Le dernier bastion. [Terminé]

Aller en bas

Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 03.02.09 0:03


Découvrez Airbourne!


« Hello, Mr Smith. »

Haeg remonta ses lunettes sur son nez, et ajusta l’écouteur dans son oreille.

« Hello, Virus VI. »

Il sourit et rajusta sa cravate.

« Ok. C’est partit. »

Le feu piéton passa aussitôt au vert et Haeg traversa la route, lentement, d’une démarche assurée, un léger sourire en coin. L’immeuble se dressait haut et puissant devant lui, bourré de gardes et de pièges. Une forteresse dites « impénétrables ». Comme toutes les précédentes. Mais cette fois-ci, ce serait la dernière, la plus grande, la plus difficile à attaquer. Le fameux j.A. n’aurait plus aucun autre refuge.

Il était là, Haeg en était certain. L’immeuble était cerné, surveillé 24h/24. Nul homme n’en entrait où n’en sortait sans avoir été testé, mis à l’écart, tabassé, interrogé. Pour venir prendre d’assaut cet endroit, il lui avait fallut des renforts. Tout d’abord, Virus VI, qui s’était chargé du piratage d’une partie du système de sécurité de l’immeuble. Ensuite, une équipe complète de Cerber qui surveillait le périmètre, ainsi qu’une des meilleures équipes d’assaut, menée par Amosis et Febay, qui s’occupaient du côté « Diversion ». Comme au bon vieux temps. Haeg se souvenait que ces deux là avaient fait un excellent travail lorsqu’ils avaient du s’occuper des forces armées de l’Inquisition pour l’attaque du QG Inquisiteur. « Il ne faut pas changer une équipe qui gagne. » Venaient ensuite Jason Belham, ainsi que quelques Cerbers, qui s’occuperaient de la protection rapprochée d’Haeg. Belham avait déjà fait ses preuves lors de la première guerre de Seedorp. Haeg savait qu’il ne le décevrait pas. Enfin, pour tout le côté médiatique, un dénommé John Labal'Hans avait tenu à s’occuper en personne de l’affaire.

Deux hélicoptères survolaient actuellement le ciel, et trois caméras filmaient actuellement Haeg en train de traverser la route, rejoins latéralement par les trottoirs par sa protection rapprochée. La porte explosa et ils entrèrent dans l’immeuble dans un nuage de poussière. Plus haut, au deuxième étage, trois explosions se produisirent simultanément. L’équipe de diversion venait de signaler sa position en explosant des ascenseurs. Ils s’occupaient dorénavant à contrôler l’étage, notamment les points stratégiques : les cages d’escalier, pour empêcher quiconque de venir en renfort au rez de chaussée, où il y avait déjà bien assez d’homme pour s’occuper d’accueillir les nouveaux venus.

_________________






" Toute époque riche en discordes et en dangers de toutes sortes semble donner naissance à un dirigeant fait spécialement pour elle, un géant politique dont l'absence, rétrospectivement, serait inconcevable au moment d'écrire l'histoire de cette période. "
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 03.02.09 0:35

« Ce sont eux ? Nous sommes fichus, il nous faut se regrouper... »

L'homme qui devait être le chef d'une petite unité de soldats d'Anderson avait dit cela très calmement pour conserver le peu de dignité qu'il lui restait.

« Ne dites pas ça patron ! Nous allons les neutraliser, ce n'est qu'une question de temps... »

Le chef d'unité se laissa tomber lourdement sur une des chaises à proximité.

« Alors battons nous, et mourrons !
-Patron ? Expliquez nous... »

Le chef lui lança un regard implorant et lui demanda:

« Gamin, sait tu ce qu'a dit Graham Green dans La Puissance et la gloire ?
- Il a dit: Personne ne sait combien de temps peut durer une seconde de souffrance...
- Et bien il ne connaissait ni Karston, ni Opilion... »

L'homme eut un regard interrogateur. Il demanda, hésitant:

« - Eux le savent ?
- Oh c'est bien pire mon ami... »

Il se massa le front d'un air dépité, laissant littéralement de côté son rang hiérarchique. À ce moment là, il ne voyait que des hommes comme lui.

« Eux... »

Il releva la tête, et le fixa d'un air sombre.

« … Eux ils te l'expliquent. »

L'homme arbora un regard effrayé. Instinctivement, sa lèvre inférieur vint se glisser sous ses incisives et ses mains se mirent à trembler. Il n'avait jamais vu son chef dans un tel état, lui qui était d'un naturel tyrannique, exigeant, manipulateur et redoutable. Les adversaires à qui ils avaient à faire devaient être des démons.

À son expression, le chef lui expliqua:


« Le premier soignera ses blessures avant même que tu les lui inflige, mais il préférera attendre, par fairplay... Le second n'est vivant que parce que personne n'a encore réussit à le tuer, et dieu seul sait combien ont essayé… Et ils ne représentent qu'une partie de la puissance de Ponak... »

L'Homme se laissa tomber à côté de son chef, les épaules basses, les bras branlants.

« Alors on est fichus ?
- … Oui. »


Découvrez Julien Doré!


Une explosion, une autre, et encore une troisième. Le groupe de diversion venait de faire son entrée. La première équipe de soldat d'Anderson, malgré le désespoir qu'exprimait leur visage n'était pas décidé à se laisser faire. Un long et rude combat allait pouvoir démarrer.

De l'épaisse fumée qui avait remplit la salle se discerna deux silhouettes à la bad boys, suivit d'un groupe important de cerbers d'élite. Un commando de redoutables soldats, entrainés au possible.

Les six avancèrent. Amosis s'arrêta un instant, et fit glisser son index sur son bouc bien taillé, tout en jetant un regard circulaire autour de lui. La dernière fois qu'ils avaient été jumelé dans une mission de diversion, Febay et lui avait fait un véritable carton, et ils comptaient bien revivre ses instants.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Febay Karston le 06.02.09 21:34

L’alarme incendie retentit dans tout l’étage à cause de la fumée produite par les explosions. Febay enleva la sécurité de son arme et tira sur le haut parleur qui produisait ce son bien trop fort à son goût. Aussitôt, l’alarme faiblit, oscilla, puis s’arrêta dans un dernier gémissement. Febay sourit aux gardiens de l’immeuble qui se trouvaient en face d’eux, et pensa à leur faire un petit coucou de la main gauche.

Les pauvres imbécile avaient déjà chié dans leur froc, et ne seraient plus très difficiles à achever. Febay vit Amosis sortir une arme de sa poche et commencer à tirer. Il nota au passage que le Défenseur n’avait pas jugé nécessaire de fermer la sécurité de l’arme… Il jugeait probablement que c’était une perte de temps inutile. Febay se décala légèrement sur la droite, évitant ainsi la première rafale de balle que les adversaires venaient de tirer. Trois secondes plus tard, ces derniers étaient couchés sur le sol, avec plus de balles métalliques que de dents dans les gencives. Les mitraillettes et autres sulfateuses amenées par le groupe avaient fait leur effet.

Febay cracha son chewing-gum sur le pied d’un des morts puis continua d’avancer, en prenant soin de ne pas trop salir ses chaussures dans la marre de sang qui emplissait le couloir. L’alarme incendie avait bloqué tout les ascenseurs et le commando n’eut donc aucun mal à les rendre définitivement inutilisables. Les escaliers, c’était tellement plus sûr.

Le petit groupe se chargea ensuite de truffer ces derniers d’explosifs, excepté un par lequel commando d’Haeg était censé passé. Ils firent tout péter et commencèrent leur ascension dans ce dernier escalier. A chaque étage, ils faisaient plaçaient des mitraillettes automatiques, des mines à laser infrarouge et à explosions multiples, et autres gadget du même genre, pour empêcher quiconque d’entrer dans la cage d’escalier. Que le nouveau chef de la ville prendrait un peu plus tard. Le commando de diversion avaient donc pour tâche d’ouvrir la route jusqu’au 13ème étage, où se trouvait le bureau d’Anderson, à moins d’une indication contraire de Virus VI, qui leur indiquait en permanence la position de l’ennemi.

Ils croisaient beaucoup de monde dans l’escalier et à chaque niveau un peu plus, si bien qu’ils perdaient peu à peu des hommes et peinaient de plus en plus à écraser l’adversaires. Ils finirent par bloquer au 7ème étage, n’étant plus que deux contre un nombre d’adversaire difficile à calculer. Ils se battaient comme des diables dans l’escalier et les adversaires, bien qu’en surnombre, ne se poussaient pas pour être les premiers à venir mourir à l’affront des démons, si bien que malgré leur faiblesse numérique, Febay et Amosis arrivaient encore à avancer, lentement mais sûrement, à travers la masse sans cesse croissante des cadavres apeurés qui jonchaient la route. Ils attendaient les renforts, mais savaient que le commando d’Haeg avait déjà beaucoup de boulot au rez-de-chaussée.

La vitesse avait été l’atout de la première partie du plan, mais à présent la surprise n’était plus au rendez-vous, et l’alliance inespérée de l’Ellipsis et du Défenseur ne suffisait pas à accomplir le reste de l’action, malgré la perte de moral de l’ennemi.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Jason Mickael Belham le 11.02.09 12:57

Méfiance ou simple paranoia ?

Seize immeubles étaient visibles à partir de l'emplacement d'Haeg Ponak. Cent deux étages pour les plus grands, à raison de sept fenêtre par étage et par face. Soit des miliers d'emplacements favorables au positionnement d'un sniper. Le nombre précis de fenêtre avec vue sur haeg n'est connu que par Jason. Il le sait, parce qu'il a compté.

Une pierre instable sur un antique lampadaire est déjà noté événement A1 dans l'esprit de Jason. Ils continuent d'avancer, en adéquation avec le B2 qui correspond au déplacement du groupe commando. Ils pourraient s'arêté, mais l'envie de réussir la mission, noté B1, les pousse à continuer. Le risque de la chute de la pierre, noté A2, est irréversible. A3=B3 est l'impact de la pierre sur le groupe commando. Pour l'en empêcher, il est nécessaire qu'il y est intéraction d'un événement C qui aurait pour objectif d'inhiber l'un des événements en cours. Selon tout spinoziste qui se respecte, il faut agir sur la cause efficiente, événement A2. Un unique geste, correspondant au déploiement d'un bras laxe et souple et au positionnement d'une main ouverte sous la trajectoire vectorielle de la pierre est noté C1. La masse ressentit dans le creux de la main est preuve de la réussite de l'intéraction.

C1 est-il une monopolisation de l'esprit du garde du corps, ou est-ce un élément favorable à l'élaboration d'une surveillance accrue ? Un revers de la main, événement C2, envoit la pierre dans la direction d'une plaque d'égout. La pierre traverse la plaque, qui s'avère n'être qu'un hologramme. Hologramme qui aurait été posé selon un schéma D1 et qui aurait pour but de faire tomber le groupe commando, en événement D2.

La probabilité que l'immeuble qu'ils s'apprêtent à pénétrer est truffé de piège du genre est beaucoup trop grande pour être dénombré ici. Seul Jason le sait, parce qu'il a compté.

C1 et C2 n'ont en rien altérait le champ de vision du change forme. Chose étonnante pour un simple d'esprit, mais routine pour Jason. Car chaque détail compte.

La porte explose dans un fracas fumant. Jason est dans son élément. Il traverse, puis éxéxute la tecnique du lion: regarder, observer, analyser, repérer. En quelques secondes, il a démasqué une grande partie des pièges, et il sait déjà où sont les autres.

Il sait aussi quel piège il faudra déclencher pour avoir une réaction en chaîne. Ce n'est qu'une question d'intensité, de vitesse angulaire et d'un peu de trigonométrie dans le cas hypothétique qu'un cerber ait pour ordre de donné une trajectoire sinusoidale au projectile alpha en direction du déclencheur cible.

Il n'attend que la confiramation du patron, événement X. Il s'attend tout de même à un contre-ordre, événement Y. P(XnY)=P(X)xP(Y).
avatar
Jason Mickael Belham
Inquisition / Cerber


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: change-forme
Âge: 29
Emploi: agent de protection

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 12.02.09 16:02

Jeff avait adopté une course effrénée à travers les immeubles d’Aeranpolis, ou plutôt au-dessus des immeubles! En effet, Jeff courait sur les toits des immeubles, et lorsqu’il arrivé au bout de l’un d’eux, il sautait et se laissait plané jusqu’au prochain… enfin sa c’est ce qu’on pourrait penser vu de l’extérieur, mais en réalité c’était nettement plus compliqué. Tout est une question de force et de vents contraires. Les lois de Newton sur la gravité ? Que des conneries ! La loi d’Archimède ? Rien a voire sa se passe dans l’eau ! La vraie solution à ce problème des plus compliqué ? Subir une transformation chez les Inquisiteurs et s’éreinté à l’entrainement que son homologue du futur à pensé pour soit. Certes c’était rare, unique ? Peut-être, mais c’était le cas de Jeff.

L’Ellipsis parcourait maintenant si aisément les dizaines de mètres qui séparaient les immeubles, une rue, un parking, ou quoi qu’il fut. S’aidant de ses mains pour se rattraper dans les sauts les plus long ou difficile, plus rien n’était hors d’atteinte pour le convoc-nature.

Alors qu’il entamait l’un de ses derniers sauts avant d’être arrivé, des images de son entraînement revinrent à Jeff. Les quatre années, ou le plus clair de son temps libre se passait à sauté dans la campagne Sicilienne. D’abord d’arbre en arbre, puis de montagne à montagne. Il avait suivit à la lettre les instructions du Jeff du futur, via a fameuse clé USB qui lui avait presque permis d’assassiner Amosis sans grande peine quatre ans auparavant.

Pourquoi ne pas simplement voler demanderez-vous ? Bien moins simple. Certes Jeff s’y était risqué, mais les quelques tentatives peu convaincante et plutôt douloureuse l’avait rapidement freiné. Et puis son nouveau ‘‘moyen de transport’’ était des plus efficace. Rapide, silencieux, peu fatiguant et surtout discret, en effet personne ne voyait jamais Jeff, qui s’arrête pour regarder le ciel en pleine ville de nos jours ?

Plus que deux toits, mais l’avant dernier était étonnement fréquenté. Jeff s’arréta sur ce toit, au niveau d’un petit groupe d’homme, des commandants Inquisiteurs, sans aucun doute. Les hommes se retournèrent surpris de ne pas l’avoir vu arriver. L’un d’eux choisit de dégainer son arme de point, mais un revers de Jeff, amplifié par l’air, le boula 2 mètres plus loin, et avant qu’un autre idiot ne tente quelque chose, il s’adressa à celui qui semblait en être les chefs :

« - Donnait moi la position de Karston, je suis là pour l’aider. »

Les hommes se regardèrent, ils avaient un doute sur la bonne foi de leur interlocuteur, mais après tout, à ce qu’il avait vu, s’était un modifié. Cerber ou Ellipsis, sa n’avait pas d’importance, ami ou ennemi, non plus. Febay était un ennemi, alors l’aider ou lui mettre des bâtons dans les roues, sa ne les gênait pas.

« - Ici, montra t’il sur un plan, 7éme étages. »

Jeff reprit sa course et sauta de l’immeuble où il était, pour passer à travers une fenêtre du 7éme étage du bâtiment d’en face. Il fit une roulade pour se réceptionner, et se protéger des débris de verre. Il avait plutôt bien visé, il avait atterri derrière Febay et Amosis, trop occupé à défendre leurs vies pour s’en rendre compte. Jeff se remit à couloir dans le fin couloir, il concentrait de l’air dans ses mains, plus d’air qu’avant, et plus rapidement. Il sauta, passa par-dessus les deux coéquipiers, fit une roulade et termina son mouvement en envoyant toute l’air emmagasiné sur les assaillant qui furent repoussé comme un bloc jusqu’au bout du couloir.

L’Ellipsis se releva et se retourna vers ses deux camarades, exténué par les 7 étages de baston intensives.

« - Salut Blondie, alors je t’ai manqué ? »

Un bruit de groupe interrompit leur discussion, Jeff tourna la tête vers Amosis :

« - On réglera sa plus tard Opilion. »

Puis dans une unité machiavélique, les trois hommes se mirent à courir à la rencontre des nouveaux arrivants.

_________________
Jeff Ollon se goinfre de Meuporg! Et toi à quoi tu joues?

avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Haeg Ponak le 13.02.09 16:49



Tout était prise de risques calculés. Haeg Ponak savait exactement qu’il ne pouvait pas mourir maintenant. Les six premières parties du Raid étaient strictement sans danger pour lui. Il savait pertinemment que l’équipe dont il était entouré était strictement infaillible. Grâce à ses tout nouveaux pouvoirs de chef de l’Inquisition, il avait eu accès à l’élite, au meilleur, au caviar des Cerbers. Plusieurs centaines d’hommes surentraînés aux talents inimaginables. Et à leur tête, Jason Belham, qui devait déjà avoir prévu près de 115% des éventualités possibles et inimaginables et qui orchestrait les évènements d’une main de Maëstro.

Des snipers partout, un quartier archi surveillé, des hommes sur les toits, un périmètre fermé, 16 immeubles fouillés de fond en comble et des caméras analysant chaque mouvements, à chacune des fenêtres. L’attaque allait être rapide et sanguinaire. Haeg savait d’or et déjà qu’elle ne pouvait pas échouer pendant les 6 premières phases, et Anderson le savait aussi pertinemment. Il avait voulut attaquer l’Inquisition. Il avait réussit pendant un temps car il avait été discret. Mais il avait finit par s’en prendre à Haeg Ponak, et avait échoué. Aujourd’hui, il était grand temps de rendre des comptes. Il avait déjà perdu, Haeg l’avait forcé à un affront de face, une guerre ouverte contre l’Inquisition. Il ne pouvait désormais plus se cacher. Il savait déjà qu’il ne résisterait jamais à une attaque de grande envergure de l’Inquisition. Ils étaient plus nombreux, plus entraînés, et avaient des Cerbers, ces surhommes transformés qui changeaient toute la donne dans un conflit.

Là où le danger était présent serait lors de la septième et dernière phase. Haeg Ponak devrait alors lui-même agir et accomplir un duel à mort contre cet homme. Aucun des deux n’avait de pouvoirs. Aucun des deux n’aurait d’avantage. Et les deux hommes se connaissaient à présent l’un l’autre sur le bout des ongles. Anderson ne fuirait pas. Il resterait à son bureau du treizième, Haeg en était certain.

Ils entrèrent tous ensemble dans le hall d’entrée. Haeg choisit ce moment pour mettre ses lunettes de soleil, ce qui correspondait au lancement de la troisième phase. La prise de pouvoir au rez-de-chaussée. Après ça, Haeg ne bougea plus un cil. L’attaque fut d’une violence exceptionnelle. Mais que pouvaient des hommes avec de vulgaires revolvers face à des Cerbers, à des murs de glace, de titane, à des déluges de feux et des explosions de supernova ?

Il faut 3,57 secondes pour qu’un e-mail fasse le tour du monde. Il fallut moins de temps à l’équipe d’Haeg pour faire assez de morts pour remplir deux fois la rubrique des décès mensuels du Tyral Times. Haeg pu enfin enlever ses lunettes de soleil, il n'avait grâce à elle même pas eu besoin de plisser les yeux devant ce feu d'artifice intérieur.

La guerre dura en tout une vingtaine de minutes supplémentaire après ce premier coup de feu. Des hommes arrivaient partout dans les cages d'escaliers, des salles d'à côtés, des salles de l'étage supérieur. Les coups de feux et les éclairs fusaient, les décibels grimpaient les échelons à un vitesse affolante, le spectacle vu de l'extérieur devait être assez inhabituel.

Phases 3 et 4 terminées.

Il était grand temps de monter. Ils prirent la cage d'escalier dégagée par l'équipe de diversion. Ils entendirent plus haut des bruits de combat, ainsi qu'une vitre qui se brisait. Ils commencèrent l'ascension. Ils retrouvèrent l'équipe de diversion au neuvième étage. Ils n'étaient plus que trois, mais se battaient comme des diables en furie. Les Cerbers vinrent en renfort. Et les hommes d'Anderson ne purent plus rien faire. Haeg vit qu'Amosis et Febay étaient mal en point, mais avant qu'il n'ai pu demander des secours, Febay avait réparé son bras. Le tissus déchiré et taché de sang ne laissait plus apparaître qu'une simple cicatrice. Amosis, lui, était touché à l'épaule gauche et à la jambe droite. Apparament, la blessure à l'épaule commençait à se faire vieille, le sang étant déjà sec sur le morceau de chemise qui servait de garot à la blessure. Cette dernière, vu son état, aurait empêché nombre considérable de soldats de l'Inquisition de combattre, mais elle ne semblait pas gêner Amosis. La blessure à la jambe, en revanche, venait d'être infligé, et le défenseur s'était visiblement écroulé sur le sol juste après, soutenu uniquement à présent par sa jambe gauche.

L'homme voulait certainement plus faire preuve de courage que de véritable sérieux car il tenta tout de même de se relever en agrippant la rambarde. Il se hissa tant bien que mal et tendit son revolver au dessus lui pour viser ses ennemis. Il tremblait fortement mais il eut le temps de faire deux morts avant de se prendre une balle sur le côté de sa gorge et de s'écrouler, tout ensouriant de plus belle, certainement fier de pouvoir mourir ici. Febay courut vers lui et apposa directement sa main sur la gorge pour stopper l'effusion de sang, puis il la guérit en quelques secondes. Il soigna ensuite en partit la jambe d'Amosis, ainsi que son épaules, pour que ses blessures ne soient pas mortelles. Il tituba ensuite dans un coin, s'assit en s'adossant contre un mur, où il décida de s'endormir. Il en avait assez fait, désormais, les troupes d'Haeg allaient prendre le relai.

Opilion se releva et hurla de rage, s'apprêtant sur le champs de retourner au combat, malgré tout les forces et le sang qu'il avait perdu. Il tremblait toujours énormément et était visiblement décidé à mourir ici. Haeg posa sa main sur son épaule et lui souffla à l'oreille.


« Beau boulot soldat. Maintenant, arrête, Amosis, on s'occupe du reste.
- Hors de question... Marmonna le défenseur.
- Ce n'est pas une question bonhomme, c'est un ordre. »


Sur ces mots, il lui infligea un coup de point sur la tempe tellement fortement que l'homme s'écroula sur le côté et s'évanouit. Les hommes d'Haeg le regardaient bizarrement. Jeff sourit mais ne dit rien. Il n'avait pas encore reçut de blessure et il décida aussi de stopper le combat, plus rien ne le poussait à aider l'Inquisition.

« Quelqu'un d'autre veut tester une insubordination ? ! Non ? Alors allez tous vous battre et que ces chiens meurent avant qu'on meure tous ici de décomposition ! »

Dix minutes plus tard, ils atteignaient le 13ème étage. 5ème étape terminée. Haeg entra le premier dans le couloir totalement vide, puis il passa une porte, ordonnant au reste des troupes de rester derrière lui, dans le couloir. La salle dans laquelle il était entré était un véritable boomker. Des tourelles auto-défensives partout, plusieurs dizaines de soldats sur armés braquant tous la même petite porte, des mines, des pièges. Haeg continua d'avancer, normalement, sans crainte ni peur, comme s'il était un simple invité.

Et on le laissa passer. Il traversa la salle d'un pas calme jusqu'à la porte du bureau d'Anderson. L'étape 6 s'était passé sans encombre. Haeg s'était vu activer son champs de force de protection et faire exploser à grand coups de grenades, de mines, et de gaz asphyxiant la totalité de cette salle, mais manifestement, les hommes d'Anderson avaient comprit la leçon, et savaient déjà que seul leur chef pouvait faire quelque chose contre ce démon.

Une gradée lui dit d'une voix calme et claire :
« Veuillez entrer, Monsieur Smith, Monsieur Anderson vous attends à l'intérieur. ». Il ne pu s'empêcher de lui répondre : « Merci, Trinity. »

Nul ne sut jamais ce qui se passa dans cette salle pendant les trois heures qui suivirent, mais beaucoup de Tyraliens se souviendront longtemps des images filmées par Labal'Hans qui passèrent tard dans la nuit. Haeg Ponak, sortant d'un pas décidé dans le couloir vide où l'attendaient une partie de ses troupes, et qui ne daigna répondre au présentateur qu'une seule et simple phrase : « Notre adversaire a abdiqué. ».

Lorsque l'on fouilla plus tard le bureau, où régnait après la rencontre une brume irréelle et étrange, on ne trouva nulle trace de combat, nulle trace de corps, nulle trace de passage secret. Ce qui s'est passé ce jour là dans cette salle reste désormais un mystère irrésolu pour beaucoup de citoyens Tyraliens, et dont la clé est possédée par le seul des deux hommes encore en vie : Le désormais tout puissant Chef de l'Inquisition.

_________________






" Toute époque riche en discordes et en dangers de toutes sortes semble donner naissance à un dirigeant fait spécialement pour elle, un géant politique dont l'absence, rétrospectivement, serait inconcevable au moment d'écrire l'histoire de cette période. "
avatar
Haeg Ponak
Admin - Inquisition / Inquisiteur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Quelques gadgets à la pointe de la technologie.
Âge: 37
Emploi: Chef de l'Inquisition

Voir le profil de l'utilisateur http://juleffel.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 15.02.09 1:07

Alors qu'Amosis allait mourir dignement en compagnie de Febay, Jeff vint leur porter secours. Il allait réellement croire que la mort lui était impossible. Personne ne le laisserait mourir tranquillement.

Toutefois, malgré ce secours incongru, les hordes étaient innombrables. Amosis fut blessé deux fois consécutives, dont une fois au cou. Cette fois, c'était la bonne. Il allait mourir, enfin.

Et bah non, Febay accouru à son côté et le soigna. Comment s'y était-il prit ? Il ne savait pas. Tout ce dont il était certain, c'est qu'il était encore en vie.

Il allait se jeter sur les cohortes de soldats d'Anderson lorsqu'Haeg entra en personne. Il ordonna au groupe de diversion de stopper les hostilités. Cet ordre était légitime, et parfaitement bienvenu, mais il signifiait l'extermination totale de toutes les chances d'Amosis de mourir en héros lors de l'affrontement le plus médiatisé de la planète à l'heure actuelle.

Il fut mis sur le banc de touche avec force, puis se résigna à les laisser partir. Il se releva, il n'avait plus rien à faire ici. Il était éxténué, preuve incontestable qu'il était encore vivant. Il se dirigea vers la sortie de l'immeuble. Il comptait retourner au Qg, faire un bref rapport.


[dsl court mais pas le temps avec les bacs blancs...]

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="https://redcdn.net/ihimizer/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Febay Karston le 15.02.09 21:30

[Rapidement...]

Febay sourit, heureux d’apprendre le retour de son ami en ville. Cela faisait à présent 4 ans qu’ils ne s’étaient pas vus et l’Ellipsis avait choisit exactement le bon moment, et le bon endroit, pour faire son grand retours. Febay sentit son sang se réchauffer et une force nouvelle agiter ses muscles, nul ne parviendrait à les arrêter à présent.

« Si tu savais comme c’est triste de plus avoir personne pour te faire chier à t’appeler pour un service quand t’es en train de pioncer ! »

Après avoir repoussé leurs adversaires dans le couloir et les avoir arrosé abondamment de balles, Amosis commença à placer les pièges dans le couloir à côté de l’escalier pendant que Febay cherchait une arme potable et avec des munitions sur les cadavres. Il retourna ensuite avec les autres dans la cage de l’escalier avant qu’Amosis actionne le champ de force bloquant totalement l’entrée. Avec l’aide de Jeff, l’ascension fut moins fastidieuse et ils purent prendre deux étages supplémentaires en un rien de temps.

Ils étaient au neuvième lorsque les troupes Inquisitrices arrivèrent, Febay, en 9 étages, n’avait reçu qu’une blessure, de même qu’Amosis. Il tenta de se soigner comme il s’était entraîné à le faire pendant 4 ans, après chaque combat de rue, et il y parvint assez facilement. Cependant, Amosis reçut dans le même temps deux blessures, dont une fort dangereuse.. Et une mortelle. Febay se leva donc et décida d’aller l’aider. Après avoir vu le futur, il avait décidé pour des raisons personnelles d’axer un maximum son entraînement sur le soin d’autrui, cependant cela restait nettement plus difficile.

Il s’accroupit donc à côté du Défenseur et commença à soigner ses plaies, s’arrêtant lorsqu’il savait qu’il allait atteindre sa limite. Pendant ces quatre ans, il avait non seulement apprit à utilisé son pouvoir, mais avait lu de très nombreux livres de médecine, pour connaître les organes, leur fonctionnement, pour savoir comment diriger les étincelles de vie qui émanait de lui et comment réparer les organes qu’il voyait en pensée lorsqu’il touchait un corps, ainsi que pour savoir quels blessures soigner en premier lieu pour sauver les fonctions vitales. A présent, il était presque assez instruit pour soigner n’importe quel blessé sans l’aide de ses pouvoirs, mais ceux-ci ci avaient le double avantage d’être à la fois nettement plus pratiques à transporter, et beaucoup plus efficaces qu’une médecine basique de premiers secours.

Une fois Amosis suffisamment soigné pour qu’il n’ait plus de risque de mourir ou de perdre le fonctionnement d’un de ses membre, Febay s’arrêta donc, juste avant d’atteindre sa limite qu’il connaissait sur le bout des doigts : l’évanouissement. Il tituba jusqu’à un mur, s’assit, et se reposa tranquillement, nullement troublé par les bruits du combat dans l’état de fatigue où il était. Il espéra vaguement que Jeff le fasse transporter en lieu sûr, avec tout ces Inquisiteurs qui traînaient, il n’était pas certain de sortir entier de sa sieste…
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 19.02.09 13:16

[Rapidement moi aussi]


Les trois ‘‘gaillards’’ étaient repartit, une nouvelle énergie leurs couraient dans les veines… Malgré les apparences, Jeff était plutôt fatigué, moins de 36 heures auparavant il tuait un Don, et seul deux ou trois heures de sommeil dans l’avion le séparait de ce moment là.

Pourtant, devant la puissance conjointe des lames et poing d’Amosis, des balles et missile à hématome de Febay et des bourrasques et coup de Jeff, aucun ennemi ne fît bien long feu. Les cadavres et les corps assommé des précédents, jonché le sol et était piétiné sans ménagement par les combattants s’occupant des suivants.

Malgré la concentration du combat, les deux anciens coéquipiers ne purent s’empêcher de s’épier, pour voir les progrès de l’autre. Quelques répliques cinglantes fusèrent, rendant à cette bataille toute l’ironie de combattre aux cotés d’un Défenseur, pour assoir la supériorité d’un Inquisiteur…

Finalement les ‘‘alliés’’ prirent 9 étages, sûrement bien plus que les plans du plus fou des Inquisiteurs n’aurait put imaginer. Et c’est ici que les troupes Inquisiteurs les rejoignirent. Jeff, n’avait put participer qu’au deux derniers étages, et n’était pas blessé.

L’Ellipsis eut le droit à un spectacle étonnant, d’abord Febay qui soignait Amosis avant de s’effondrer, et Haeg Ponak qui s’agenouillait près du Défenseur pour l’assommer… Pendant toute la scène, Jeff ne put s’empêcher de concentrer subtilement de l’air dans son poing, juste au cas où…

Mais finalement le chef Inquisiteur repartit avec la majorité des soldats, ne laissant ici que quelques hommes. Le convoc-nature décida de rester là un moment, laissant Febay se reposer, pour écouter à la radio des soldats ce qu’il se passait plus haut. Moins d’un quart d’heure après le départ d’Haeg, Jeff vit Amosis se relever et partir… L’Ellipsis devait pourtant avoir une sérieuse discussion avec lui, mais ce ne devait pas être le bon moment, il décida de le laisser se reposer avant toute discussion, ils n’étaient plus à une semaine près.

Finalement le message tomba. ‘‘Anderson est mort.’’ Jeff, bien loin de se réjouir, se releva… N’avaient-ils pas fait une erreur ? Offrir Tyral à un autre Inquisiteur… Seul le temps le dira, et du temps ils en manqueraient sûrement. Jeff souleva Febay encore profondément endormi, et le posa sur son épaule, la tête vers l’arrière, avant de partir. L’endroit n’était plus sûr, la brève alliance formé pour tuer Anderson n’avait plus lieu d’être…

_________________
Jeff Ollon se goinfre de Meuporg! Et toi à quoi tu joues?

avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dernier bastion. [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum