Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

 :: Seedorp :: L'aéroport

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 18.06.08 13:49

Febay ne put s’empêcher d’être reconnaissant envers Amosis qui venait d’accomplir un geste héroïque en manquant de se sacrifier pour sa survie, à lui, Febay Karston, et qui s’était manifestement fait blessé à cause de cela, comme l’indiquait clairement la teinte rougeâtre que prenait l’eau.

Febay attrapa la capsule en plein vol, mais d’un geste si maladroit qu’il manquât de peu de la manquer et de la laisser tomber dans l’eau. Il venait de voir Amosis en avaler une identique, et il s’empressa donc de l’imiter.


« Merci d’ton aide Brunie ! »

Après avoir ainsi remercié Jeff de son aide non négligeable, il tenta de regarder dans l’eau pour repérer où allait réapparaître le golem, s’il réapparaissait. Malheureusement, l’eau sale, noire, teinté de rouge à cause du sang d’Amosis ne permettait pas de bien voir, surtout que le courant les avait peu à peu amenés à une dizaines de mètres du bords de la plage, et que la profondeur de l’eau sur la plage de cette île augmentait singulièrement vite. Il prit une longue inspiration.

Et plongea.

En ouvrant les yeux sous l’eau, il sentit le sel et l’eau lui piquer les yeux, mais il les garda ouvert. Quelle que fut son irritation, il ne pouvait se passer de sa vue, aussi brouillée soit elle. Il voyait des formes vagues, dépourvues de contours, des couleurs. Il entendait des sons étranges et vagues. Il avait l’impression d’être dans un autre univers. La surface de l’eau au dessus de lui brillait singulièrement de milliers de paillettes, éclairée par les lointaines lumières de la ville.

Il vit quelque chose bouger au fond de l’eau. Aussitôt il se saisit d’un canif bien aiguisé qu’il avait à sa ceinture. Le combat allait se faire au couteau. L’autre serait sans arme et sans respiration. A part la fatigue évidente de Febay, il avait l’avantage. Il se dirigea dans la direction supposée du golem.

Le combat s’engagea.

Ce fut un entremêlement de corps. Ce fut des coups de dagues donnés à l’aveuglette. Ce fut des tentatives d’étranglement fréquente qui glissaient, maladroite, dans l’eau vaseuse. Ce fut des coups de poings ralentis par l’épaisseur de l’eau. Ce fut des cris de douleurs sourds lâchés à la volée. Ce fut un combat acharné qui dura des minutes entières. Ce fut une respiration a moitié coupée. Ce fut de l’oxygène en défaut dans les poumons des combattants. Ce fut une dague qui sans cesse changeait de main, au fur et à mesure que les adversaires se l’arrachaient. Ce fut une lame de métal transperçant un cœur encore chaud. Ce fut un froid glacial dans un océan gelé. Ce fut une mort digne de quelqu’un qui avait vaillamment combattu l’Inquisition, et qui du statut de Cerber était passé au statut d’Ellipsis, puis au statut de Revenant, puis au statut de cadavre. Le golem venait de mourir, et c’est son corps sans vie qui remonta à la surface, alors que Febay, épuisé, recrachait ses dernière bulles d’air. La capsule lui avait fait retrouver des forces durant le combat, mais elles n’avaient pas été suffisantes.

Il sombra.


[Z'avez intérêt à me sauver !! xD]
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 18.06.08 15:01

Il sombra.

Et même plus. Ils sombrèrent.

La pression de l'eau harcelait ses oreilles, les bouchant jusqu'au tympan. Elles claquaient sourdement, comme si elles hurlaient une plainte interminable, cadencée par un rythme saccadée. La lumière du soleil, intensifiée par la surface de l'eau, si compacte, brûlait son iris, toujours aussi noire. Les paupières se fermèrent instinctivement, écrasant les grains de sel microscopiques sur sa rétine, la brûlant de plus bel. Les narines soufflaient bruyamment, générant des bulles avec le peu d'air qui lui restait dans ses poumons meurtris. Même dans l'inconscient, il tentait de minimiser sa douleur, et soufflait encore et encore pour vider ses sinus rongés par le chlorure de sodium. Son corps tout entier perdait ses repères, entourait de plus en plus par une aura rougeâtre. Enfin, la bouche s'ouvrit, à la recherche d'une bouffée d'air qui ne vint jamais. L'eau de mer mêlée à son propre sang entama sa course effrénée dans l'œsophage d'une victime de la guerre.

Un gigantesque éclaboussement vint troubler le silence morbide d'une fin tragique. Les projections d'eau atteignirent jusqu'à deux mètres, tellement leur origine était violente. La silhouette était recourbé, crachant, suffoquant, tentant imperceptiblement de se maintenir debout, les cuisses dans l'eau. Amosis venait de survivre.

La poudre venait d'agir. Enfin. Elle avait mis du temps car depuis prêt de quatorze jours, il ne faisait qu'en consommer, survivant encore et toujours à travers son destin.

Ses yeux rageur, pigmentés par des vaisseaux rouge autour de sa pupille noir, étaient inquiétants. Ils posèrent leur regard sur une silhouette sombre au fond de l'eau, à quelques mètres de là. Il courut tant bien que mal, jusqu'à ce que la profondeur soit conséquente. il plongea ensuite, et ressorti un Febay Karston mourant. Ou pire, déjà mort.

Il s'empressa de le ramener sur la plage. Sans réfléchir, il opéra à des soins mineures, mais suffisamment conséquents. Le massage cardiaque, alterné avec du bouche à bouche. Febay ne devait pas mourir, pas maintenant.

Des filets d'eau salée mélangé à de la salive jaillir de la bouche de l'ancien cerber, pour venir s'écraser sur le visage épuisée d'Amosis. L'aspect écœurant de la scène eut comme effet de lui mettre du baume au cœur.

Tandis que son allié tentait de reprendre le contrôle de lui-même, Amosis marcha gauchement jusqu'à Jeff. Avant de parler, il se mit à rire. D'un rire chaleureux.

"On a réussi !"

Sur ces mots il salua son allié éphémère et entama sa démarche vers l'aéroport, où tout allait se jouer.

"N'oublie pas la femme !" , lança-t-il à Jeff avec un ton indifférent inadapté, bien caractéristique d'un héros de son gabarit.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="http://img4.imageshack.us/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 18.06.08 16:35

Jeff avait assisté, comme un spectateur impuissant, à la mort du golem et le sauvetage de Febay. Amosis était partit, une bonne idée surement, car leur alliance éphémère était morte en même temps que le monstre de sable.

Febay était sur le sable, encore évanouit. Jeff s’approcha de lui, il lui restait encore 3 sachets de poudre. Il en ouvrit un et fit avaler la poudre à Febay. Febay serait sur pied dans moins de 15 minutes. Il fallait s’occuper de Meggan maintenant. Jeff regarda au loin pour retrouver la pierre sur laquelle, elle était grimpée. Il fut surpris de la voir en train de se débattre avec un autre homme. Jeff s’en voulu de ne pas l’avoir vu plus tôt, il était là sur la plage à attendre, pendant qu’elle exténué était encore en train de se battre.

Jeff plongea dans l’eau, laissant Febay seul sur la plage, et nagea le plus vite possible jusqu’à Meggan. Plus il approchait, plus il entendait ses cris. Comment les trois hommes avaient-ils fait pour ne pas l’entendre ? L’un d’eux aurait put facilement lui venir en aide pendant que les autres s’occupaient du golem.

Jeff arriva rapidement au niveau des pierres, et lança une bourrasque dans l’eau pour se propulser à 1m50 environ du niveau de la mer. Une fois dans les airs, il lança une deuxième bourrasque sur son nouvel ennemi.

« - Lâche-la !! s’écria t-il. »

L’ennemi fut propulsé 3 mètres plus loin dans l’eau. Jeff atterrissa sur la pierre où se trouvait Meggan. Il sortit un sachet de poudre et lui tendit en disant :

« - Avale cette poudre, elle te soignera. »

Aussitôt la poudre donné à Meggan, Jeff rechercha l’ennemi. Il avait regrimpé sur une autre pierre à quelques mètres. L’homme était plutôt grand et musclé, il portait sur le torse la marque des Revenants. Jeff pensa alors qu’il devait avoir un pouvoir, mais il ne prévoyait pas de lui laissant le temps de s’en servir. Jeff sauta de la pierre en direction de l’ennemi et lui envoyant un enchainement de trois petites bourrasques, que l’ennemi esquiva, avant d’atterrir sur la pierre de l’ennemi.

Au vue du matériel de communication dont disposé ce soldat, il devait être une unité chargée de surveillé la mer et prévenir en cas de débarquement. Jeff remarqua, maintenant qu’il était proche de l’ennemi, un détail intéressant, l’homme avait des pupilles rouge foncé. Au vu de ces différentes informations, Jeff conclu que le pouvoir de cet homme devait être un pouvoir d’observation, tel qu’une vision nocturne ou plus lointaine. Ce pouvoir était donc inoffensif, il était au combat comme un homme classique, ce qui facilita grandement la tâche de Jeff. L’homme frustrait de ne pas combattre comme le reste de son régiment avait du prendre du plaisir à saisir une occasion inespéré de tué une Ellipsis déjà blessé, et Jeff le haïssait pour sa. Jeff allait le tuer, il ne laisserait pas la vie à un tel homme. Le combat ne fut pas difficile, Jeff esquivait les coups grâce aux mouvements de l’air et frappait avec ses points et ses bourrasques. Il saisi finalement une lame à la ceinture de son adversaire et lui trancha la gorge d’un coup sec. Jeff aspergé par le sang de la jugulaire ainsi tranché, pensa qu’il avait décidément bien changé pendant cette guerre.

Meggan et lui retournèrent sur la plage, où Febay avait repris conscience. Les trois Ellipsis étaient en bonne forme, grâce à l’action de la poudre, et Jeff en avait encore un sachet, celui qu’il avait destiné à Amosis, qui était parti avant qu’il n’ai eu le temps de lui donner.

L’un des plus grand combat de leur vie était fini, mais la guerre, elle faisait toujours rage à quelques centaines de mètre d’ici. Ils leurs fallait trouver un moyen de l’arrêter maintenant.

« - Est-ce que quelqu’un à une idée ? »
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 18.06.08 21:17

Meggan regardait de loin, la plage ou Amosis,Febay et Jeff essayaient de venir a bout des deux mechant controleurs d'elements xD. Elle etait assise etrangement, les mais en avant, qui la retenait de tombe a l'eau. Soudain, elle senti des bras musclé la prendre par derriere. Ses mains etaient inutilement coinses devant elle. L'homme descendit du rocher sans se preocuper qu'elle se cogne contre la paroie rocheuse. Il la deposa quelques insants dans l'eau et la repris par les cheveux d'une main, et par le cou de l'autre main. Il voulais apparement la tuer en letranglant ou en lui cassant le coup, chose qui lui serais facile de faire avec un coup si fragile. Elle criait comme elle pouvait, se debattait, et dans un etat de panique pareil, inutile meme d'essayer de se servir de ses pouvoirs. Les larmes lui montaient aux yeux a cause de la douleur.

-Alors ma jolie, on n'aide pas ses petits copain? C'est domage pour toi parce que tu est venue directement vers moi.

Meggan crachait du sang et mennacais bien de mourir etouffee par son propre sang. L'homme relacha legerement sa prise pour regarder derriere, et la tete de Meggan glissa de ses mains. Elle s'ecroula sur une pierre plate, a un ou deux metre plus bas d'ou ils etait quelques secondes plus tot. En meme temps, l'homme avait ete propulsé beaucoup plus loin. Meggan n'avait pas entendue le cris de jeff et se demendait si c'etait un ennemi ou un allier qui vennait de la sauver. Elle ne pouvait maintenant ni parler ni crier, sa gorge trop meurtrie pour cela. Elle avala de l'eau sllee se qui ne lui fit pas du tout de bien. Elle vit finallement jeff qui lui lanca un petit sachet de poudre verte. Comment pourait-elle la guerrir? elle n'en avait aucune idee mais elle avala tout de meme. Quelques instants plus tard, elle sentait la douleur disparaitre et moins de sang lui coulait dans la bouche.

-Merci...Hum Jeff c'est bien ca? Merci beaucoup.

Il remonta aussitot, pour en finir avec l'inconu. et ils repartirent vers la plage. Febay etait etendu sur le sol. Etant prise avec l'homme elle n'avait pas pu voir se qui se passait. Elle se precipita sur lui pour voir s'il respirait encore.

-Qu'est-ce qui lui est arrivé? Et ou est Amosis? Febay ca va? Tu m'entend?

Frustrée elle se releva, et remarqua que sa jambe etait intacte. La poudre verte etait vraiment magique! Elle lanca un regard a Febay puis a Jeff. Elle esperait que febay ai aussi eu un peu de poudre verte. Jeff demenda si quelqu'un avait un idee. Un idee il en fallait bien une pour stopper se massacre!
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 18.06.08 22:53

Febay sentit des mains sur sa poitrine, des lèvres sur les siennes (Hmmm... xD). Tout était flou, tou était lointain. Il avait l'impression de se perdre dans un autre monde où tout n'est que rêve et néant, où la matière même disparaît derrière des forces plus grandes encore. Il avait l'impression de mourir, tout simplement, de sombrer. Puis, peu à peu, il sentit son esprit lui revenir, comme s'il faisait brusquement marche arrière., rebroussant chemin car une faible corde le reliait encore à la réalité..

Il émergea. Crachant de l'eau salée qui dégoulina sur ses lèvres. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il vit Amosis s'en aller. C'était certainement lui qui l'avait sauvé. Il n'avait peut-être pas un si mauvais fond, finalement. Et il s'en allait au moment même où Febay allait pouvoir lui parler.

Febay remarqua aussi Jeff qui se tenait non loin de lui. Puis celui-ci partit à son tour. Tout foutait l'camp (Vive l'expression lol). Febay s'allongea un moment, la tête sur le sable, et regarda les étoiles. (Ouai Amo, il fait encore nuit tant qu'on a pas vu l'aube, non mais oh, c'toi qui l'a voulu en plus ^^) Il lui semblait qu'elles dansaient étrangement devant ses yeux. Enfin, la poudre continua son effet progressif et Febay récupéra le reste de son énergie. Il se releva en position assise et regarda au large. Son regard fixa un moment le fameux bateau de pêche, avant de se tourner vers le rocher de Meggan. Il vit alors celle-ci en bas du rocher, et leva le regard juste à temps pour voir Jeff se faire éclaboussé par une fontaine sanguine.
Febay ferma les yeux, choqué, et se recoucha sur le sol, évanoui. [xD] Il entendit vaguement quelqu'un l'appeler, puis quelques minutes plus tard, il sortit de son coma.

Ouvrir les yeux et se lever ne fut qu'une seule et même action. Il vit alors Meggan et Jeff qui se tenaient près de lui. Il leur parla avec tout le calme dont il était capable en des temps si troublés.

" Bien. Nous devons arrêter cette guerre. Je suppose que vous êtes tous d'accord avec moi. Cependant, je ne voit pour ça qu'un moyen. Éliminer un à un tout les manges songes. Or ces manges songes sont de redoutables adversaires, comme l'a remarqué Meggan à son insu. Même à nous trois, je ne vois pas comment nous pourrions les vaincre. Le mieux serait de rejoindre les défenseurs, ensemble, nous pouvons faire quelque chose. "

Il s'éloigna de quelques pas et s'accroupit. Il prit un peu de sable qu'il laissa glisser lentement entre ses doigts, alors qu'il regardait tristement l'horizon. Il pensait en même temps à ce qu'il était en train de leur demander. S'allier à des défenseurs, leurs ennemis. Et continuer cette guerre meurtrière, alors qu'ils en avaient déjà assez.

" Bien sûr, si vous ne vous sentez pas suffisamment "d'attaque" pour cela, nous pouvons aussi sortir de la zone. Mais des deux choses, je ne sois pas sûr que ce soit la plus facile. Toutes les issues sont gardées, et l'aéroport est en piteux état... "

Un immense explosion retentit à environ 300 mètres d'eux. Un immeuble venait de recevoir un missile sur son flanc. Environ trois étages étaient complètement dévastés. Voila qui venait de leur rappeler l'horreur de la guerre, qui continuait malgré eux.

" Nous ferions mieux de déguerpir d'ici en tout cas. L'immeuble, rongé par les flammes, risque de s'écrouler d'un instant à l'autre, et vu sa taille, je ne vous raconte pas l'onde de choc... "
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 19.06.08 16:07


Découvrez Nujabes!


Amosis se retourna. Un instant, il voulut faire demi-tour. Il se résigna, ils ne voulaient pas de lui.

Cette pensée le fit frissonner.


~~

Febay Karston et Amosis Opilion: une amitié... difficile.

"On ne refuse jamais une aide franche d'un nouvel allié..."
Ce fut les premières paroles d’un Febay encore douteux. Les premières paroles qui précédaient une moquerie des plus plaisante. Une moquerie qui portait spécialement sur sa tenue, si complète soit-elle. S’ensuivit juste après leur premier défi. Une cigarette coupée à distance par Amosis pour impressionner, des répliques piquantes de Febay dans le but de le pousser à bout. Leur première rencontre peut se résumé en un débat traitant du textile militaire.
D’un instant à l’autre, ils étaient réconcilié. Des excuses chaleureuses suivi d’un échange convivial de cigarette marqua cette nouvelle amitié.
Leur première alliance fut lorsqu’une mange-songe en détresse usa de ses pouvoirs à l’aveuglette. Ils n’hésitèrent pas une seconde à lui faire ravaler son erreur, la taillant de répliques cinglantes.

*Le décor changea dans la tête d’Amosis. Des égouts piteux vinrent remplacer le somptueux boulevard aéranien.*

"Reste dans mon sillage, sinon tu vas te faire bobo..."
" Je passe devant, tu risquerais de glisser. "

Un nouvel enchaînement de répliques, chacun consciencieux de la survie de l’autre.
S’ensuivit peu après une scène de ménage. Amosis avait exécuté deux innocents et s’était moqué de la façon dont Febay fuyait. Celui avait réussi à monter le groupe d’ellipsis contre lui pour se venger, et Amosis ne put s’en sortir qu’en sauvant la vie d’Alek. À ce moment, les deux rivaux faillirent en venir aux mains, mais ça ne se fit jamais, tellement leur lien était intense.

*Nouveau changement de décor. Le souvenir de la plage de Seedorp se superposa sur la plage elle-même, reculant la lune pour faire correspondre le temps.*

Amosis, toujours à contre sens, mis à bat le plan ingénieux de Febay. Première envie de meurtre. Pour rattraper son erreur, il fit pire, et envoya un second ennemi sur la mange-songe précédemment citée. Deuxième envie de meurtre. Leur retrouvaille partait mal, comme à chaque fois. Finalement, ils s’allièrent et établir un travail d’équipe imbattable.

*Le décor bougea. Amosis se vit, au dessus de Febay, allongé sur la plage.*

Une réanimation sensuelle. Rien d’autre à dire.

~~

Une larme salée ruissela sur la joue d’Amosis, pour venir se fracasser dans l’encoignure de sa bouche, juste à l’entre lèvre. Il repartit, tournant le dos à cet homme qui lui donna tant.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="http://img4.imageshack.us/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 20.06.08 2:14

Hj: xD jai pas besoin de repeter je crois ^^

Meggan reflechissait. Tuer tous les manges-songes...Tous les manges songe sa l'incluait elle meme. Elle savait que lorsque ses allier parlaient de "tout" les manges songes, ils ne pensaient pas a elle, mais il etait etrange de penser qu'elle devait tuer ses semblables pour sauver ceux qui la prennaient pour un monstre et pour ceux qui etaient alliés avec l'homme de sable , celui qui controlait le feu, et celui qui l'avait presque tué en l'etranglant sur les rochers, sans compter l'inconu qui lui avait lancer l'engin de metal empoisoné sur la jambe. Le visage impassible, elle regardait l'etendue du desastre, et elle pouvait voir au loin Amosis s'avencer derectement sur lui. Elle se retourna vers Jeff qui lui aussi semblait reflechir a ce qu'il convennait de faire. Une enorme explosion se fit entendre . Trois etage menacaient de s'ecrouller. Febay cria qu'ils devaient courrir. Meggan ne se fit pas prier et couru de dos a l'imeuble , le plus loins possible. Elle couru assez longtemps, puis, lorsqu'elle jugea qu'ils etaient assez loin, elle s'arreta, essouflée. Elle dit a febay qui l'avait suivi (bah c'est ton idee alors jvois pas pourquoi t'aurais pas suivi)

-Si tu veux tuer les manges songes, alors je peux t'aider. Je veux t'aider. Je sais ou ils sont.

Ils n'etaient pas tres difficile a trouver. Meggan n'avait qua se conscentrer, comme elle le faisait lorsqu'elle voulait entendre les pensée de quelqu'un, mais en pensant a personne en particuler. Elle percevait alors plein d'ondes qui vennait, elle en etait sur, des manges songe.

-Il y en a un groupe d'environ dix personnes pres de l'entrée de l'aeroport, et les autres sont seuls, ou en groupe de deux. Ceux la sont plus difficile a reperer. Il y en a de tres puissants. Beaucoup plus puissants que moi! Je ne sais meme pas si mon pouvoir de migraine (migraine Lloyd xD) pourait les affecter.

Elle etait atristé de se sentir a nouveau faible. Faible lorsqu'elle se comparait a a peu pres nimporte qui. Cela ne lui ressemblait pas d'ailleurs. C'etait normalement une femme qui ne vivait que pour le plaisir, les fetes et les amis, et voila qu'a cause d'une guerre elle etait porbablement l'une des femme les plus deprimée du monde.

:pas le temps de corriger jeuh m'envais!!

Commentaire d'Amo :
XD... pauvre meggy, te sent pas faible hein... Mais court quand même on sait jamais... XD
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 20.06.08 18:45

Tous étaient d’accord. La prochaine cible était les manges-songes. Même si les tuer n’arrêterai pas la guerre, leurs morts simplifierons grandement les choses. Les moins fanatiques arrêterons le combats, et les bataillons seront beaucoup moins organisé et beaucoup plus manipulable. Mais l’idée de Febay, de s’allier avec les défenseurs, n’était pas acceptable pour Jeff. Les défenseurs sont ses ennemis, ils lui ont causé beaucoup de problèmes dans le passé, et il était persuadé qu’une fois le travail finit, ils leurs tendraient un piège. Le seul défenseur en qui ils pouvaient avoir un minimum de confiance était Amosis, mais celui-ci était parti, justement pour ne pas devoir à les combattre. Jeff exposa son problème et après une courte discussion, les 2 autres ellispsis furent d’accord avec lui.

Ils leurs fallait donc une idée d’attaque contre les manges-songes, les trois ellipsis réfléchissaient sur la route pour le champ de bataille. Jeff eut alors une idée. Bien que simple elle devrait marcher. Il l’exposa à ses amis.

« Les manges-songes ont un contrôle quasi-total des êtres vivants, par contre ils ne peuvent rien faire contre des machines ! »

Jeff demanda alors à Meggan de repérer un mange-songe de faible niveau. Elle en trouva un sur le toit d’un immeuble.

*Parfait !* pensa Jeff

« Suivaient moi, vite ! » dit-il alors


Jeff les emmena prés de l’immeuble dans lequel il s’était réfugié après la destruction des épées de Febay. Comme il le pensait, le médecin était toujours là, mais plus encore, il s’était monté ici un vrai hôpital de fortune. C’était effectivement le lieu parfait pour sa, assez loin du combat pour ne pas se faire repérer, et assez prés pour pouvoir y retourner une fois soigné. Jeff mena ses compagnons derrière l’immeuble. Il ne leurs avait pas expliqué son idée, et cela les rendaient nerveux.

« Faites moi confiance, leurs dit-il. Attendez moi ici, juste 10 minutes, sa les vaut largement. Enfin si sa marche, ajouta t-il »

Jeff remarqua une fenêtre ouverte, enfin explosée, au 1er étage. Il n’avait jamais fait sa encore, mais il se sentait capable maintenant. Il lança une bourrasque de vent au sol, qui le propulsa à 3m50 du sol. Il s’agrippa au rebord de la fenêtre et rentra dans l’immeuble. Il avança discrètement jusqu’au pallier, d’où il pouvait observer la grande salle au rez-de-chaussée qui servait d’hôpital. Jeff remarqua que pour plus d’aisance, le médecin avait pausé le reste de son matériel vers le sac, maintenant presque vide, où étaient entassés les sachets de poudre. Le médecin alla prendre un sachet et repartit vers les blessés. Jeff descendu rapidement sans faire de bruit et il subtilisa la radio du médecin. Il remonta en vitesse dans l’un des appartements. Il alluma la radio et parla :

« - Ici l’unité médicale, QG m’entendez-vous ? »

Une voix un peu brouillé répondit :

« - Quelle unité médicale, précisé s’il vous plait. »

Jeff sûr de lui engagea alors la conversation :

« - Unité médicale dans l’immeuble à l’ouest de la bataille
-Ok bien reçu, que voulez-vous ?
-Il faudrait m’envoyer deux ou trois hommes supplémentaires, je commence à être surchargé ici.
-OK on vous envoie une unité en jeep
-Non surtout pas ! La jeep serait vite repéré par un groupe de corrompu qui traîne dans le coin.
-OK alors une unité aérienne, il y en a une prés de chez vous, mais elle ne compte plus que le pilote et un seul homme
-Alors le pilote devra rester, il y a une place assez importante pour laisser l’hélico à l’arrière de l’immeuble. »


Jeff priait mentalement que l’opérateur accorde sa demande, cela lui éviterait d’avoir à neutraliser des hommes supplémentaires et permettrait de donner, en quelque sorte, un coup de main au médecin en bas.

« - Requête accepté, unité médicale, mais renvoyer le nous dés que possible. Terminer. »

Jeff n’y croyait pas, sa avait été si simple ! Il descendit remettre la radio en place et sorti par la fenêtre par laquelle il était rentré une dizaine de minute plus tôt. Febay et Meggan s’approchèrent de lui. Febay commençait à lui demander ce qu’il avait foutu pendant tout ce temps. Jeff répondit simplement :

« -J’ai commandé un taxi, Blondie ! »

À ce moment là, un bruit de moteur se fit entendre au dessus d’eux, ils se cachèrent alors dans la ruelle la plus proche. Jeff surveillait l’hélico qui se posait comme il l’avait demandé. Le pilote et le seul homme encore en vie dans cet hélico descendirent, et commencèrent à contourner l’immeuble pour rentrer à l’avant. Il fallait agir maintenant, les hommes se rendraient bientôt compte de la supercherie. Jeff fit signe de le suivre.

« Le taxi est la ! »commenta Jeff devant les regards ébahi de ses compagnons.

Les trois Ellipsis montèrent dans l’hélico, et Jeff se s’assit à la place du pilote.

« -Tu sais conduire sa ? demanda Febay sceptique
-J’ai vu sa à la télé ! répondit Jeff amusé par la tête de Febay »


En réalité Jeff avait suivi un apprentissage rapide sur les simulateurs du QG des Ellipsis. Mais il n’avait conduit un véritable hélico de combat que deux fois, et sur un terrain d’entraînement.

Jeff alluma l’hélico et décolla devant les têtes effrayé, de ses deux amis, qui le faisaient mourir de rire. Jeff vola jusqu’à l’emplacement du mange-songe de faible pouvoir, indiqué par Meggan. Il était toujours là sur le toit d’un immeuble. Trop occupé à contrôler le bataillon de soldat au sol, dont il avait la responsabilité, se qui l’épuisait vu sont faible niveau, il ne voyait pas se qui se passait au dessus de lui. Jeff arma les cannons et envoya un missile en plein sur sa cible. Le mange-songe mourût sur le coup. Les unités corrompues au sol, qui n’était plus contrôlées, avaient perdu leurs sens de l’organisation et du travail d’équipe. Elles perdaient du terrain à vue d’œil face aux soldats Défenseurs.

Jeff vola un peu plus loin pour ne pas être atteint par de quelconques représailles ennemies. Il savait que sont plan avait été efficace uniquement car le mange-songe était de faible pouvoir. Mais maintenant les autres allaient se méfier. Jeff se retourna vers ses partenaires et leurs demanda :

« -On en explose un autre ? »
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 20.06.08 20:38

Amosis continuait de courir. Rassurez-vous, les larmes séchèrent rapidement, et il put reprendre ses fonctions.

Un missile fusa rapidement sur le flanc d'un immeuble. Le choc fut brutal. Les soldats prirent instinctivement du recul. Mais il était trop tard, dans moins d'une minute, l'onde de choc qui serait généré n'allait laissé que très peu de forme vivante aux alentours.


"Repli !", hurla Amosis, cherchant un moyen plus efficace en parallèle.

Les défenseurs apeurés reprirent espoir en revoyant leur chef. C'est à ce moment qu'il s'en voulut de les avoir fait attendre si longtemps.


"Commandant ! Nous détenons l'homme qui vous a transporté dans le désert.
-Amenez-le tout de suite !
-Il est ici-même.
-Très bien !"

Amosis courut vers le prisonnier de guerre. Sans hésiter, il lui tira une balle dans la jambe, et se servit du canon de son arme pour pressait sur la plaie.

"Téléporte l'immeuble !"

Le détenu s'obstinait à refuser. Surement encore sous l'emprise des mange-songes. Amosis empoigna le bras de l'homme et lui rompit chaque os de la main. La souffrance était telle que même celui qui le controlait devait en subir les effets. Cette hypothèse fut validée lorsqu'au moment même où l'immeuble toucha la surface du sol, les ruines ainsi que l'onde disparurent, frolant les soldats d'Amosis.

Le retour héroïque d'Amosis eut un aspect plus que positif sur les défenseurs, qui redoublèrent d'efforts pour faire reculer les corrompus, chacun motivés par leur chef devenu modèle à atteindre.

Tandis que les troupes avançaient disciplinement, Amosis retourna voir ses généraux.

Avant de faire le débriefing, il entendit la radio d'une équipe militaire téléphoner. Il désigna un homme pour prendre l'appel, jugeant qu'il n'avait pas le temps pour cela. Il reconnut quasiment directement la voie du convoc-nature. Curieux de savoir ce qu'ils avaient prévu, il ne les dénoça pas.


« - Unité médicale dans l’immeuble à l’ouest de la bataille
-Ok bien reçu, que voulez-vous ?
-Il faudrait m’envoyer deux ou trois hommes supplémentaires, je commence à être surchargé ici.
-OK on vous envoie une unité en jeep
-Non surtout pas ! La jeep serait vite repéré par un groupe de corrompu qui traîne dans le coin.
-OK alors une unité aérienne, il y en a une prés de chez vous, mais elle ne compte plus que le pilote et un seul homme
-Alors le pilote devra rester, il y a une place assez importante pour laisser l’hélico à l’arrière de l’immeuble. »


Amosis vint saisir le bras du médecin. Il posa un doigt sur sa bouche pour lui faire garder le silence, puis lui adressa un signe de tête affirmatif, lui ordonnant ainsi d'accepter la requête. Devant l'air ébahis de ses acolythes, il se justifia en prétextant un manque cruel de temps.

« - Requête accepté, unité médicale, mais renvoyer le nous dés que possible. Terminer. »

Il emmena ensuite tout ses généraux dans la salle de débriefing temporaire, située à une centaine de mètre du QG. La progression exceptionnel des défenseurs était visible à vue d'oeil. Que fesait les inquisiteurs ?

"Emelinda, j'ai remarqué que ta poudre courait les rues ! Restreint la fabrication, où tu risque d'y rester. Désormais, seul les généraux défenserus y auront accès, en l'occurence: nous. Nos troupes en consentirons, ils savent pertinemment que la maintien d'une armée se doit à ses officiers.
-Tu es sur ? Tu était le premier à vouloir sauver le moindre de tes soldats.
-Les choses ont changées. Sauver tant de monde sauve également nos ennemis si l'on se fait voler cette poudre. C'est un ordre, je n'y reviendrais pas. Soignez le détenu, on en aura encore besoin, s'il peut nous éviter des catastrophes, on ne peut plus s'en priver.

Amosis croisa les bras, les coudes sur la table. Il leur fit signe de faire leur rapport respectif. Mais ceux-ci restaient légèrement distants, le soupconnant silencieusement. Il ne mit pas longtemps avant de ressentir le malaise. Il ne fallait surtout pas que sa complicité avec les ellipsis ne pousse ses généraux à mutiner. En contre partie, le bon point était que ses troupes continuaient à l'admirer comme un véritable héros, les grêves allaient donc être plus gérable. Amosis n'aurait qu'à exécuter ses propres officiers, dans le pire des cas.


Dernière édition par Amosis Opilion le 21.06.08 13:42, édité 2 fois

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="http://img4.imageshack.us/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 21.06.08 3:46

hj: emelinda...ca m'enerve...c'est mon nom avec un"da" a la fin -.- waii febay mon nom c'est émeline...(t'avais oublié) (je deteste mon nom...mais c'est la vie ^^ )

Meggan n'avait pas eu de difficulté à trouver un mange songe qui tentait de s'attaquer a distance, sur un toit d'immeuble pour être plus précis. Ce ou cette mange songe, était plus faible qu'elle même et elle se demandait pourquoi Jeff voulait qu'elle trouve un mange songe faible. (Edit Haeg) Il virent Jeff entrer dans un bâtiment qui semblait abandonné, et en ressortir quelques longues minutes plus tard. Un hélicoptère se posa alors dans la cour. (/edit) Un hélicoptère? Quelle drôle d'idée. Meggan monta sans hésiter dans l'engin. Elle sentit un stress monter en elle lorsqu'il dit qu'il avait vu comment conduire un hélicoptère à la télévision, mais elle se rassura en se disant qu'il pouvait contrôler le vent et donc amortir leurs chute au cas ou. Elle s'assit à l'arrière, dans un banc assez inconfortable a coté duquel il y avait un masque a oxygène. Ils s'avancèrent vers le mange songe. Jeff n'eut aucun problème a le tuer a l'aide d'un missile, et Meggan eu un certain malaise a penser que cette personne aurait pu être elle. Elle chassa cette pensé et décida plutôt de répondre a Jeff d'un ton légèrement trop enjoué pour paraitre naturel.

-Tu veux t'attaquer au groupe ou a d'autre seuls?

Maintenant qu'elle y pensait, attaquer un groupe de mange songe était très imprudent. Ils ne pouvaient peut-être pas contrôler la machine, donc l'hélico, mais ils pouvaient très bien contrôler Jeff, Febay et elle même. Il y avait certainement l'un des mange songe de se groupe qui avait le pouvoir de détecter des ennemis qui approchaient. Elle fit part de ses pensés aux deux autres Ellipsis.

-Vous croyez qu'on pourra s'approcher du groupe sans se faire repérer? Aucun de nous n'a le pouvoir de camoufler notre présences des manges songes, et aucuns de nous n'a non plus le pouvoir de tous les tuer a coup sur sans en manquer un, et sans se faire attaquer par les "non manges songes" qui les entourent.


hj: pas inspi ...dsl
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 21.06.08 14:52

Febay avait laissé Jeff faire son boulot. Il avait légèrement sourit lorsqu’il avait vu l’hélicoptère arriver. Il avait été un peu sceptique, et avait même eu un peu peur que Jeff ne sache pas conduire un tel appareil. Mais après quelques minutes, il avait été forcé de constater que Jeff maniait l’engin à merveille. Et il avait perdu de son stress, et regardait à présent par la fenêtre de l’appareil. Il récupéra une canette de bière qu'il venait de remarquer à côté du siège passager, la décapsula, et en but une goulée.

La guerre faisait rage, tout une partie de Seedorp autour de l’aéroport était à feu et à sang. Les combats avait déjà saccagé, dans une bien moindre mesure, une partie du reste de la ville, où les combats s’écartaient parfois. Le combats continuaient parfois à l’intérieur des immeubles, où febay voyait par les fenêtres des hommes et des femmes se battre, ou se déplacer l’arme à la main, scrutant tout les recoins, près d’un moment à l’autre à tomber sur un ennemi. Parfois, il apercevait des explosions, des éclairs de glace briser les fenêtres, des filets d’électricité fendre l’air. Il vit même un loup s’échappait en sautant du toit d’un immeuble sur un autre immeuble non loin. Il regarda Jeff tirer un missile sur un mange-songe. L’explosion fut retentissante, on voyait même des traces de brûlé trois étages plus bas.


« Je vous raconte même pas l’coût des travaux… »

En effet, après cette guerre, Seedorp mettrait un moment à se relever, même avec la technologie inquisitrice pour les aider. Les Défenseurs resteraient longtemps les seigneurs de ces ruines. Si ils survivaient.

Meggan restait sceptique quant à leur avenir. Le visage de Febay s’étira d’un sourire.


« On est pas bien là ? Allez, cesse donc d’être pessimiste. Tant que nous attaquons des Manges-songes faibles, nous n’avons aucun risque. Ils sont trop occupés par le combat, et incapable de nous contrôler ou de nous voir venir à de telles distances. Pour les Revenants les plus doués, on trouvera une autre technique. Quant aux attaques banales des corrompus… Missile à trois heures, Jeff. Hé bien, elles restent banales. Hum… Meggan, je serais toi, je m’accrocherais à mon siège, juste comme ça. »

Febay prit soin, lui, de se cramponner à son siège avec ses jambes et sa main gauche, et de son pouce droite, il ferma sa canette de bière. L’hélicoptère partit en vrille sur sa droite, les trois Ellipsis se retrouvèrent pendant un instant la tête à l’envers avant que l’hélico retrouve son calme. Le missile passa à plus de trois mètres sur leur gauche. Jeff pilotait vraiment bien l’engin. Febay le soupçonna d’avoir suivit un stage d’apprentissage des véhicules aériens, au QG, dans les simulateurs, ce que Febay n’avait jamais eu le temps de faire, toujours envoyé en mission à droite ou à gauche, trop souvent sur le terrain.

En bas, la chance commençait à changer de camp. Beaucoup de corrompus libérés mourraient dans la pagaille qui s’en suivait, mais la majorité, des gens normaux, des personnes sans rapport avec l’Inquisition qui résidaient à Seedorp et avaient été recrutés malgré eux, rejoignaient bien vite les Chasseurs de Sorcières, et se mettaient, eux aussi, à défendre leur quartier. Des poches de Cerbers et d’Ellipsis, parmi ceux qui n’avaient pas rejoins les Corrompus de plein gré, se formaient ici et là, et bien souvent, se battaient entre eux et s’entretuaient. Tout rentrait dans l’ordre habituel des choses. Febay vit plusieurs Ellipsis qu’il connaissait, il espéra vivement qu’ils s’en sortiraient.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 21.06.08 20:17

Jeff était toujours aux commandes de l’hélico, il entendait ses coéquipiers discuter derrière lui. Apparemment Meggan commençait à trop s’inquiéter, et Febay, qui buvait tranquillement une bière, la calmait. Dans la conversation que Jeff écoutait avec attention, soucieux de connaître les idées des deux Ellipsis, Febay le prévint d’un missile à trois heures. Jeff eu une réaction réflexe, une réaction qu’il s’était entraîné à avoir dans les simulateurs du QG des Ellipsis. Départ en double vrille sur la droite, maintient de l’hélico à l’envers pendant 2 secondes, puis dernière manœuvre, virée vers la gauche avec redressement et stabilisation en position normale. Le missile avait été évité avec succès et avait fini par exploser quelques dizaines de mètre plus loin dans un nuage. Jeff était surpris de la facilité avec laquelle il magnait l’appareil. Bien sûr il avait terminé le programme d’entraînement sur simulateur avec un très bon niveau, mais il avait pris sa plus pour un jeu que pour un véritable entraînement. Jamais il n’aurait pensé que les simulateurs étaient aussi bien conçus, et que la conduite d’un véritable hélico est quasi-identique à celle des simulateurs.

Jeff repensa au missile qu’il avait évité quelques secondes plus tôt, et il cherchait d’où était parti ce projectile. Il repéra au sol un petit groupe d’Inquisiteur, qui avait pris le contrôle d’un lance-missiles anti-aérien. Jeff partit stabiliser l’appareil à la verticale au dessus des Inquisiteurs, en effet se genre se lance-missiles à un poids assez conséquent, et par soucis d’utilisation, il est posé sur un trépied qui empêche le canon de viser complètement à la verticale.

« - Envoi leurs un cadeau de ma part, dit Jeff en se retournant vers Febay »

Febay, qui tenait toujours sa bière dans une main, attrapa une grenade dans les quelques armes qui restaient à bord, la dégoupillât avec les dents et la jeta sur les Inquisiteurs plus bas. La plupart d’entre eux avaient échappé à l’explosion, trop prévisible, mais l’essentiel était là, le lance-missiles était hors d’usage.

Jeff et l’hélico étaient prêts à une nouvelle offensive sur les mange-songes. Il demanda alors à Meggan de désigner une nouvelle cible. Meggan réussi à repérer un deuxième mange-songes de faible puissance, un peu plus loin. L’hélico partit alors à toute vitesse sur cette nouvelle cible, et avec la même tactique que pour le premier mange-songe, Jeff la tua avec un missile bien placé. De la même manière également, le chaos au sol recommença.

Un message de couleur rouge apparu sur le moniteur de Jeff, ils n’avaient plus de munitions.

« J’avais pourtant demandé qu’ils fassent le plein, rigola Jeff, rappelez moi de ne jamais plus loué d’appareil chez eux ! »

Jeff avait pourtant dans l’idée de détruire encore un mange-songes avec cet hélico, et il avait une brillante idée, quoi qu’encore plus risquée. Jeff demanda à Febay de regarder combien de parachute restait t-il à bord. Après un rapide contrôle, Febay n’en trouva qu’un. Jeff demanda alors à Febay de s’en équiper, il demanda ensuite à Meggan de repérer un autre mange-songes, mais cette fois un mange-songes avec de grands pouvoirs. Meggan en repéra un encore plus facilement que les autres, ceux avec le plus de pouvoirs étaient apparemment les plus simple à repérer pour elle.

Meggan et Febay commençaient à s’inquiéter, même si les idées, plutôt suicidaire, de Jeff avaient toujours marchées, cette fois il s’attaquait à un mange-songes de grand niveau, qui allait à coup sûr le contrôler. Jeff leurs expliqua alors sont plan, il allait donner à l’hélicoptère une trajectoire tel qu’il s’écraserait sur le toit où était le mange-songe. L’explosion occasionné par le crash de l’hélico et des quelques explosifs encore à bord tuerait à coup sûr le mange-songe. Mais avant que l’hélico ne s’écrase, Febay aurait sauté, avec Meggan dans les bras, et leur chute serait sans dangers grâce au parachute qu’il à équipé. Jeff lui sauterait le dernier et il ralentira sa chute avec une bourrasque, comme il l’avait fait lors de son arrivé sur se champ de bataille. Les deux Ellipsis, bien qu’inquiet, acceptaient le plan, après tout s’était une bonne chance de se débarrasser d’un mange-songe de pouvoir supérieur.

Jeff mis alors le plan en exécution, il prit soin de survoler d’abord une zone où les combats ne faisaient pas rage pour que Febay et Meggan saute sans dangers, et ils sautèrent. Jeff, lui, fit prendre le l’altitude à l’hélico et le lança dans une chute sans filet sur le toit de l’immeuble. Jeff sauta alors aussi rapidement que possible de l’appareil. Encore une fois il devait attendre de n’être plus qu’à une dizaine de mètre du sol pour ralentir sa chute, il commençait à être habitué maintenant.

L’hélico continuait sa descente folle sur le bâtiment. Jeff était presque triste de perdre son hélico ainsi et il s’amusa à le penser garer dans son garage à coté de sa moto. Le mange-songe avait repéré l’engin, et il essaya de prendre le contrôle du pilote. Mais une expression de terreur se dessina sur son visage lorsqu’il comprit qu’il n’y en avait pas. Il vit alors Jeff chuter sans aucun moyen de ralentir sa chute, il en conclu alors qu’il allait se servir d’un pouvoir quelconque pour survivre. Il décida alors qu’il ne serait pas le seul à mourir. Il prit le contrôle de Jeff qui était dans son rayon d’action et lui ordonna de se donner la mort.

Jeff était en train de chuter et au lieu de préparer sa bourrasque pour l’atterrissage il vit ses mains se lier autour de son coup, sans pouvoir les en empêcher. Il comprît alors l’intention du mange-songe, et fut terrorisé devant son pouvoir. Il ne pouvait strictement rien y faire.

L’hélico se crasha finalement sur le mange-songe qui mourût dans l’explosion. Jeff libéré in extremis du contrôle du mange-songe réussi finalement à ralentir sa chute avec une bourrasque. Cette fois il avait vraiment était très près de la mort. Ses coéquipiers le rejoignirent quelques instants plus tard, leur chute avait été sans encombre. Lorsqu’ils remarquèrent les traces d’étranglement sur son cou, il leur expliqua se qui s’était passé, et il espérait ne pas avoir à se confronter à un «on te l’avait bien dit !».
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 22.06.08 0:28

Le silence pesait dans la salle. Tout les regards étaient tournés vers Amosis comme s'il venait de se faire prendre en train de voler un bonbon. Seule Emelinda osa prendre la parole.

"Amosis ?! Tu es spéciale aujourd'hui, tu envoie une équipe médicale a des troupes et après tu parle de ne protéger que les officiers. C'est très contradictoire. Que t'es t-il arrivait lors de ton absence ?"

Amosis se leva, tranquilement. Il ne les sentait pas assez... familier. Oui, c'était le mot le plus proche de la réalité. Ils avaient pour habitude de lui vouer une confiance aveugle. C'est ce pourquoi il les testait, insistant sur des inhabitudes.

Il se retourna, et vit ce dont il redoutait. Matt, son fidèle, celui pour qui il s'était battu pour le sortir de la délinquance, braquait son arme sur lui.


"Matt, ne fait pas ça, je t'en prit..."

Le bruit sourd retentit. Amosis s'effondra. L'homme tira trois balles dans le corps inerte du chef des défenseurs, par prudence. Cette fois, on pouvait le dire, Amosis était mort.

Le cadavre prit une teinte rouge brique, comme chauffée à blanc. De la fumée s'extirpa du corps, accopmpagnée d'une odeur de roussi. En quelques instants il reprit sa couleur d'origine. En contre partie, les yeux noir de jais d'Amosis devinrent vert de jade. Ses habituels cheveux d'or, coiffée négligemment, s'allongèrent en une longue queue de cheval noirâtre. Son nez se rétracta légérement, sa bouche s'allongea. Son corps se redressa, s'amplifiant, ses vêtements n'étaient même plus à sa taille. Ses chaussures s'ouvrirent pour laisser de la place à ses orteils devenu trop grand.


"Le fumier, ce n'est pas lui !", s'écria Franck, allarmé.

Du cadavre du faux Amosis se fit entendre un son de minuterie. Les officiers défenseurs ne purent pas réagir, que déjà l'explosion fesait rage, ne leur laissant pas une minute de répit.

Un homme qui se tenait qu'à quelques mètres de là, ouvrit son parapluie, se protégeant des projections de sang. Le drame terminé, il le rangaina, puis se dirigea vers le lieu de l'explosion. Il poussa du pied les débris. Les pompiers qui déjà opéraient ne vinrent pas l'empêcher de passer, consicent de l'importance qu'il avait dans cette guerre.

Les morceaux de chairs éparpillés glissèrent magiquement sur le sol, pour venir se recoller sur leur propriétaire respectif. Chaque officier défenseur récemment reconstitué prit la même teinte rouge brique. Les corps finirent leur métamorphose sous une même forme, celle de deux frères siamois qui partageaient un même bras en commun. La minute qui suivit, la plupart des siamois éclatèrent en une explosion de bulle savonneuses, ne laissant que les deux frères d'origine.

L'homme au parapluie était impressionné par l'avancée technologique de l'inquisition. Ils étaient désormais capable d'instaurer deux pouvoirs à un corps sous prétexte qu'il est composé de deux frères siamois. En l'occurence, le cerber combinait la duplication avec la métamorphose. Il devait avoir utilisé beaucoup d'énergie pour prendre autant de forme différente.

Mais Amosis l'avait devancé. Amosis l'avait soupconné. Il jeta son parapluie et fit demi-tour, trainant derrière lui une tête perforé qu'il venait de ramasser, et qu'il tenait par sa queue de cheval noirâtre. Cette tête appartenait à un corrompus captifs, capable de prendre n'importe quel apparence, tout comme les siamois.

Ce cerber avait pris l'apparence d'Amosis non pas de son plein gré. Il était possédé, possédé par un mange songe qui lui-même était torturé par Amosis. Il pouvait être fier de son plan.

Il lui fallait désormais retrouver ses véritable généraux. Surement étaient-ils capturés, ou pire, morts. Amosis pouvait tout de même se raccrocher à un bon point, il venait de détruire les deux seconds conseillers du chef des corrompus, ces siamois burocrates autant qu'hommes de terrain.

Une force à ne pas sous-estimer. Mais une force finalement vaincu.


[Pour détail, je n'est jamais réellement rejoint les défenseurs. Depuis que je vous ai quitté c'est mon double qui agit, depuis la torture pour faire disparaitre l'immeuble en fait. Mais comme c'est moi qui le controlait, bah la gloire me revient quand même lol... Bon c'est poussé mais j'ai craqué, moi aussi j'aime les power trip ^^]

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="http://img4.imageshack.us/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 22.06.08 4:16

hj: gang d'accros de power trip...Jcrois que je vais me lancer en bas de l'helico avant qu'il ne crash et atterrir tout doucement sur le toit je vais trouver une bombe par hasard oublier et je vais tuer tout le monde sauf les non indésirable et tout fini grâce a moi ^^ quelle héroïne je fais xD


Meggan tombât le coeur battant dans sa poitrine, dans les bras de Febay qui la retenait pour ne pas qu'elle tombe. Tremblante, elle plantait ses ongles dans la peau de ce dernier comme un petit chat effrayé qui ne veut plus retourner au sol. Ils approchaient rapidement du sol, un peu trop au goût de Meggan. Febay atterri sur ses pieds alors qu'elle s'effondra comme une poupée de chiffon. Elle n'eu aucune blessure par contre et se releva rapidement toujours parcourue de spasmes de terreur. Elle regarda Febay, puis se mit a rire.

-C'était...Wow...Jamais je n'aurais cru survivre a ça!

Ils marchèrent ensemble vers Jeff qui tentait de leurs cacher la marque qu'il avait au cou. Il leurs expliqua toute l'histoire et Meggan marmonna un petit "humpff je l'avait bien dit! Mais qui m'écouterait? " Elle détourna la tête dans un geste assez snob et regarda ce que l'écrasement le l'hélicoptère avait causé. Elle regarda Jeff et dit du ton moqueur:

-Tu aurais pu garder la partie tragique pour la fin. Peut-être qu'on aurait pu tuer plusieurs manges songe (xD j'allait dire mange morts xDD) en même temps!

Elle ne fit pas d'autre commentaires et se demanda quelle allait être la suite. Évidement l'écrasement n'avait pas passé inaperçu et un groupe de personnes les pointèrent et foncèrent sur eux dans un cris de guerre. Meggan eu une idée. Elle pris la bombonne d'oxygène qu'elle avait gradé de l'hélicoptère. (bah quoi j'en ai parlé il faut bien qu'elle soit utile a quelque chose! xD) Elle la lança et lança son briquet dessus qui éclata sous le choc. Rien ne se produisit durant un moment.

-Courez!!!

Les trois Ellipsis courraient plus loin. La bombonne qui était évidemment sous pression, lorsque surchauffée explosa et réussi même a blesser plusieurs poursuivants. Meggan savait l'effet que ça aurait simplement parce qu'elle l'avait lu sur une bouteille de produit a cheveux. Comme quoi c'est utile de lire les étiquettes de produits de beauté!

-Quelqu'un a une idée? Criât-elle alors qu'ils couraient vers un endroit plu sécuritaire. Nous ne pouvons pas nous jeter dans la foule ou tout le monde s'entretue, car nous serions probablement séparés et nous mourions alors.

Elle vit un peu plus loin un jeep qui semblait abandonné. Elle le pointa a ses alliers et ils coururent ensemble vers lui.

-Vous croyez qu’on pourrait mettre de la pression sur la pédale et le faire avancer vers le groupe de mange songes? S'il n'y a personne a l'intérieur, alors ils ne pourrons pas l'arrêter, et lorsqu'il sera tout près, nous pourrions le faire exploser aussi! Il faudrait par contre pouvoir perforer de réservoir d'essence a distance. Mais ce n'est qu'une idée. Si vous avez mieux alors aucun problème!

Sans attendre leurs réponses, elle s'avança vers le jeep. Il n'y avait effectivement personne à l'intérieur. Elle regarda le pointeur du réservoir d'essence. Il en restait tout juste pour faire son idée, il ne restait plus qu’à avoir l'accord de Febay et de Jeff.
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 23.06.08 21:34

[Bon allez, je le fait, ce rp ^^]

Febay but une gorgée de bière. La dernière. Pendant que Meggan cherchait une solution pour se sortir de là, il termina les dernières goutes, puis jeta nonchalamment la bouteille par dessus son épaule. Elle alla s'écraser dans une poubelle en ferraille, quelques mètres plus loin, sans un vacarme épouvantable. Febay regarda la jeep d'un œil sceptique, puis les personnes qui les suivaient, au loin.

« Mouai, on tente le tout pour le tout. Mais je n'aime pas voir deux fois le même spectacle. Allez, on monte. »

Febay s'installa à la place du conducteur en sautant par dessus la portière, Jeff celle du passager, et Meggan se mit à l'arrière. Febay alluma calmement la radio, et monta le son.




La musique commença. Febay secoua un peu la tête en rythme. La radio lui plaisait. Il jeta un regard au loin, vérifia que leurs poursuivant n'étaient pas trop près. Ceux-ci seraient bientôt sur eux. Il mit le contact. Il appuya à fond sur l'accélérateur. Les roues patinèrent et firent un nuage de poussière de plusieurs mètres d'envergure, pendant que la voiture tournait sur elle même, bloquée par les freins avant. Il décollèrent. A fond. Febay posa le bras gauche sur le rebord de la porte de la jeep et conduit d'une main.

Il demanda à Meggan où se situaient le groupe des Manges songes les plus doués. Au cœur de la bataille. Tant mieux. Febay passa par l'extérieur, derrière les immeubles, dans une rue parallèle pas encore trop ravagée par la guerre. Il repéra enfin un immeuble qui avait vraisemblablement été touché très gravement par la guerre. Il s'arrêta en un superbe dérapage contrôlé. L'immeuble en question s'était en grande partie écroulé sur son voisin, tenant par on ne sait quel miracle ainsi suspendu en travers de la route. Le plancher du premier étage touchait le sol dans la rue où se tenaient les Ellipsis, puis montait en crescendo jusqu'à atteindre une dizaine de mètres de hauteur de l'autre côté.


« Terminus, tout le monde descend. Si je ne suis pas revenu d'ici 10 minutes... »

Il sourit.

« Attendez plus longtemps. »

Il espérait bien que ses amis ne le prendraient pas au sérieux et viendraient vite lui filer un coup de main. Ce qu'il allait faire était un peu... risqué.

Ses amis sortirent. Il démarra au quart de tour. La Jeep commença son ascension, de plus en plus vite. Febay apercevait au loin le ciel derrière une vitre par encore brisée, par miracle. Il fonça. Il percuta la vitre de plein fouet. Celle-ci vola en éclat pendant que la jeep faisait un vol plané qui dura de longues secondes. Personnes ne le vit arriver, car personne ne s'attendait à voir quelqu'un débouler de là. Febay comptait là dessus. L'effet de surprise. La seule chose qui lui permettrait d'atteindre ses ennemis mortels sans se faire contrôler trop en avance.

Il atterrit dans un fracas de machinerie, à une dizaine de mètres des manges songes. Les amortisseurs en prirent un sacré coup, mais la jeep continua à rouler, jusqu'à ce que Febay la stoppe dans un dérapage en plein milieu du groupe de Manges-Songes. Tout cela provoqua une épouvantable fumée, provoquée par la poussière, le moteur près à exploser. Au milieu de cette fumée se dissipant lentement : Febay Karston. L'arme au poing, revolver chargé. Il tira. Trois balles, trois morts. Personne n'avait encore eu le réflexe et le bon sens de tenter de le contrôler, la confusion était totale. Personne ne savait d'où il était arrivé, ni même ce qu'il faisait là. Il se jeta alors en avant, sortant de la fumée, suivant de peu les deux grenades qu'il venait d'envoyer, et qu'il avait récupéré dans la jeep. Deux explosions retentirent alors qu'il faisait une roulade au sol pour ne pas se casser les jambes après un pareil saut. Trois autres manges songes y perdirent la vie. Febay fit face à un Corrompu qui voulait lui barrer la route. Il sentit un ordre très pressant résonner dans sa tête. Celui de se suicider, sans délai. Pendant un instant il manqua d'y obéir, mais il refusa. Il avait écopé de ses diverses expériences une certaine immunité au contrôle mental. Il fit un geste comme pour se placer le revolver sous le menton, obéissant au mange songe. Puis au dernier moment, il déplia le bras, coupant net le sourire victorieux du Corrompu, qui s'effondra au sol, une balle dans le crâne. Febay s'éloigna calmement du massacre, bien conscient que deux manges songes se tenaient encore près de la jeep, et tenaient de récupérer leurs esprits pour essayer de le contrôler. Mais il ne se retourna pas et continua à marcher ainsi calmement, sidérant les deux manges songes. Une énorme explosion retentit alors derrière lui, soufflant un peu sur ses vêtements et ses cheveux. La jeep venait d'exploser. Le plan avait réussit, si tant est que Febay n'eût jamais un plan.

Il commença à revenir à pied auprès de ces amis, mais au vu du nombre de corrompus dans les parages, il aurait certainement un peu de retard.
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 23.06.08 23:00

Jeff avait suivi Febay et Meggan à travers différentes rues. Meggan s’était chargé de quelques poursuivants, et les avaient mené vers une jeep. Elle avait un plan assez déconcertant, mais Febay décida de prendre les choses en mains. Febay et Jeff s’installèrent à l’avant, et Meggan à l’arrière. Febay et Jeff n’avaient pas fait énormément de mission ensemble, mais ils avaient tout de même pris une habitude. Faire les
choses avec classe !

Febay alluma la radio, Jeff passa une main dans ses cheveux, qui formèrent quelques piques. Puis s’était parti. Febay commença son show: dérapages contrôlés, sauts, et cascades en tous genres. Febay posa son bras sur le rebord gauche, et Jeff imita quelques mouvements d’air-guitar
pour accompagner la musique.

En voyant Febay conduire la jeep, Jeff ne pu s’empêcher de pensé à l’hélico qu’il venait d’écraser quelques minutes plus tôt.

*Chacun son jouet* pensa t-il

Les trois Ellipsis ne tardèrent pas à atteindre un immeuble en ruine. Jeff remarqua tout de suite qu’un magnifique tremplin s’y dessinait, et au vu de l’expression sur le visage de Febay, lui aussi l’avait bien remarqué. Après un dérapage contrôlé, Febay fit descendre ses passagers, et il repartit seul sans pouvoir s’empêcher de lâcher une petite vanne.

Jeff et Meggan virent le magnifique saut de Febay.

Puis, Jeff demanda à Meggan de se concentrer sur les mange-songes que Febay attaquait. Jeff commençait déjà à entendre les premières explosions, lorsqu’elle dit :

« - Déjà trois morts, et encore trois autres, et un dernier! Mais il en reste deux et quelques corrompus aux alentours. »

Une dernière explosion se fit entendre.

« - OK, s’est le signal, dit Jeff en se relevant, t’es prêtes ?
-Quel signal ? demanda Meggan
-Les grosses explosions, dans le langage de Febay sa veut dire : «Venez m’aider », répondit Jeff en riant. »


Jeff couru le long du tremplin, que venait d’emprunter Febay, suivi par Meggan. Une fois au bout il aperçu plusieurs mètres plus bas, Febay qui sortait d’un nuage de fumée.

*Non mais j’y crois pas, quel frimeur !* pensa Jeff amusé par toute cette mise en scène.

Jeff serra Meggan avec son bras gauche, et ils sautèrent. Avec son bras droit, il lança une bourrasque pour diminuer leur vitesse de chute, et ils arrivèrent tout doucement sur le sol. Jeff lâcha Meggan et saisi une dague sur le sol. Il se mit alors à courir dans la direction de Febay. Derrière lui il entendit Meggan crier :

« - Attention ! Il reste encore deux mange-songes !! »

Febay et Jeff se croisèrent, chacun gardant leur trajectoire. Sans s’arrêter, Jeff dit à Febay :

« T’as prit trop d’avance en un seul coup, les deux autres sont pour moi ! »

Jeff vit un sourire de satisfaction se dessiner sur la bouche de Febay. En s’approchant de l’endroit où étaient les deux mange-songes restant, Jeff remarqua qu’ils avaient souffert des récentes explosions, et qu’ils étaient fort mal au point. Jeff compris alors, que la douleur les empêchait de se concentrer et donc de le contrôler. Ils étaient sans défense, comme lui l’avait été lorsqu’il s’étranglait dans sa chute.

Jeff conçu à l’aide de ses pouvoirs un couloir d’aspiration qui conduisit l’arme qu’il venait de ramasser, entre les deux yeux d’un des mange-songes, immobilisé par la douleur et la peur.

Le second mange-songe, qui s’attachait à la vie, malgré la perte de son pouvoir, fonçait sur Jeff, un tube de métal entre les mains. Jeff en se retournant lança une bourrasque qui fit lâcher son arme au mange-songe et le fit tomber au sol deux mètres plus loin. Jeff attrapa le tube de métal et l’enfonça dans le cœur du mange-songe à terre. Quelques secondes plus tard il rendit son dernier soupir.

Jeff rejoignit ensuite Febay et Meggan. Ils étaient tous les trois debout, fière et immobile face à un petit groupe de Cerber corrompu qui se formait devant eux.
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 24.06.08 12:26

Amosis n'avait pas le temps de savourer sa défaite. Ses généraux étaient détenus depuis trop longtemps. Ses troupes n'avaient pas encore été mises au courant. Tant mieux.

Il mis sans dessus dessous les trois derniers QG temporaires, à la recherche d'un quelconque GPS. Chacun de ses officiers possédaient un mouchard microscopique dans la nuque. Il pourrait les retrouver, s'ils ne sont pas mort.

"Mon général !
- Oui ..? Tommy c'est bien ça ..? Chef d'escouade de l'élite de l'armée tyralienne, si je ne m'abuse...
-Affirmatif... Je me permet de dire que je suis très honoré que vous en sachiez tant sur moi...
-Je fait mon travail, et en parlant de ça, je vais t'en donner un, mais d'abord, dit moi ce qui te fait venir ici...
-Vos soldats s'inquiètent, cela fait plusieurs heures qu'ils n'ont pas eu de nouvelles de leurs dirigeants... Cela fait plusieurs heures qu'ils travaillent seuls, sans pouvoir se reposer sur de bons piliers...
-Pour tout te dire, les officiers de notre armée... ont été kidnappés... par l'ennemi... Désormais tu vas m'aider à les retrouver ! Prend tout ton équipement, je en veux pas te perdre...

-Tout de suite, chef !

***


A quelques centaines de mètres de là, six hommes étaient captifs, dans un des immeubles voisins. Ils avaient été séparés, pour l'occasion.

Le premier groupe, composé de Franck et de Denzel, pouvait voir à leur fenêtre un immeuble renversé contre le flanc du leur...

Déjà Franck avait les mains libres. Il s'en était occupé personnellement. Les trois hommes qui les surveillaient prenaient trop de confiance, et n'étaient de ce fait pas assez méfiants.

Un dérapage crissant vint titiller les oreilles des cinq hommes. L'un des détenant porta sa radio à son oreille.


"Ici équipe 2, équipe 4 vous me recevez...
-équipe 4 bien reçu, on vous écoute...
-Allez voir ce qui a fait ce dérapage, emmenez les équipes 5,6 et 7 avec vous... Terminé..."


Les trois détenants sortirent leur arme et les braquèrent sur les détenus, les menaçants de tenter quoi que ce soit durant la petite interruption.

S'ensuivit peu à peu d'explosion. Affolés, deux des détenants partirent constater le problèmes, l'autre regardait par la fenêtre. [Les deux premiers moururent peu àprès à cause d'une explosion]. C'est à ce moment que Franck se lança dnas la bataille. Il se le va et sauta sur son agersseur. Celui-ci étant dans un mauvais angle, ne put se défendre, que déjà il était mort, le coup brutalement rompu.

Franck délivra Denzel rapidement, puis prit les armes de leur victimes. Le uzi revint au catcheur, et le 9mm fut adopté par le burocrate. Ils se partagèrent équitablement les grenades, en possédant désormais trois chacun. Il leur fallait retrouver leurs collègues. Et vite.

On entendait désormais que des coups de feu perdu de ci de là. Ils s'empressèrent de sortir, pour constater qui les avaient sauver involontairement. Il restait beaucoup de fumée, mais cela restait visible. Au loin, ils virent deux hommes et une femme. Un des hommes élimina deux ennemis. Ces gens là possédaient des pouvoirs, ils étaient donc ennemis. Mais ils affrontaient également les corrompus. Surement étaient-ils ellipsis, c'était la seule explication possible.

Ils se dirigèrent à pas de loup, se camouflant dans le reste de fumée. Dès qu'il furent suffisamment prêts de leur ennemis, il jaillirent, braquant leurs armes contre la nuque des ellipsis. C'était voué à l'échec face à leurs pouvoirs, mais ils devaient savoir pourquoi étaient-ils là. Cette guerre ne les concerne pas.


"N'entreprenez rien de fâcheux, nous voulons juste parler, nous savons pertinemment que vous pouvez aisément nous mettre hors combat..."
, lança Denzel, qui était plus apte à la discussion que Franck.

L'arrivée d'un groupe de corrompus, composé des équipes 4,5,6 et 7, arrivaient en nombre. Sans hésitation, Les défenseurs détournèrent leurs armes vers les corrompus.


"Je n'en ait pas fini avec vous, vous êtes ellipsis, nous le savons... Mais pour le moment, nous allons vous aider du mieux que nous pouvons à vous sortir de ce problème..."
, ajouta Denzel, avant que la lutte ne prenne place...

[HJ: je finit toujours par vous retrouvez lol !! L'esprit d'Amo' est dans tout les défenseur... ^^]

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="http://img4.imageshack.us/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 24.06.08 19:35

Febay sentit une arme sur sa nuque et ne bougea pas. Cependant, lorsque celle-ci eu lâchée son cou pour se cibler sur d’autres ennemis, il se retourna et prit l’arme de la main du défenseur surpris, avant de le jeter à terre d’un coup de pied, puis il pointa son arme sur le défenseur, un sourire haineux au visage. Entendant les corrompus arriver derrière lui, il dit :

« Tu ne perds rien pour attendre. »

Puis il lui tendit sa main libre pour l’aider à se relever, d’un saut. Le jeune homme était frêle et semblait plus à un bureaucrate qu’à un militaire. Il lui rendit son arme et il se mirent dos à dos, protégeant chacun les arrières de l’autre. Febay visa le premier corrompu qui s’approchait, mais rata sa cible. Frustré, il dégoupilla une grenade et l’envoya sur les corrompus, qui s’écartèrent malheureusement en la voyant arriver sur eux. Il lâcha le bureaucrate et courut vers ses ennemis pour aller au corps à corps.

Il reçut une balle dans l’épaule, ce qui le déconcentra, s’entrava dans un cadavre qui trainait là, et s’effondra sur le sol, où il s’assomma lamentablement contre une pierre.

Il entendit des cris vagues, sentit vaguement des gens le prendre par les épaules et remercia intérieurement ses compagnons à qui il croyait devoir sa survie. Il vit, dans le flou complet qu’arrivait à peine à gérer son cerveau, la porte d’un immeuble dans lequel on l’entraînait. Derrière lui, la fermeture d’un porte de fer, qui claqua méchamment. Il sombra alors dans le néant.

Il se réveilla, longtemps après. La première chose qu’il vit fut le visage angélique d’une jolie fille aux yeux bleus clair qui s’approchait de lui, qui devait avoir dans la vingtaine, tout en plus. Elle s’approchait de plus en plus, et regardait son épaule. Il respira l’odeur de ses cheveux, de sa peau. Elle sentait le printemps, le parfum des fleurs à cette douce époque.. et il eut subitement envie de se pencher pour lui embrasser le coup. Mais elle parla, avec l’intonation singulière des somnambules, sachant pertinemment que celui à qui elle parlait était évanoui.


« Attention, ça va un peu piquer.. »

Sa voix était douce et fraîche comme une goulée d’air frais qu’on aspire après avoir été asphyxié pendant plusieurs minutes. Elle était un peu hésitante, enfantine, avec une intonation d’humour. Une voix comme celle que l’on ne s’attend pas à trouver à la guerre. Il sentit ses doigts fins glisser sur sa peau et ne pu se retenir de sourire légèrement, d’aise.

Un éclair lui fit exploser le crâne, imploser les oreilles et parcourut chaque parcelle de sa peau comme pour la réduire à néant. Il vit des dizaines, des centaines, des milliers de couleurs défiler devant ses yeux. Il hurla de douleur, un cri horrible, surpuissant, qui sembla durer une éternité.

Il s’évanouit sous le choc, rompu.

Lorsqu’il se réveilla et s‘étendit, la même voix fluette qu’il avait entendu plus tôt lui parvint aux oreilles. Il avait un goût amer dans la bouche, et il ressentait encore quelques élans de douleur partir de son épaule, à présent très nettement plus faibles.


« Oh ! Ça y est papa ! Il est réveillé ! »

Il sentit quelqu’un lui prendre la main et la serrer, comme pour s’assurer de sa survie, il n’eut pas la force de répondre à cette question physique.

« Ça va ? Je t’ai pas trop fait mal ? Je suis désolée ! Mais on a plus de morphine ! Et on croyait que tu étais évanouit et que je pouvait donc te soigner… Mes pouvoirs sont très efficaces et hyper rapides, mais très foudroyant, comme tu l’a sentit.. Ça va ? Tu es toujours avec nous ? »

Febay lui serra faiblement sa main, il ne voulait pas qu’elle le lâche. Il ouvrit enfin les yeux. Leur yeux se croisèrent. Il se sourirent.

« T’en as prit un sacré choc vieux ! On pensais pas qu’tu survivrais ! Les pouvoirs de ma ch’tite sont pas fait pour être appliqués sur les vivants. »

C’était une voix grave qui s’était faite entendre. Febay leva les yeux, il vit un homme baraqué, la tête à moitié tournée sur le côté, le cigare aux lèvres, le sniper sur l’épaule, surveillant par la fenêtre l’arrivée des ennemis, et tirant parfois une ou deux balle à distance sur les corrompus. Febay ne le savais pas, mais ces quelques balles se dupliquaient en chemin, et faisaient en réalité de véritables ravages. Mais personnes ne savaient d’où elle venait, car une balle seule passe facilement inaperçue.

« Tu ressuscite les morts ? »

S’étonna Febay, extrêmement surpris. Il n’avait jamais entendu parler d’un tel pouvoir. La fille ricana, d‘un rire cristallin, semblant se moquer gentiment de lui.

« Mais non ! Mon père parle des vivants comme des personnes éveillées. Pour lui, il n’y a que deux type de personnes sur le champ de bataille : Les vivants, qui sont encore debout, et les morts, qui sont couchés. Qu’ils soient vraiment dépourvus de vie ou simplement évanoui. »

Febay hocha la tête. Drôle de vision.

« Il dit qu’il t’as reconnu sur le champ de bataille, alors comme je lui ai dit que tu respirais encore, on t’as amené là. On avait tout les deux été corrompus, mais on venait d’être libérés de l’emprise de ces monstres quand on t’as repéré. On t‘a prit avec nous, comme tu es aussi un Ellipsis. »

Febay reconnu un Ellipsis qu’il avait vu une ou deux fois, lors d’une mission lointaine. Il devait avoir beaucoup de mémoire. Brusquement, il repensa à ses amis.

« Et.. Heu… Où sont mes amis, ceux qui étaient avec moi ? »

La fille et le père se concertèrent silencieusement pendant un moment, mais Febay comprit bien qu’ils n’en savaient rien.

« Non désolé, n’a vu personne, mais y’avait beaucoup de monde qui s’battait autour, sur l’champ de bataille, s’étaient p’t’être éloignés. Ceux qu’étaient autour de toi étaient tous bien morts, et pas simplement évanouis. »

« Il faut que j’aille les retrouver ! Aïe.. »


Il avait tenté de se relever. Sans succès. Son épaule lui faisait souffrir le martyr.

« Tu dois encore te reposer ici, désolé.. Même si ta plaie est déjà complètement guérie », lui souffla la jeune fille.

En effet la peau sur son épaule ne laissait même pas apparaître la moindre cicatrice. C’est d’ailleurs à ce moment là qu’il réalisa être torse nu. Il voulut se rhabiller, la jeune femme l’aida en laissant un peu traîner ses mains sur ses muscles, ce qui ne déplaisait pas à Febay.

Il regarda la salle autour de lui. Il tourelle mitraillette faisait face à la porte dans un coin de la salle, quiconque tenterait de rentrer par là perdrait la vie si quelque un occupait la tourelle. Febay se dit que la fille occupait généralement ce poste, étant donné que son père était à la fenêtre. Cela lui sembla étrange. Il y avait là des meubles Louis XIV, un lustre orné de diamants des tapisseries luxueuses. Febay se demanda dans quel manoir ils s’étaient réfugiés. Lorsqu’il posa la question à voix haute, on lui répondit que l’on en savait rien, et que personne n’avait encore vérifié si quelqu’un d’autre se tenait dans le bâtiment. La tourelle, quant à elle, avait été apparemment empruntée aux corrompus, à l’extérieur, pendant que Febay était encore dans le coma. Cette petite famille s’était organisée vite et bien, mais cette part d’inconnue était trop grande pour Febay. Il allait attendre d’être correctement rétablit, puis il irait visiter les lieux. De toute manière, il ne savait plus où étaient ses compagnons, ni comment les retrouver. Il fallait donc survivre jusqu’à la fin de la guerre. Ils se retrouveraient bien après.


[Il s’est passé au moins plusieurs heures pendant que j’étais évanouit. Donc me suivez pas à dix minutes d’intervalle -_-’ Au pire, faites une ellipse temporelle aussi, mais faut qu’elle soit un tantinet justifiée. Moi, j’prends du r’pos ^^]
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 24.06.08 22:31

Jeff s’approchait de ses compagnons lorsqu’un catcheur bodybuildé pointa un uzi à bout pourtant sur sa nuque. Jeff préparait déjà une bourrasque pour l’envoyer valser plusieurs mètre plus loin, lorsque un allié du catcheur, qui pointait une arme sur la nuque de Febay, leurs adressa la parole. Ils étaient défenseurs, et au vus des corrompus qui s’approchaient, ils voulaient former une alliance avec les trois Ellipsis. Il y avait un nombre important de corrompu en face, et l’idée d’une alliance n’était pas mauvaise. Febay renversa son agresseur, Jeff lui se contenta d’un regard soutenu accompagné par un :

« - Baisse ton arme, si tu ne veut pas mourir ! »

Il était visible dans les yeux du catcheur qu’il aurait préféré tirer plutôt que de perdre se rapport de force. Mais dans l’intérêt du groupe il dirigea sa mitraillette sur les corrompus, de plus en plus prés.

Le combat commença. Jeff récupéra la dague qu’il avait plantée dans le crâne d’un mange-songe, et de la même manière, la projeta sur un corrompu. Celui-ci, qui était en meilleur forme que la précédente cible, se décala sur la droite, mais il prit tout de même la dague dans l’épaule gauche.

Le combat était compliqué, les corrompus étaient en bien trop grands nombre. Il fallait mettre au point un plan pour se débarrasser du plus grand nombre possible en un seul coup. Jeff échafauda rapidement une idée. Il rejoignit le catcheur qui disposait sur le torse de trois grenades.

« -File moi tes grenades et suis moi, on va leurs tendre un piège »

Le défenseur exécuta les ordres de Jeff. Tout les deux ils partirent dans une ruelle avoisinante. Jeff dégoupillât les grenades et les posa délicatement, de manière à ce qu’elle n’explose pas, dans la carcasse d’une voiture, sur le bord de la ruelle. Jeff se plaça sur le bord opposé, et demanda au catcheur d’attirer les ennemis à son niveau. Le catcheur parti se réfugier derrière des débris explosé au milieu de la ruelle et commença à canarder avec sa mitraillette, les corrompus qui arrivait. Lorsqu’il s’accroupit, en faisant mine de recharger, les corrompu accoururent vers lui. Jeff concentrait depuis plusieurs secondes de l’air entre ses mains, et lorsque les corrompus arrivèrent à son niveau, il la libéra sur eux. Les corrompus furent projeté contre la carcasse de voiture, qui abritait les grenades, celle-ci explosèrent sous le choc. Le groupe de corrompu qui les avaient suivi ici étaient tous mort. Six corrompus de moins, sa allait faciliter le combat.

Jeff et le catcheur se tapèrent dans la main, et retournèrent sur le champ de combat principal. Ils n’y avaient plus personne, les deux combattants se regardèrent déconcerté, lorsque des coups de feu se firent entendre. Ils suivirent le bruit et retrouvèrent Meggan, qui avait récupéré une arme à feu, et le deuxième défenseur cote à cote, tirant sur les 8 ennemis restant. Ils en fusillèrent deux, le catcheur avec son uzi en tua un troisième, et Jeff avec une bourrasque en projeta deux au loin et leur fonça dessus.

Arrivé à leur hauteur, il vit un des deux hommes saisir une poigné de sable, qu’il transforma en rapière. Jeff se rapprocha de lui, afin de pouvoir anticiper ses coups avec le déplacement d’air. Le corrompu qui n’avait pas l’air réellement à l’aise au combat à l’épée, ne tenta qu’un petit coup droit. Jeff n’eut aucun mal à saisir avec sa main gauche, la main du corrompu qui tenait l’épée, et avec sa main droite il mit des coups de point directement dans la face de son ennemi. Le corrompu s’évanouit sous les choquent et l’éclatement de son nez. Jeff était en train de récupérer la lame de son ennemi, lorsqu’il senti de la chaleur arriver dans son dos, il esquiva avec une roulade sur le coté. Il venait juste d’esquiver une boule de feu, lancé par le deuxième corrompu qu’il avait projeté. Jeff se releva rapidement et fonça, rapière à la main, sur le corrompu. Celui-ci lança une boule de feu, que Jeff fit changer de trajectoire avec une bourrasque, et une fois arrivé au niveau de l’ennemi, Jeff lui trancha la gorge d’un coup rapide.

Jeff rejoignit alors ses compagnons qui venaient juste d’achever leur dernière adversaire.

« - Nous devons vite partirent, avant que des renforts arrivent, dit l’un des défenseurs.
-Non nous devons d’abord retrouver Febay ! rétorqua Meggan »


Retrouver Febay? Effectivement, Jeff plongé dans l’action, n’avait pas vu que son camarade manquait à l’appel.

« - Où est Febay, demanda t-il, quand à t-il disparu ?
-Pendant le combat, répondit Meggan, lorsqu’on à dut venir ici, il avait disparu. »


Febay avait donc disparu pendant que Jeff et le catcheur s’occupaient de corrompu dans la ruelle, et que Meggan et le défenseur était venu ici. Il fallait absolument le retrouver, Jeff proposa donc de retourner à l’endroit où le combat avait débuté. Meggan acquiesça, mais les deux défenseurs n’étaient pas du même avis. Jeff tendit sa nouvelle rapière sous la gorge du plus gringalet des défenseurs, le bout de sa lame effleurait sa paume d’Adam, il tendit son autre bras en direction du catcheur, et fit tourbillonner un peu d’air autour de celui-ci, pour les impressionner.

« - Avez-vous oublié que nous sommes ennemi, dit-il, je vous offre une occasion de partir en vie, profitez en. »

Les deux défenseurs se regardèrent, et prirent l’occasion de partir sans combat.

Meggan et Jeff repartirent sur le lieu du premier affrontement, dans l’espoir de trouver un quelconque indice. Mais ils ne virent rien. Au loin, Jeff entendit des corrompus arriver.

« - Partons, dit Jeff à Meggan, nous trouverons une idée plus loin. »

Les deux Ellipsis partirent en courant à travers les rues. Jeff ne pouvait s’empêchait de penser à Febay. Que lui était-il arrivé ? Il ne serait jamais partit sans les prévenir, sans leur donner un point de rendez-vous.

Les Ellipsis couraient maintenant dans une rue sombre, ils s’arrêtèrent brusquement lorsqu’ils virent devant eux une sorte de toile d’araignée géante, qui bloquait toute la ruelle. Jeff qui tenait toujours sa rapière dans la main droite, toucha la toile avec sa main gauche. Sa main resta immédiatement collée. Jeff avait beau tirer, sa main resté collée.

Jeff et Meggan se retournèrent lorsqu’ils entendirent un rire étrange derrière eux. Un corrompu se tenait ici, il avait un étrange sourire et possédait quatre bras !

« - HAHAHA, deux petits moucherons sont tombés dans ma toile, le dîner est servi, HAHAHA ! »
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Meggan Lloyd le 25.06.08 3:00

Meggan et Jeff avaient momentanément séparés. Meggan ne s'en fit pas pour autant et repéra un homme qui paraissait légèrement perdu et plus faible que les autres. En plus, il était tout près d'un mur et lui faisait dos. Meggan saisie l'occasion, pris la tête de l'homme dans se main et la fracassa sur le mur a plusieurs reprise, lui cassant le nez et finalement le faisant tomber sans connaissance. Elle pris l'arme de l'homme et tira un peu partout, visant des têtes au hasard. Jeff vint la retrouver. Il voulait quitter l'endroit tout de suite mais elle refusa de partir sans Febay. Puisqu'il n'était pas mange songe, elle ne pouvait pas le localiser, mais elle pouvait tout de même lui parler pas la pensé. Essayant de rester calme elle lui dit de la voix la plus normal qu'elle pu:

**Febay ou es-tu? As-tu besoin d'aide?**

Tout en disant cela, elle marchait avec Jeff vers un endroit peut-être plus sur. Elle se souvint soudainement qu'Amosis était partit depuis plusieurs heures. Elle se demandait si lui aussi allait bien, mais elle décida de ne pas lui poser la question. Elle tenta toute fois encore une fois de communiquer avec Febay.

**Febay!? Tu m’entends ?**

Elle lança un regard mi incrédule mi effrayé a Jeff.

-Il ne peu pas être mort. Il doit...Être trop occuper pour me répondre ou alors...Il eu...Il dort!

C'était assez improbable que Febay dorme dans un moment pareil, mais elle refusait de croire qu'il était mort. Comment pouvait-il être mort alors qu'elle même était vivante? C'était insensé, tout simplement. Elle n'eu pas le temps d'y pense plus longtemps car Jeff s'était arrêté. Curieuse elle s'avança un peu, et vit ce qu'il l'intriguait. Une énorme toile d'araignée leurs barraient la route. Jeff y toucha avant qu'elle n'ai eu le temps défaire quoi que ce soit. Heureusement qu'elle même n'y avait pas touchée car Jeff était maintenant prisonnier. Une voix grave brisa le silence. Un homme a quatre bras se tenait devant eux, et a l'entendre, il voulait les manger.

- Génial, spider man en personne, marmonna t'elle le regard sombre.

Elle braqua son arme sur lui, mais d'un coup rapide il fit sortir un fil semblable a la toile, et tira l'arme vers lui. Meggan lui lança un regard noir.

-Jeff, tiens toi le plus loin possible de la toile, car tu pourrait t'y coller au complet!

Il était a nouveau temps d'utiliser ses pouvoirs. Elle eu un petit sourire qu'on aurait pu décrire comme sadique, et dit:

-Deux belle grosses mouches, dommage qu’elles ne soient pas sans défenses!

Elle se concentra sur l'homme, avec toute sa fureur. Elle avait eu l'occasion de voir que lorsqu'elle était fâchée, ses pouvoirs de migraines étaient plus puissants. L'homme plaqua ses quatre mains sur sa tête, et Meggan ramassa l'arme a ses pieds, toujours rattachée a la substance gluante, et tira deux coups directement dans la tête de l'homme. Il tomba sur le sol, et Meggan se retourna vers Jeff.

-Dommage que je n'aie plus de briquet pour faire flamber tout ça. Si j'y touche je serai collée aussi. Je n'ai vraiment aucune idée comment te sortir de la. Peut-être que Febay en auras une. Je réessaye de communiquer avec lui.

**Febay si tu m’entend, on a un problème.**
avatar
Meggan Lloyd


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: mange songe
Âge: 25
Emploi: stripteaseuse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Amosis Mathias Opilion le 25.06.08 13:15

***

Denzel et Franck venaient de vivre l'un des combats les plus éprouvants de leur pauvre existence. L'idée de s'être allié avec des ellipsis leur hérissait le poil, mais en fin de compte c'était une idée grandiose, surtout qu'ils étaient tout trois super entrainés.

Franck ramassa un téléphone dans la poche d'une de leur victime. Ils n'étaient plus que deux, les ellipsis étaient partis, sauf un, qui était soit-disant porté disparu.

Il composa un numéro à la hâte qu'il connaissait par coeur et le porta à son oreille. Une sonnerie retentit à plusieurs reprises, avant que quelqu'un ne décroche. La voie de l'interlocuteur résonna, et Denzel pouvait l'entendre de là où il se trouvait.


"Allo ?! Qui est à l'appareil ?
-Amo', c'est toi ?
-Ça se pourrait, ça dépend de toi...
-Les papillons de lumières...
-...sont sous les projecteurs...
-Amo', content de t'entendre !
-Moi aussi, où est-tu ? Qui est avec toi ?
-Je suis seul avec Denzel, nous avons échappé aux corrompus grâce à trois..."

Denzel mit instinctivement la main sur la bouche de Franck et lui murmura tandis que ce dernier boucher le conducteur du téléphone.

"Tu sais bien qu'il ne supportera pas l'idée qu'on se soit allié à des ellipsis, ça va le tuer, il va nous en vouloir à jamais, ce secret doit rester confidentiel..."

Il reporta le mobile a son oreille.

***

Un instant Amosis s'attendit à ce que son soldat dise "ellipsis". Plus qu'il s'y attendait, il l'espérait...

***


"Franck , Grâce a trois quoi ?
-Désolé j'ai perdu le réseau... grâce à... bah... trois quatre petits coups de chance, et une analyse sans faille...
-Je vous rejoint vous êtes ou exactement ?
-Place de la bourde, face à la fontaine en forme de soldat, on s'aligne sur son regard, on sera derrière les contenaires...
-Ok j'arrive tout de suite..."

***


Amosis raccrocha. Il venait d'en retrouver deux sur six. Il fallait désormais qu'il les conserve vivant.

Il s'adossa a un coin de mur, puis jeta un regard dans l'allée parallèle. Rien a l'horizon. Il s'y lança, discrètement mais rapidement.

Il entendit des bruits de pas en provenance de derrière lui, il se jeta derrière un tas de carton. Le groupe passa sans s'arrêter, courant à toute allure. Leur allure de zombie faisait d'eux des corrompus.

Il voulut se relever, mais quelque chose l'empoigna par derrière, lui serrant la gorge avec un filet de pêche. Il lui envoya un coup de nuque dans le nez, suivi d'un coup de coude dans les côtes, et le retourna sur le sol devant lui, pour le finir d'un coup de poing dans l'arcade. Le clodo bien atteint par ses conditions de vie mourut sur le coup. Amosis suffoqua, toussant, crachotant. Une entaille s'était formé tout le long de sa gorge, saignant lentement.

Il se releva difficilement et reprit sa course. Il s'arrêta soudainement à un carrefour, oubliant qu'il devait regarder précautionneusement. il recula, et entendit:


«HAHAHA, deux petits moucherons sont tombés dans ma toile, le dîner est servi, HAHAHA ! »

Cela lui suffit largement pour le convaincre de faire demi-tour. Il ne regarda pas s'il s'agissait de ses ellipsis. C'était impossible, ils étaient trois, et le corrompus avait bien dit "deux". Il revint donc sur ses pas et prit une rue qu'il avait repéré en passant.

Il enchaina plusieurs rues sans encombre, et cela eut pour effet de le rendre nerveux. Il n'avait pas croiser un homme depuis plusieurs minutes. Il se décida, par prudence, de retourner vers le gros des combats, pour mieux rejoindre la place.

A sa grande satisfaction, il entendit des coups de feu. Il accourut sur les lieux. Il vit des hommes mourir par lot, criblés de balles provenant de la rue parallèle. Amosis prit du recul, et entra dans le bâtiment adjacent. Il n'avait pas mis beaucoup de temps avant d'analyser que les multiples balles ne fusaient qu'après un seul bruit de tir. Il n'avait donc qu'à esquiver un seul homme.

Il parcourut la maison close qu'il venait d'infiltrer. Il se mit hors de portée des vitres. Mais il eut le temps de voir que les tirs magiques provenaient d'un somptueux manoir de l'époque de Louis XIV.

Après avoir bien prit soin de sortir incognito, contournant soigneusement le manoir. Il ne lui restait que deux rues avant la place. Il attendit caché qu'il n'y est plus de bruit, puis se lança.

Il arriva enfin sur les lieux, piétinant le sang frais de Febay Karston sans s'en rendre compte. Il inspecta la fontaine d'un regard rapide, pour trouver la cachette de ses acolythe.

Il sortit rapidement son arme à feu et la pointa a sa droite, dans un angle mort. Il tourna ensuite la tête pour voir qui l'avait surpris. Une vieille dame, vêtu d'un tailleur élégant, regardait Amosis d'un air sévère. Ses cheveux blanc était maintenu parfaitement par un broshing de qualité. Des dizaines de chats gambadaient derrière elle. Amosis les compta rapidement. Ils étaient 38.

La dame tendit ses paumes vers Amosis et se mit à murmurer des phrases inaudibles. Il eut juste le temps de tirer. La femme s'effondra. Amosis était sur ses quatre pattes. Un instant il voulait rejoindre la femme, et courir avec les chats. Mais l'envie partit subitement, en même temps que la femme mourut et que les chats se dispersèrent.

C'est seulement à cet instant qu'il constata son apparence. Il était métamorphosé en chat. Surement la vieille dame était capable de transformé en chat et de pouvoir commandé ses animaux. Maintenant qu'elle est morte, elle ne peut plus les commander, mais comment toutes les victimes vont t-elles reprendront leur forme humaine, et plus précisément quand ?

Franck et Denzel sortirent de leur cachette et rejoignirent Amosis. Ils avaient vu toute la scène, et Amosis n'eut pas à gaspiller son temps a cracher des boules de poils pour leur expliquer que c'était bien lui.

Il fallait retrouver les autres généraux défenseurs, et ensuite Amosis s'occuperait de son cas.

_________________
<p style="text-align: right;"><img src="http://img4.imageshack.us/img4/6379/bradpittmini2.jpg" style="float: right;"/><span style="font-family: Papyrus; font-size: 10px;" >Qu'on me donne des mots
Et j'en ferais des armes
Qu'on me donne des phrases
Et j'en ferais des bombes
Une rame de papier
Une armée de feuillets
Pour abattre la dictature
De ces stupides préjugés
Qui font du corps une imposture <span style="text-decoration: blink;">
~~ Joseph Messinger</span></span></p>
avatar
Amosis Mathias Opilion
Modérateur - Défenseur


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Maudit
Âge: 26 ans
Emploi: Mercenaire

Voir le profil de l'utilisateur http://en.wikipedia.org/wiki/Microdermabrasion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 25.06.08 15:12

Le soleil se leva sur la ville dévastée. Enfin, l'aube arrivait. Febay vit les premières lueurs du soleil passer par les vitres sales et fendues. Il était à présent seul avec l'homme, sa plaie ne le faisait plus souffrir. Ils avaient d'abord vaguement fait le tour du Rez-de-chaussée, puis, ne voyant rien de suspect, ils avait décidé de recommencer en étant plus minutieux. Ils n'avaient vu aucun escalier ni ascenseur, ce qui était étrange dans un tel immeuble. Ils se demandaient s'il n'était pas dissimulé quelque part. Pour le moment, Febay se reposait, dos au mur, dans la même position que lorsqu'il s'était réveillé.

Nimyra revint, avec un plateau d'argent au bords dorés supportant trois tasses de café en porcelaine finement décorées. Elle lui tendit le plateau, il en prit une. Son père fit de même et la but rapidement, jetant souvent des regards inquiets dans son viseur. Il était méfiant, et avait raison de l'être. Tout était calme, trop calme. Il n'y avait plus grand monde dans les rues. Mais on voyait encore des immeubles à l'intérieur desquels les batailles continuaient, entre Ellipsis, Défenseurs, Cerber, et Corrompus. Chaque camp était dorénavant à égalité, à part les Défenseurs, qui menaient largement sur ce front. L'Inquisition avait largement eu le temps de prendre l'aéroport, et avait reçu des renforts musclés. Les Cerbers anciennement corrompus essayaient de regagner ce bastion, mais c'était chose perdu, et les commando envoyés par l'Inquisition pour voir ce qui se passait... Ne revenaient jamais. La ville s'éveillait dans le calme. Les choses avaient beaucoup changé depuis la vieille.


« Très bon ton café. »

Teos reposa son œil sur sa lunette de visée après ce court compliment. Sa fille le remercia, puis vient s'assoir à côté de Febay, jambes repliées, dans la même position que lui. Le silence s'installa et régna pendant tout le temps qu'ils buvaient leur café. Ce n'était pas un silence gêné, mais plutôt une période de calme, comme lorsque l'on veut profiter du silence après avoir écouté les bombes fracasser les immeubles pendant toute la nuit, sans relâche, dans un vacarme époustouflant. Un période de repos bien méritée.

* * *

Il lui avait raconté l'histoire de sa courte vie pendant qu'il scrutaient le salon, une immense salle à manger dans le même style baroque que le hall d'entrée. Il avaient retourné les tapisseries, tiré les chaises, fouillés toute les tiroirs des meubles à vaisselle, puis il étaient passé dans un couloir reliant aux cuisines. Nimyra avait insisté pour ne pas s'arrêter ici, elle avait largement eu le temps de fouiller cette salle tout en préparant son café.

Il passèrent donc à côté. La lourde porte, coincée par la vieillesse et le bois pourris, peina à s'ouvrir, et souleva un petit nuage de poussière. La bibliothèque, pièce la moins utilisée de la maison apparemment. En son centre trônait un piano à queue, noir, éclairé par des rais de lumières tombant de la fenêtre. Il était entouré de nombreuses étages de livres, de tailles plus ou moins conséquentes, dont la plupart puait la poussière. Febay commença à regarder les étagères, puis à tirer quelques livres en prenant son temps espérant peut-être trouver un espèce d'antique passage secret auquel il ne croyait guère à une époque comme la leur.

Il entendit derrière lui quelques notes descendre en cascade sur le piano, sonnant agréablement bien à l'oreille. Il se retourna, Nimyra interprétait à merveille un morceau de Bach. Il s'approcha d'elle, tout en la regardant jouait, superbement. La musique pénétrait ses entrailles et ses brûlait dans ses veines. Elle était simplement magnifique. Il contourna le piano et se plaça derrière elle, puis passa les mains dans son cou, descendant lentement, calmement, sur sa peau douce. Elle pencha la tête en arrière en souriant. Il l'embrassa.

Elle lui raconta sa vie pendant qu'ils fouillaient les étagères. Comment elle avait perdu ses deux parents alors qu'elle était encore jeune, comment cet homme qui n'était en fait guère plus vieux qu'elle, ayant simplement 8 ans d'écart, l'avait alors recueillit. Comment il s'était instauré entre eux depuis la plus tendre enfance une relation de père à fille, entre ses deux gosses perdus dans Tyral. Comment ils avaient tout les deux été capturé et modifiés par l'Inquisition, puis comment ils s'étaient échappés, encore une fois, ensemble. Elle ne semblait avoir connu que lui, et lui qu'elle.

Il terminèrent de visiter la bibliothèque. Il ne leur restait plus alors que la chambre... Il eurent en même temps un sourire complice. Elle le tira par la main et l'entraîna dans cette dernière salle. Febay devina qu'ils allaient continuer à apprendre à se connaître.

Ils la fouillèrent de fond en comble, retournant de multiples fois les draps et les couvertures par de grands gestes amples et brusques, allant jusqu'à griffer avec hargne les tapisseries pour les décrocher du mur, allant jusqu'à faire tomber les armoires dans leur envie fougueuse de connaître l'endroit tant recherché de fond en comble, faisant tomber des vêtement au sol pour éviter qu'ils ne les gênent dans leur tâche et qu'ils ne voilent l'intime secret de cette chambre qui leur permettrait de monter, fouillant ardemment chaque recoin, encore, et encore, et encore.


« Nous n'avons pas trouvé d'escalier. S'ils quelqu'un habite au dessus, on le saura uniquement lorsqu'il arrivera. »

Il avaient rejoins Teos un peu plus tard, tout les deux aux anges. Febay tenait sa compagne par la taille, c'était elle qui avait parlé, d'un ton casi rêveur qui avait mis la puce à l'oreille de « son père », qui ne voulait manifestement rien savoir, et qui se fichait de sa vie sentimentale, que « sa fille » ai fait amplement connaissance avec un homme qu'elle avait rencontré le jour même, et qu'elle revienne pendue à son bras, cela ne le dérangeait pas. Ils s'assirent au fond de la pièce, sans se lâcher, et s'enlacèrent encore longuement, s'embrassant souvent, leurs bras bougeant souvent comme s'ils ne trouvaient pas de position adéquate. Ils étaient bien. Ils étaient amoureux.

[Voila, maintenant vous pouvez me rejoindre si vous voulez, en montrant au gardien que vous êtes Ellipsis, ou en accédant à l'étage supérieur grâce à un immeuble voisin, ou par tout autre technique à la mord moi l'noeud xD, sinon je continuerais tout seul, tranquille ^^


Dernière édition par Febay Karston le 01.07.08 15:15, édité 1 fois
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 25.06.08 17:05

Jeff, qui était encore coincé dans la toile, avait assisté, impuissant, à la victoire de Meggan. Mais quelque chose clochait.

*Trop simple* pensa t-il soucieux

Avec sa rapière, Jeff essaya de couper la toile, mais il ne réussi qu’à coincer sa lame.

« - Super, dit-il en rigolant, moi qui l’avait fait forger sur mesure ! »

Jeff observa Meggan qui était apparemment occupé à utiliser ses pouvoirs, puis il vit derrière elle, le cadavre du cerber araignée, toujours incrédule, Jeff voulu tenter quelque chose. Il concentra de l’énergie dans sa main droite, la seule toujours libre.

« - Meggan baisse toi ! Cria t-il »

Meggan qui se demandait se qui se passait, se baissa immédiatement. Jeff libéra alors l’énergie concentré sous la forme d’une bourrasque, celle-ci se dirigea à toute vitesse sur le cadavre du cerber. Le cerber releva alors la tête, avec toujours le même sourire étrange, et sauta à plusieurs mètre du sol pour éviter l’attaque de l’Ellipsis. Une fois dans les aires, il crachat, avec sa bouche, une sorte de boule de toile, sur Meggan. Elle réussit à l’éviter avec une roulade sur le coté.

Le cerber était encore dans les aires, lorsque Jeff eu une idée. Puisque son adversaire était dans les aires, il ne pouvait plus esquiver une attaque aérienne. Jeff concentra alors de l’énergie, et envoya une bourrasque contre le cerber, celui-ci la voyant arriver, crachat une toile jusqu’à l’immeuble, à 3 mètres de lui, mais cette fois la toile resta accrochait à lui, liant ainsi sa bouche et l’immeuble. Il put ainsi, en se balançant, esquiver l’attaque.

Meggan se releva et tenta une nouvelle fois d’utiliser son pouvoir contre le cerber, mais il ne faisait que rire encore plus. Jeff comprit :

« - Meggan arrête, tu utilise de l’énergie pour rien, lui dit-il, tes pouvoir ne fonctionnent que sur les humains, mais lui n’est plus un humain, c’est un bête maintenant ! »

En entendant cette explication, le cerber se mit à rire encore plus.

« - Ha Ha Ha les petits moucherons ont compris, dit le cerber, alors inutile que je garde cette forme ! HA HA HA ! »

À peine cette phrase terminé, le cerber commençait déjà à changer de forme. Sa bouche commença à grandir, son sourire remonta jusqu’à ses oreilles, le rendant encore plus inquiétant qu’avant. Ses quatre bras s’allongèrent jusqu’à atteindre la même taille que ses jambes, ces 6 membres, se recouvrirent de petit poils sombre, comme la quasi-totalité de son corps, et devinrent pointu et tranchant à leurs extrémités. Une couche plus dure, vint former une carapace sur le thorax et le dos du cerber.

Le cerber ressemblait bien à une araignée maintenant, non à un monstre! Les deux Ellipsis étaient terrorisé par la transformation qui avait eu lieu sous leurs yeux. Le monstre fonça dans la direction de Jeff, il marchait avec une démarche étrange, un mélange de course sur les six pattes, et sur les deux pattes arrière, néanmoins, il était visible que son agilité et sa vitesse avaient sensiblement augmenté. Le monstre n’était plus qu’à un mètre de Jeff, lorsqu’il tendit une de ses pattes avant bien acéré vers le torse de l’Ellipsis. Jeff réussit à esquiver, et la patte coupa la toile qui retenait son bras, il put ainsi partir rejoindre Meggan de l’autre côté de la bête.

Le combat s’annonçait long et difficile. Il allait falloir plus que des coups de vent à Jeff pour vaincre son adversaire. Pendant près de 45 minutes, le combats ne fut que constitué des esquives des Ellipsis, pour éviter les attaques du cerber. Celui-ci s’avait qu’il n’avait qu’à attendre l’épuisement de ses ennemis pour les vaincre, et il n’était pas pressé. Pendant ces longues minutes de combat, Jeff n’avait remarqué aucun point faible sur la carapace du monstre. Soudain Jeff s’entrava dans un trou dans le bitume, le monstre saisi son occasion et couru avec toute sa vitesse sur Jeff. À peine une seconde plus tard, Jeff sentit une douleur terrible dans sont torse, la patte coupante de l’araignée, le transpercé de part en part, la douleur était telle qu’il n’arriva même pas à crier. Il sentait le sang battre dans ses tempes, et lui cogner les yeux, des yeux convulsés par la douleur. Il crachat du sang rouge qui devait provenir des organes touchés, et avait dut s’insinuer dans son estomac. Le rire de l’animal, dans ses oreilles devenait un bruit insoutenable, qui semblait lui compresser le cerveau.

*Non je ne veux pas mourir, pensa t-il, pas ici, pas maintenanti*

Dans un dernier effort, Jeff posa sa main sur la bouche, ou plutôt la gueule, de l’animal. Plus dans l’espoir de faire taire cet horrible rire, que de réellement le faire souffrir. À ce moment là, presque instinctivement, Jeff concentra toute l’énergie qui lui restait dans sa paume. Il allait disparaître avec cette dernière bourrasque, la plus belle de toute. L’énergie fut libérée, en une bourrasque hyper concentré. La main étant toujours sur la tête de l’animal, la bourrasque remonta dans sa gueule du monstre, jusqu’à l’arrière de son crâne où elle explosa.

Le crâne de l’animal avait carrément implosait, sa cervelle avait été dispersé, jusqu’à 5 mètre plus loin. Jeff lui s’était évanouit, et il pensait se sommeil forcé, éternel.

Jeff se réveilla, étonné d’être toujours vivant, il regarda tout autour de lui. Il était dans un immeuble, un hôtel, visiblement dans une des chambres qui avait été le moins touché par la guerre. Meggan sourit en le voyant se réveillé.

« - Que s’est il passé, lui demanda t-il, je ne suis pas mort ? »

Meggan lui résuma se qu’il lui était arrivé. Apparemment sa dernière attaque avait tué le monstre, puis Meggan avait enlevé la patte du torse de Jeff, dans l’intention de le sauver. Elle commençait à perde espoir, lorsqu’elle finit par trouver le dernier sachet de poudre que Jeff avait subtilisé au médecin défenseur. Après en avoir appliqué sur la plaie, elle lui avait fait avaler le reste du sachet. Mais Jeff était toujours évanouit, alors elle l’avait transporté dans un immeuble voisin qui faisait office d’hôtel. Jeff avait dormi toute la nuit et ne s’était réveillé que le lendemain midi.

« - Merci, lui dit-il »

Il n’avait rien trouvé de plus intelligent à lui dire. Meggan, lui tendit un sandwich, elle avait apparemment trouvé un distributeur, dont elle avait éclaté la vitre pour en récupérer la nourriture. Après avoir mangé, Jeff se releva, il regarda son torse, il n’y avait pratiquement plus aucune trace de sa blessure mortel. Il devait sa vie à cette poudre et à cette jeune Ellipsis.

Il lui demanda si elle avait finalement réussi à contacter Febay. Elle n’avait pas vraiment pris le temps d’essayer avec les derniers événements alors elle tenta maintenant. Elle se retourna vers Jeff avec un grand sourire, bien plus charmant que celui de l’animal qui avait faillit le tué.

« - Je l’ai trouvé ! Il va bien, il nous attend dans un immeuble tout proche ! »

Meggan et Jeff partirent alors rejoindre leur ami. En suivant ses indications, ils se retrouvèrent face à la porte imposante d’un manoir.
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Febay Karston le 25.06.08 23:31

** Febay ? Tu es vivant ? Mais où es-tu ? ! **

Febay cessa d'embrasser sa compagne et posa la tête contre le mur. Enfin, il allait retrouver ses amis, ils étaient vivants.

** Ouf ! Dieu merci, vous êtes vivants ! Je suis dans un manoir style Louis XIV.. **

** Ah oui, je l'ai vu en passant. On arrive ! **


Febay prévint Teos de l'arrivée de ses compagnons. Celui-ci en demanda une description. Il la fit. Ils arrivèrent quelques minutes plus tard.

Ce fut Febay qui leur ouvrit la porte. Il serra avec poigne la main de Jeff et enlaça rapidement Meggan, content de retrouver ses amis. Il se recula ensuite et fit les invita à entrer, puis fit rapidement les présentations. Entre temps, un autre duo d'Ellipsis avait débarqué. Teos les avaient repéré, et ils étaient allé les chercher ensemble. L'un était un homme vouté, un peu vieux, au visage de vautour, enroulé dans une cape noire qui lui donnait des allures de rapaces. Mais il était extrêmement sympathique et mettait très facilement l'ambiance de son rire franc, en racontant des blagues et autres calembours.

L'autre, un homme rondouillard et chauve aux allures enfantines restait terré dans un silence de glace. Et Febay avait ses raisons de dire cela, car sous ses allures d'homme de lettre, c'était un vrai frigidaire sur pattes. Il glaçait tout ce qu'il touchait avec ses ongles, ce qui le gênait pas beaucoup de ses gestes quotidiens. Son seul problème au combat était d'approcher sa cible, mais le reste était un jeu d'enfant.

Le repère commençait à devenir le refuge de plus en plus d'Ellipsis. Ils étaient déjà sept, et Febay n'aurait pas été étonné d'en voir sous peu débarquer d'autres d'ici peu. On avait ici de quoi tenir un siège. De même, Febay devina que des bastions du même genre devaient se mettre en place un peu partout dans la ville ravagée de Seedorp. La guerre séparait beaucoup de gens, mais elle en rapprochait aussi certains, obligés de vivre en communauté pour survivre dans de tels moments, formant des liens de fortune qui pouvaient s'avérer d'une force extraordinaire.

Il commencèrent à discuter tous ensemble, Febay gardant un bras autour des épaules de Nimyra, comme pour la garder toute entière pour lui seul. Jeff vint le voir et lui demanda s'il y y avait une salle où il puisse être seul et tranquille, pour réfléchir. Febay lui conseilla la bibliothèque, se demandant bien pourquoi Jeff demandait une chose pareille.

Ils continuèrent calmement à parler et Jeff revint trois quart d'heures plus tard. Febay prit alors la parole.


« Bon, il faudrait à présent tenter de réunir les Ellipsis présents à Seedorp et trouver un moyen de quitter la zone. La guerre s'est calmée, nous n'avons plus rien à faire ici. Et je ne doute pas que l'Inquisition envoi d'ici peu du monde dans les parages pour nettoyer les lieux. Quelqu'un a une idée ? »


Dernière édition par Febay Karston le 01.07.08 15:16, édité 1 fois
avatar
Febay Karston
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Résistance aux chocs brutaux.
Âge: 29
Emploi: Cerber.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Jeff Ollon le 26.06.08 1:25

Febay était venu accueillir Jeff et Meggan à la porte du manoir. Les retrouvailles étaient chaleureuses, mais Jeff était soucieux. Puis Febay, qui semblait très joyeux, guida ses deux amis dans une salle, où tout le monde se regroupaient. Febay présenta d’abord Teos, un sniper de grand talent, puis il présenta deux autres Ellipsis qui venaient apparemment à peine d’arriver. Il termina sa présentation par une jeune fille appelé Nimyra, s’est elle qui l’avait apparemment soigné. Jeff ne fut qu’à moitié étonné, lorsqu’il vit Febay enlacer la jeune Ellipsis, et l’embrasser.

Après les présentations, les Ellipsis s’assirent au sol et commencèrent à discuter de tout et de rien, pour se changer les idées. Jeff était distant, il n’arrivait plus à penser correctement, il avait envie de s’isoler.

« - Dis moi, y’a pas un endroit où je pourrais être seul un moment, demanda t-il à Febay, besoin de réfléchir. »

Febay le dirigea vers une vaste pièce, en son centre trônait un piano, et sur les coté des étagères remplis de bouquins, c’était la bibliothèque. Jeff parcouru machinalement les rayons, il reconnu quelques grands classique de la littérature. Victor Hugo, William Shakespeare et Edgar Allan Poe y avaient des places de choix. Jeff s’approcha du piano, il appuya sur quelques touches au hasard, il n’avait jamais appris à en jouer.

Jeff remarqua alors les motifs du carrelage copié sur ceux de l’Antiquité. Au centre de la salle, devant le piano, se dessinait un soleil. Jeff s’assis en tailleur au centre de ce soleil. Il était calme mais n’arrivait toujours pas à penser normalement. Le visage du cerber araignée, et surtout son sourire terrifiant, se dessinait constamment devant ses yeux. Jeff n’arrivait pas à sortir se visage de sa tête, et au moindre bruit, il croyait reconnaitre son rire monstrueux. Jeff était mort pendant se combat, s’il n’y avait pas eu Meggan, s’il n’y avait pas eu la poudre, jamais il n’en aurait échappé. Et ce n’était pas la première fois ces derniers jours. La veille il avait crut mourir pendant la chute, lorsqu’il était contrôlé par le mange-songe, et quelque temps avant s’était pendant le combat contre le golem de sable, qu’il s’était vu mort. Il avait était tant de fois proche de la mort en si peu de temps, lui qui s’était toujours crût invincible, alors qu’ici sa vie ne tenait qu’à rien. Et pas seulement sa vie mais aussi celle de ses amis. Puis tout à coup il pensa à toutes les vies qu’il avait retirées pendant cette guerre. Evidement la plupart des personnes qu’il avait tué, en voulait à sa propre vie, mais des fois, il avait tué uniquement par soucis de simplicité, alors qu’il aurait pus simplement neutraliser ses ennemis.

Toutes ces idées tournaient dans sa tête de plus en plus rapidement. Il était submergé par toutes ces pensées. Jeff sentit alors la colère montait en lui. Il envoya une bourrasque se fracasser contre un mur, puis une autre contre le plafond et encore une contre une étagère. Jeff envoya en tout plus d’une dizaine de bourrasque. On en voyait les marques sur les murs touchés, le plafond et une bibliothèque était complètement explosé, les livres qu’elle supportait été étalé au sol. Cette explosion de colère avait été le seul moyen pour Jeff de retrouver complètement son esprit.

Jeff songea ensuite à son pouvoir, il avait évolué, grandit. Jeff arrivait maintenant à faire des bourrasques bien plus puissante qu’avant, comme lorsqu’il avait inconsciemment explosé le crâne de l’araignée. Jeff pensa que cette guerre l’avait décidément beaucoup changé. Il sentait qu’il pourrait bientôt réaliser de nouveau exploit, et qu’il devrait s’y entrainer une fois de retour chez lui, chez les Ellipsis.

Jeff, maintenant calmé et prêt à agir, décida de retourner avec les Ellipsis. Il s’approcha de la porte, mais avant de partir, il se retourna une dernière fois, concentra de l’air entre ses deux mains, concentra cet air à son paroxysme et l’envoya contre une bibliothèque. L’air avait prit une forme différente de celle de d’habitude, la forme était plus allongé, plus tranchante. Lorsque l’air toucha la bibliothèque, celle-ci implosa littéralement et les livres volèrent. Jeff avait réussi à faire la même bourrasque que celle qui lui avait permis de tuer l’araignée. Un sourire de satisfaction se dessina sur son visage. Il avait atteint un autre niveau.

Jeff retourna dans la pièce où tous les Ellipsis étaient regroupé. Lorsque Febay leur dit :

« Bon, il faudrait à présent tenter de réunir les Ellipsis présents à Seedorp et trouver un moyen de quitter la zone. La guerre s'est calmée, nous n'avons plus rien à faire ici. Et je ne doute pas que l'Inquisition envoi d'ici peu du monde dans les parages pour nettoyer les lieux. Quelqu'un a une idée ? »
avatar
Jeff Ollon
Ellipsis / Ellipsien(ne)


=> Mes Caractéristiques
Don ou Gadget: Manipulation de l'élément Air
Âge: 29 ans
Emploi: Livreur/téléprospecteur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les corrompus [suite de l'escorte] [Terminé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Seedorp :: L'aéroport

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum