Haeg sortit de la pièce et regarda dans le couloir. Si Amosis atteignait l'ascenseur, il pouvait se cacher partout dans l'immeuble, et réussir, tôt ou tard, à sortir sans faire de bruit. Il était devant l'ascenseur, celui-ci s'ouvrit. Le nouvel inquisiteur n'avait pas le temps de le rattraper avant que l'ascenseur ne se ferme. Derrière lui, il entendit la voix d'Osnel, rageuse, ordonner au Cerber de poursuivre Amosis. Heag prit un pistolet miniature caché dans une poche intérieure de sa veste et tira sur l'ascenseur. Le fuyard réussit à entrer juste à temps. Les balles crépitèrent derrière lui. L'ascenseur se ferma. Un garde de la sécurité arriva juste après de l'autre côté du couloir et attendit près de l'ascenseur, rageur et impatient. Haeg rangea calmement son arme et marcha tranquillement jusqu'à l'ascenseur. Celui-ci ne reviendrait pas de si tôt, il avait donc le temps. Plusieurs personnes sortirent de leur bureau, alertés par les coups de feu, bien que son arme soit bien plus silencieuse qu'un pistolet actuel. Il les renvoya dans leurs bureaux, sortant une carte de police qu'il avait récupérer en soudoyant un commissaire de Tyral. Il gardait un oeil fixé sur le petit cadran numérique au dessus de l'ascenseur, pour savoir ou Amosis s'arrêterait. Il sortit son portable de sa poche et appuya sur une touche pour contacter un numéro déjà enregistré.

- « Que personne ne sorte du Raguenot, à Aeranpolis. »

Il n'avait pas besoin d'entendre la réponse de son interlocuteur. Il raccrocha. Il se maudit de n'avoir pas poster de garde autour de l'immeuble, mais il ne voulait pas qu'Osnel entende parler d'un guet-apens, et il était venu seul. Il faudrait cinq bonne minutes aux gardes les plus proches pour arriver à la porte. C'était largement suffisant si Amosis décidait de rester dans l'immeuble pour ne pas passer devant la sécurité à l'entrée... Mais il avait remarqué que les deux agents à l'entrée avaient l'air de deux benêts tout en muscles, avec si peu de cervelle que c'en devenait lamentable. Certainement que le neveu d'Osnel l'avait aussi remarqué, et il n'aurait pas de peine à passer par là. Le cadran de l'ascenseur indiqua qu'il s'était arrêté au premier. L'agent de la sécurité appuya une nouvelle fois sur l'appel de l'ascenseur et attendit, cette fois plus calmement. Haeg se retourna et vit qu'Osnel et son Cerber s'approchait. Il les avertit rapidement de la situation.
- Il s'est arrêté au premier étage. Il doit maintenant être confronté au deux gardes de sécurité de l'entrée.
Il entendit une petite cloche tinter derrière lui, signe que l'ascenseur s'était ouvert. Il se retourna et vit un des garde assignés au rez-de-chaussé attendait à l'intérieur. Il soupira d'accablement et de consternation. Il ne remettrait plus jamais les pieds dans cet immeuble.
- Pardon... Au seul garde de sécurité resté en bas.

[2 semaines d'absences à partir de demain]
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 21.07.07 22:34

Amosis n'avait aucune idée de ce qui se passait à l'étage mais il s'en fichait. Il n'avait plus qu'a faire face à un garde. L'affronter par la force serait totalement incensé, il lui fallait être subtil. Il était évident que le garde prenait réciproquement Amosis comme un attardé du fait qu'il ne parlait soit-disant pas français. Il lui dit donc tandis que l'ascenseur remontait transportant le second garde:

"Bon on vas gentiment rester sage en attendant les autres d'accord? Oui tu est un gentil garçon!
-In meri-ek hemet-ek ?
-Mais qu'est-ce tu racontes là? Bon y a-t-il quelqu'un qui parle indien dans cette salle. Je répéte: j'aurais besoin d'un interpréte indien pour communiquer avec un clandestin!"

Un homme s'approcha à la hate et rétorqua:

"je parle indien moi, je pourrais donc vous être utile.
-Oh! merci beaucoup vous tombez bien! Allez toi répète ce que tu as dit!
-In meri-ek hemet-ek?
-hum... je suis navré monsieur mais je ne connais pas du tout cette langue, ça peut être tout mais certainement pas de l'indien. Encore désolé mais soit ce jeune homme se moque de vous soit il n'est pas indien.
-L'information vient d'Osnel, c'est sur qu'il est indien. Mais donc... il SE FOUT DE NOTRE G..... CET EN....!
-Veuillez rester calme monsieur je vous en prie!
-Inek hetep!
-Mais LA-FERME! t'as pas compris qu'on comprenais rien à ce que tu raconte.
-Ikh temi aasha-r!
-Retenez moi je vais faire un malheur."

Le plan d'Amosis fonctionnait. Tant qu'une intelligence inquisitrice ne se mettrais pas en travers de son chemin il n'aurait aucun problème.

"Renpet sep kher hem n netjer nefer neb taouy en maat Raa, sa Raa, Imen.em.hat."

Amosis avait dit cela si rapidement que même un égyptien lui aurait demandait de répéter pour comprendre. Le garde était arrivé à ces limites, il sortit son 9mm et le braqua sur Amosis. Il tira d'abord une balle à côté pour lui faire peur. Mais ce qu'il avait réussi à faire c'était faire peur à tout le monde sauf Amosis, qui savait pertinamment que la mort viendrait tot ou tard le prendre. L'interprète indien essaya de résonner le garde en vain. Un court instant celui-ci pointa son arme sur l'interprète pour lui dire de se taire. Mais lorsque il voulut redirigait son arme sur Amosis, il se rendit compte qu'il n'était plus là. En effet il avait saisi l'occasion pour pouvoir courir jusque dans la foule apeurée d'où il put se cacher jusqu'a la porte de sortie. Une fois dehors il bifurqua vers une allée malfamée et courut à toute allure. Il lui fallait trouver quelqu'un pour lui refaire une carte. Malheureusement il n'avait aucune famille à tyral si ce n'est son oncle. Une seule solution s'offrait à lui, il devait demander de l'aide à M.Murphy. Il ne voulait pas, sachant à l'avance qu'il ne pourrait pas avoir sa faveur sans un retour. Mais il n'avait pas d'autre choix et le temps étaient comptés, tout Tyral le recherchera dans quelques temps. Déjà les patrouilles de polices ne cessaient de pululer un peu partout.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Mathias Osnel le 22.07.07 1:35

[Mon cher Amosis, d'un je ne fais pas peur aux habitants, bien au contraire (voir premier message du sujet), de deux, on ne s'échappe pas comme ca d'un immeuble archi blindé d'Aeranpolis, le centre de l'économie mondiale. Voila. Rolling Eyes ]

Osnel avait attendu qu'Amosis craque. Il avait tenu longtemps. Il lui avait lancé sa chaise et s'était enfuit, suivi par Ponak, ce qu'Osnel apprécia. Amosis aurait du être arrêté avant même d'avoir atteint l'ascenseur. Or, en sortant calmement du bureau, il vit que seul Ponak s'était donné la peine de tenter de l'empêcher d'entrer dans l'ascenseur. Osnel aurait certainement une conversation avec la sécurité.
Il entendit par le talkie-walkie d'un vigile qu'il avait été arrêté au rez-de-chausée. Bien entendu, Amosis n'avait pas songé une seconde à essayer de perdre la sécurité en changeant constamment d'étages.
Osnel rentrait doucement dans son bureau, pour enfin signer le contrat avec Ponak, qui promettait de devenir un excellent inquisiteur, lorsqu'il entendit par le même vigile qu'Amosis s'était enfuit à cause de l'incapacité d'un agent. Osnel ne réfléchit pas longtemps.
Il aurait vraiment une conversation sérieuse avec la sécurité.

Il semblait totalement enragé. Mais il ne l'était pas. Du moins, modérement. Cela lui permettait de faire bouger la sécurité, qui le connaissait d'habitude calme et posé, à la télévision.
S'il l'était vraiment, oula, Amosis aura déjà regretté de ne pas être mort en Egypte.
Enfin il fallait l'arrêter. Osnel regarda par une fenêtre, et vit qu'Amosis sortait comme un dérâté de l'immeuble.
Osnel tourna rapidement la tête vers un vigile, qui, justement, tenait un gros calibre, juste ce qu'il fallait à Osnel.

Bien. Cette intuition ne lui était pas venue toute seule.
"Donnez-moi ca, vous. Je vais encore devoir me charger du boulot tout seul."
Osnel arracha violemment le pistolet des mains de l'agent de sécurité, ouvrit la fenêtre et se pencha. Amosis avait déjà parcouru une bonne partie de la grande place de l'immeuble. Osnel était quant à lui toujours au 72 ème étage de la tour.
C'était parfait.

Le chef de l'Inquisition commencait à voir son environnement uniquement par des nuances de rouge. Ses pulsations cardiaques, de plus en plus rapides, se répercutaient elles aussi sur sa vision. Il tendit le pistolet vers son neveu, et à chacune de ses pulsations cardiaques, sa vision se rapprochait de lui, comme un zoom. Jusqu'à ce qu'il le voir très clairement.
Et il tira une unique balle.
Quelques instants plus tard, son neveu s'écroulait. Il l'avait touché au pied, comme il le souhaitait.
Ses capteurs bioniques avaient une fois de plus fait leur office.
avatar
Mathias Osnel
Ex chef Inquisiteur - Porté disparu


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Capteurs bioniques
Âge: 32
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 22.07.07 18:12

[eh bien mon cher Mathias! D'un je n'ai pas eu l'impression qu'il était "archi blindé" lorsque Haeg a dit que j'était confronté qu'a un seul garde et de deux tu est au 65eme étage et non au 72eme comme tu l'as dit! voilà Rolling Eyes ]

Amosis courait aussi vite qu'il le pouvait, mais il ressentait toujours la même douleur qui le ralentissait, celle qui cohabite dans son corps depuis sa sortie d'égypte. Ainsi Amosis fut vite rattrapé par une balle dans le pied. Il s'effondra, attendit quelques secondes pour se laisser pour mort, et de toute façoon il ne pouvait pas se relever. Il scilla du regards la grande place, il osa même regarder derrière lui. Son tireur n'était pas là, il devait donc tirer d'une distance assez élevé et il aurait donc du utiliser une lunette. Ce qu'il venait de comprendre, c'est que son tireur savait très bien qu'il n'était pas mort et qu'il était donc inutile pour Amosis de rester étalé de la sorte. Il tenta de se relever. Il avait très mal mais il réussi tout de même à prendre appuie sur sa jambe valide. Il s'adossa contre le mur en attendant de reprendre son souffle. Puis il commenca à se diriger vers la sortie de l'allée. Il vit une voiture de police qui stationnait depuis peu au bout de l'allée. Il tenta de faire demi-tour mais les policiers l'avaient repéré. Deux hommes se jetèrent sur lui tandis que le troisième donnait les nouvelles par talkie walkie. Amosis ne put se défendre mais il essaya tout de même. Il prit un coup sur la tête et fut assomé, ses yeux se fermèrent subitement. Il fut trainé jusque dans la voiture...

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 05.08.07 15:20

[ Re, hum, j’ai cru comprendre d’après ton texte Amosis que tu étais face à un seul garde… « Arrivé en bas, deux hommes armés se tenaient devant la porte. »… A moins qu’on ne parle pas de la même porte, je n’ai rien inventé. Ensuite, si Amosis ne peut pas s’enfuir, soit on trouve un compromis soit il ne peut plus jouer… :/ Et étant donné qu’on est assez mal partit pour trouver le compromis… A moins qu’il se s’échappe après, dans le commissariat (encore plus dur), bref, c’est tout ce que j’avais à dire, je continue selon ce qu’il s’est passé. ]

Haeg suivit Osnel jusqu’à son bureau. Il fut sceptique en le voyant viser Amosis alors qu’ils étaient au 65ème étage, il fut donc impressionné quand, quelques secondes plus tard, l’homme s’écroulait sur la place. Il se demanda s’il était mort, mais celui-ci se releva, boitant. Il devait avoir reçu la balle dans la jambe, ou dans le pied.
* Comment a-t-il fait ça ?… *
* Je me pose la même question… Pour une fois, on est d’accord sur un point… *
Haeg vit qu’une voiture des policiers l’avaient attrapé. Il se retourna et fit comprendre d’un regard au vigile, qui tenait son arme qu’Osnel lui avait calmement rendu quelques secondes plus tôt, qu’il valait mieux qu’il retourne à son poste. Ce dernier ne demanda pas son reste et partit aussi vite que ses jambes pouvaient le porter, tout en essayant de ne pas perdre les dernières bribes de son honneur en se refusant à courir. Dans sa hâte, il ne pensa pas à fermer la porte. Haeg s’acquitta donc de la tache, pour retrouver en apparence le calme d’avant la visite d’Opilion.
- Belle prestation. Bon… Où en étions-nous ?… Ha, oui ! Nous avions donc un contrat à signer.
Il se retourna et alla prendre les fiches sur le bureau, qu’il mit à la verticale et entreprit de tasser correctement. Osnel restait près de la fenêtre, pensif. Il attendit qu’il parle.
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Mathias Osnel le 06.08.07 20:46

[Excuse moi, je ne pensais plus au contrat, c'est pour ca que j'ai laissé le rp la.
A propos d'Amosis, c'est normal, nous nous sommes mis d'accord. Il va donc passer cinq petites années en Inde, où il pourra s'entrainer dans l'art de l'éloquence... Rolling Eyes
En fait il va revenir dans Tyral 2.0, dont vous avez pu voir une première ébauche dans le forum "Annonces".
J'attendais le retour de mon collègue pour lancer la mise en oeuvre du projet, mais je peux au moins vous l'expliquer à tous.
Plus qu'à résumer tout ce qu'on s'est dit sur msn... :( ]

La vision d'Osnel redevenait peu à peu normale. Mais comme d'habitude, après un effort comme celui-ci, son métabolisme mettait du temps à récupérer.
Il était en effet resté à la fenêtre depuis son tir, prêtant vaguement attention à son neveu qui était trainé dans une voiture de police.
Mais ce n'était l'objet principal de son attention. Ce qui l'intéressait, c'était les images qui défilaient devant ses yeux, comme d'habitude. Parfois l'une d'elles restait assez longtemps pour qu'il reconaisse ce qui s'y trouvait.
Il avait vu Amosis ensanglanté, le journal avec le Gritche de Ponak en couverture, les vigiles hurlants dans le désordre complet.

Mais ce n'était pas ces images du passé qui l'intéressait. C'était certaines visions prémonitoires qui lui apparaissaient parfois, rarement même. Mais aujourd'hui il semblait que des images inconnues se présentaient à lui.
Murphy agonisant pendant que lui-même riait à gorge déployée. Ponak lui disant que la molécule était enfin prête. Son neveu descendant d'un avion. Un tyralien d'aparence banale mais au regard étincellant s'échappant de son bureau.
Et enfin une énorme explosion.

Osnel sursauta après la dernière vision.
La plupart de ces visions étaient positives pour lui ou inintéressantes, comme celle d'Amosis. Mais les deux dernières l'inquiétaient. Il ne voyait pas ce que cela pouvait signifier, et il ne connaissait pas l'homme en question.
Tout ce qu'il avait vu jusqu'ici dans ses visions était arrivé.
Il doutait que l'explosion concerne le siège de l'Inquisition, mais ca ne pouvait pas être positif.
En revanche, la mort de Murphy le réjouissait, même s'il considérait l'Ellipsis comme un simple détail, surtout avec le projet qu'Osnel allait réaliser, peut-être avec Ponak après ce qu'il avait vu.

Ponak s'était justement assis. Il n'attendait que de signer la dernière page du paquet de feuilles sur le bureau.
Osnel alla le rejoindre, et s'assit.
"Vous irez loin, lanca-t-il à Ponak sur un ton presque paternel."
Il prit le contrat posé sur la table, et rajouta également à la dernière page : "Je m'engage d'autre part à travailler avec Mr Mathias Osnel s'il me le demande par le futur."
Il tendit pour la deuxième fois de la journée le contrat à Ponak.
"Je vous recommande de nouveau de tout lire attentivement."

[Un dernier post de ta part, et l'on pourra peut-etre s'arrêter. Il faudra avoir fini ce rp pour Tyral 2.0...]
avatar
Mathias Osnel
Ex chef Inquisiteur - Porté disparu


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Capteurs bioniques
Âge: 32
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 10.08.07 16:09

[ Intéressant... ]

Haeg prit le contrat entre ses mains etlu la dernière phrase qu'Osnel avait écrite. Ajoutée à ce que ce dernier venait de lui dire, il se dit que c'était bon signe. Il passa quelques minutes à vérifier le contrat, ayant l'habitude de vérifier ou se trouvaient les pièges, les expressions à double voir triple sens dans les contrats, il prit rapidement connaissance des quelques pièges qui s'y tenaient. S'attendant à avoir quelques problèmes de ce genre, il garda les closes les plus suspectes en mémoires. Il décida de signer quand même ce pacte avec le diable. La moitiée du contrat était axé sur le fait qu'il devait suivre à la lettre les instructions de l'inquisition.

* De toute façon, tu ne peux plus faire marche arrière, inutile de réfléchir. *
* Je préfère savoir où je vais... *

Il signa le contrat et le rendit à Osnel qui appliqua aussi sa signature. Après l'avoir saluer d'un signe de tête, Osnel sortit de la pièce, suivit de près par son cerbère. Haeg resta encore un moment dans le bureau, mit un peu d'ordre parmi les paperasses, et sortit à son tour, un sourire au coin des lèvres.
#0000FF |#FFFFFF | #FF0000 => Un pays ?
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite de courtoisie (libre) [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum